US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

The Boston Underground (archive)
Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Education
Paraphysique des trois punkettes
19 Aug 2012
Apologie de l'inconnu...
Trois jeunes punkettes, des Pussy Riot
Que Poutine juge de trop
Car elles chantent trop haut
Et deux ans de travail forcé
Pour leur apprendre à ramper
Nadejda Tolokonnikova, 22 ans
Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans
Maria Alekhina, 24 ans
Condamnées par le fascisme
Condamnées par le stalinisme
Condamnées par l'intégrisme
Et vive le blasphème
Oh! que je les aime!
Par contre, la répression, nous la connaissons
Partout, c'est la même, nous la subissons
Toujours le même soleil
Partout ou presque, c'est pareil
Rien de vraiment ahurissant
Rien de vraiment esbaudissant
La bêtise est de fer
Elle peut toujours mieux faire
Bien être artificiel
Ce sont des médicaments qui agissent
Bien être naturel
C'est le bon côté de Narcisse
Le bien être artificiel
Est de plus en plus fréquent
Le bien être naturel
Est presque attribut de dément
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
Déverse ses poisons, dans chaque humain, qui est sa poubelle
Se déplacer d'un pied sur l'autre
En s'élevant, j'en suis l'apôtre
Et l'on peut amplifier le processus
Avec des échasses urbaines, ô consensus
Nos corps sont structurés
Qu'on le veuille ou pas, par nos mentalités
Et par le commerce qui en découle
Il faut que les voitures roulent
Mais sous le soleil, nous pourrions être en totale nudité
Plus de maillots de bain, et autres vêtements d'été
Et un secteur économique en complète inutilité
Mais en Europe, il fait si froid
Qu'il faut bien se vêtir, ma foi
Hélas, le déterminisme climatique
Est aussi inflexible, que le déterminisme psychologique
Mais pas forcément, puisque dans les pays latins
Catholiques à la folie, l'on ne peut montrer ses seins
Les religions ont honte du corps humain
Les idéologies ont honte du corps humain
Ou alors, dans des endroits à l'écart
Ou alors, l'on vous met à part
Rien n'est jamais le fruit du hasard
Que l'on soit ceci ou cela, ou même anar
Chaque religion a son conformisme
Chaque idéologie a son conformisme
Nous sommes tous et toutes dans le conformisme
Et tout le monde veut imposer son conformisme
Tous les médicaments psychologiques
C'est la folie mise en cage
Comme l'oiseau qui y mange ses graines
C'est la loterie de la santé, en déveine
Les pauvres ont tendance à se dévaloriser
Les riches ont la propension à se survaloriser
Nous ne connaissons pas nos politiciens
Nous ne connaissons pas nos artistes
Nous ne connaissons pas nos intellectuels
Ce ne sont que des apparitions
Que l'on ne peut mettre en l'équation
Et nous aimons ce que nous ne connaissons pas
Et que je sache, nous ne les fréquentons pas
C'est toujours d'après des rumeurs
C'est souvent d'après des humeurs
C'est la rubrique " farces et attrapes"
Vous aimez que l'on vous tape
Certes, ce sont de malhonnêtes gens
Certes, beaucoup parmi eux, sont des déments
Certes, en vérité, ces gens-là, ne sont guère intéressants
Certes, ce sont des arrivistes, des plagiaires, des tyrans
Il faut être naturiste de corps
Il faut être naturiste d'esprit
Pas besoin d'être fort
Même si l'on vous jette des sorts
Mais seulement simple de corps et d'esprit
Nous entendons une erreur, et à l'infini
Nous la répétons, moi, toi, lui
Et méfions-nous de nos certitudes
Et méfions-nous de nos habitudes
Le parfait inconnu, c'est notre voisin
Tout aussi bien que notre copain
De temps à autre, ils font des manifestations
Et nous ne savons, ce qu'ils sont
L'on peut résoudre une intégrale
Yeux bleus, yeux marrons, de façon totale
Mais jamais, l'on ne met en équation
Ses copains, ses parents, sa moitié
Certes, cela peut paraître une banalité
Car le véritablement connu, est inconnu à la raison
Personne ne veut lâcher l'affaire
Tout le monde veut son bol d'air
Et pourtant, tout le bien, sur Terre
Que nous pourrions nous faire
Justement, en dehors de toute affaire
D'argent, d'amour, de sentiment, de politique
De tout ce fatras, de toute cette clique
Qui semble sans aucune fuite, belle mécanique
Tout ceci, à la vie, est une escroquerie
Tout cela, à la vie, est une supercherie
Les gens votent pour des politiciens
Qui à la vie, ne connaissent absolument rien
Je vous le dis, en vérité
Il ne faut être, jamais, ni juge, ni policier
Trois jeunes punkettes, des Pussy Riot
Que Poutine juge de trop
Car elles chantent trop haut
Et deux ans de travail forcé
Pour leur apprendre à ramper
Nadejda Tolokonnikova, 22 ans
Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans
Maria Alekhina, 24 ans
Condamnées par le fascisme
Condamnées par le stalinisme
Condamnées par l'intégrisme
Et vive le blasphème
Oh! que je les aime!



Patrice Faubert (2012) pouète, peuète, puète, paraphysicien, Pat dit l'invité sur "hiway.fr"


Three young people punkettes, of Pussy Riot
That Putin judges too
Because they sing too high
And two years of forced labor
To learn how to them to crawl
Nadejda Tolokonnikova, 22 years
Ekaterina Samoutsevitch, 29 years
Maria Alekhina, 24 years
Condemned by Fascism
Condemned by Stalinism
Condemned by the integrism
And the blasphemy lives
Oh! that I like them!
On the other hand, repression, we know it
Everywhere, it is the same one, we undergo it
Always same sun
Everywhere or almost, it is similar
Nothing really confusing
Nothing really esbaudissant
The silly thing is of iron
It can always better do
To be artificial well
In fact drugs act
To be natural well
It is the good side of Narcisse
The good artificial being
Is increasingly frequent
The good natural being
Is almost attribute of demented person
The techno-industrial commercial spectacular company
Pour its poisons, in each human, which is its dustbin
To move of a foot on the other
While rising, I am the apostle
And one can amplify the process
With urban stilts, ô consensus
Our bodies are structured
Whether it is wanted or not, by our mentalities
And by the trade which results from this
It is necessary that the cars run
But under the sun, we could be in total nudity
More bathing suits, and other summer garments
And an economic sector in complete uselessness
But in Europe, the weather is so cold
That it is necessary well to be dressed, my faith
Alas, climatic determinism
Is as inflexible, as the psychological determinism
But not inevitably, since in the Latin countries
Catholics with the madness, one cannot show his centres
The religions are ashamed of the human body
The ideologies are ashamed of the human body
Or then, in places with the variation
Or then, one puts to you except for
Nothing is never the fruit of the chance
Whether one is this or that, or even anarchist
Each religion has its conformism
Each ideology has its conformism
We all are and in conformism
And everyone wants to impose its conformism
All psychological drugs
It is the madness put out of cage
As the bird which eats its seeds there
It is the lottery of health, in bad luck
The poor tend to devalue themselves
The rich person have propensity with survaloriser
We do not know our politicians
We do not know our artists
We do not know our intellectuals
They are only appearances
That one cannot put in the equation
And we like what we do not know
And that I know, we do not attend them
It is always according to rumours
It is often according to moods
It is the heading “jokes and novelties”
You like that one types you
Admittedly, they are dishonest persons people
Admittedly, much among them, are of the demented people
Admittedly, in truth, these people-there, are hardly interesting
Admittedly, they are go-getters, plagiarists, tyrants
It is necessary to be a naturist of body
It is necessary to be a naturist of spirit
Not need to be strong
Even if you are thrown fates
But only simple of body and spirit
We hear an error, and ad infinitum
We repeat it, me, you, him
And let us be wary of our certainty
And let us be wary of our practices
The perfect unknown, it is our neighbor
Just as easily that our buddy
Time with other, they make demonstrations
And we do not know, which they are
One can solve an integral
Blue eyes, maroon eyes, in a total way
But never, one does not put in equation
His/her buddies, its parents, his half
Admittedly, that can appear a banality
Because the truly known one, is unknown with the reason
Nobody wants to release the business
Everyone wants its bowl of air
And yet, all the good, on Earth
That we could be done
Precisely, apart from any business
Of money, love, feeling, policy
Of all this clutter, of all this clicks
Who seems without any escape, beautiful mechanical
All this, with the life, is a swindle
All that, with the life, is a trickery
People vote for politicians
Who with the life, do not know absolutely anything
I tell you, in truth
One should be, never, neither judge, nor police officer
Three young people punkettes, of Pussy Riot
That Putin judges too
Because they sing too high
And two years of forced labor
To learn how to them to crawl
Nadejda Tolokonnikova, 22 years
Ekaterina Samoutsevitch, 29 years
Maria Alekhina, 24 years
Condemned by Fascism
Condemned by Stalinism
Condemned by the integrism
And the blasphemy lives
Oh! that I like them!



Patrice Faubert (2012) pouète, peuète, puète, paraphysician, Stalemate says the guest on “hiway.fr”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.