US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

The Boston Underground (archive)
Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Environment
Curiosity, aller sur Mars, pourquoi faire?
09 Aug 2012
Privé ou étatique, le capitalisme c'est " Lasciate ogni speranza "...
Pas besoin d'aller sur Mars
Le scorpion languedocien
Peut jeûner durant neuf mois
Et il ne fait pas rien
C'est le soleil qui lui fait loi
Pas besoin d'aller sur Mars
Le minotaure typhée
Jusqu'à un mètre de profondeur, peut creuser
Pour sa précieuse nitée
Et pendant un mois, peut se passer de manger
Pas besoin d'aller sur Mars
Et les humains qui ont pour cadeaux
Leurs nombreuses couleurs de peaux
Du soleil et de quelques mutations
Et là, pas besoin de science-fiction
Et c'est une seule et même population
Avec environ seulement 25000 gènes globaux
Pour petitement une cinquantaine de gènes, c'est rigolo
Pour la couleur de la peau!
Pas besoin d'aller sur Mars
Comme je le disais à des copains
Inutile d'aller chercher bien loin
Pas besoin d'aller sur Mars
Et tout cela pour la terraformation
Car nous avons saccagé la Terre, notre maison
Ainsi, la Terre sera une poubelle
Et Mars en ce cas, nous apparaîtra fort belle!
Et nous referons les mêmes stupidités
Et nous reproduirons les mêmes monstruosités
Aller sur Mars?quelle farce!
En effet, pas besoin d'aller sur Mars
De toutes façons, les insectes sont là
Avec nous, partout, ils iront, voilà
Nous les emporterons dans nos bagages
Car ils se rient de tous les marécages
Aller sur Mars?pourquoi faire?
Tout est déjà sur Terre...
Et un jour, des jeux olympiques intergalactiques
Aussi cyniques, aux records intergalactiques
Et toujours autant d'impécunieux, d'impécunieuses rachitiques
Et toujours des hommes et des femmes politiques
Et donc, des humiliés, des affamés, des exploités, tous les pleurs
Des profiteurs, des sans-saveur, des dictateurs, tous les malheurs
Pas besoin d'aller sur Mars
Non mais...quelle farce!
Maintenant, le capitalisme est vert
Il faut ménager la planète Terre
Pour pouvoir encore y faire des affaires
En attendant d'y expandre ses mauvaises manières
Et ce dans tout l'univers
Pour y piller toutes les ressources énergétiques
Pour y exterminer toutes les vies hypothétiques
Pas besoin d'aller sur Mars
Du plastique biodégradable pour les riches en jouir
Du plastique indigérable pour les indigents du jouir
La richesse n'ira plus au bord de la mer
Mais sur Mars ou autre, visiter quelques cratères!
Toutes les drogues sont dans le corps humain
Naturellement, hormis la vitamine C, ce corps martien
Que nous ne synthétisons pas, c'est pas malin!
Les humains sont des déments névrotiques
Qui veulent propager le capitalisme à l'intergalactique
Et Mars serait une première étape, à cette folie
Toujours le même mouvement, du très grand, au tout petit
Ce que les humains ont fait sur la planète Terre
Partout ailleurs, ils le referont, toujours réactionnaires
Famines, génocides, guerres, viols, inégalités, massacres divers
Allez sur Mars
Pourquoi faire, quelle farce!
Et nous en ferons une chanson
Et tous ensemble nous rimerons
Aller sur Mars
Pourquoi faire, quelle farce!
Une planète au capitalisme biodégradable
N'en serait pas pour autant, plus aimable!
C'est dans nos têtes, que tout doit changer
Pour qu'enfin, tout être humain, devienne sacré
Il y a tant à faire, sur la planète Terre
Il y a tant à s'émerveiller sur la planète Terre
Il y a tant à découvrir sur la planète Terre
Il y a tant à partager, sur la planète Terre
Aller sur Mars
Pourquoi faire, quelle farce!
Mais toute idée est reçue
Par exemple, c'est tout vu
C'est le soleil qui est artificiel
Le bronzage n'est donc jamais artificiel
Il n'y a pas d'intelligence artificielle
Mais seulement la mémoire artificielle
Pas de gonflette, mais un effort musculaire répété
Qui donne de la force, à des muscles hypertrophiés
Toute idée est reçue, comme un poing dans la figure
Toute idée reçue, nous roule dans sa sciure
Et la liste serait si longue, asymptote infernale
Que je la délaisse, c'est bien normal!




Patrice Faubert (2012) pouète, peuète, puète, paraphysicien, Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




Not need to go over Mars
The Languedocien scorpion
Can fast during nine months
And it does not do anything
It is the sun which makes him law
Not need to go over Mars
Typhée minotaure
Up to one meter of depth, can dig
For its invaluable nitée
And for one month, can happen to eat
Not need to go over Mars
And the human ones which has as gifts
Their many skin colors
Sun and of some changes
And there, not need for science fiction
And it is only one and even population
With approximately only 25000 total genes
For meanly about fifty genes, it is funny
For the color of the skin!
Not need to go over Mars
As I said it to buddies
Useless to go to seek well far
Not need to go over Mars
And all that for the terraformation
Because we ransacked the Earth, our house
Thus, the Earth will be a dustbin
And Mars in this case, will appear extremely beautiful to us!
And we will remake same stupidities
And we will reproduce the same monstrosities
To go over Mars? what a joke!
Indeed, not need to go over Mars
In any case, the insects are there
With us, everywhere, they will go, here
We will carry them in our luggage
Because they are laughed at all the marshes
To go over Mars? why make?
All is already on Earth…
And a day, intergalactic Olympic Games
Also cynical, with the intergalactic records
And always as much the impecunious one, impecunious rachitics
And always of the men and the political women
And thus, of humiliated, famished, of exploited, all tears
Profiteurs, without-flavour, dictators, all misfortunes
Not need to go over Mars
Not but… what a joke!
Now, capitalism is green
The planet should be spared Is in hiding
To be able to get bargains still there
While waiting for of there expandre its bad manner
And this in all the universe
To plunder all the energy resources there
To exterminate all the hypothetical lives there
Not need to go over Mars
Biodegradable plastic for the rich person to enjoy it
Plastic indigérable for the poor ones of enjoying
The wealth will not go any more at the seaside
But on Mars or other, to visit some craters!
All drugs are in the human body
Naturally, except the vitamin C, this body Martian
How we do not synthesize, it is not malignant!
The human ones are of the neurotic demented people
Who want to propagate capitalism with the intergalactic one
And Mars would be a first stage, with this madness
Always the same movement, of very large, with the small whole
What the human ones did on planet Is in hiding
Everywhere else, they will remake it, always reactionaries
Famines, genocides, wars, rapes, inequalities, massacres various
Go over Mars
Why make, what a joke!
And will make we a song of it
And all together we will versify
To go over Mars
Why make, what a joke!
A planet with biodegradable capitalism
Would not be therefore, more pleasant!
It is in our heads, that all must change
So that finally, any human being, becomes crowned
There is to make so much, on planet Is in hiding
There is to be filled with wonder so much on planet Is in hiding
There is to discover so much on planet Is in hiding
There is to divide so much, on planet Is in hiding
To go over Mars
Why make, what a joke!
But any idea is received
For example, it is all considering
It is the sun which is artificial
Bronzing is thus never artificial
There is no artificial intelligence
But only artificial memory
Pas de gonflette, but a repeated muscular effort
Who gives force, with hypertrophied muscles
Any idea is received, like a fist in the figure
Any generally accepted idea, swindles us in his sawdust
And it list would be so long, asymptotic infernal
How I forsake it, it is quite normal!




Patrice Faubert (2012) pouète, peuète, puète, paraphysician, Stalemate says the guest on “hiway.fr”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.