US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

The Boston Underground (archive)
Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Education
La pensée séparée, hommage à Krishnamurti et Laborit
07 Mar 2013
Conditionnement de la pensée, pensée du conditionnement...
La pensée séparée
Sur toute la planète, est affichée
Toute idéologie
Est une pensée séparée
Toute religion
Est une pensée séparée
Toute loi
Est une pensée séparée
Toute autorité
Est une pensée séparée
La pensée séparée est fragmentée
Elle est divisée et compartimentée
De ce fait, nous les humains
Nous ne connaissons rien
La culture est la pensée séparée
Seule, la connaissance du séparé, n'est pas fragmentée
La misère n'est pas locale
La misère est générale
Elle est psychologique
Elle est pécuniaire
Elle est sexuelle
Elle est culturelle
Elle est affective
Elle est toujours dramatique
Car c'est toujours le même battement d'ailes
Le même mouvement millénaire
Pour un vol dans un magasin
Comme à Auchan, en France, ce radin
La police vous arrête, vous perquisitionne
Vous passez au tribunal, on vous sermonne
Les bourgeoisies vous conspuent
Elles volent des milliards, elles puent
La personne qui vole pour manger
Peut aller en prison
Les bourgeoisies qui volent pour profiter
Sont députés, passent à la télévision
Les bourgeoisies sont et font le monde
Dans nos têtes, leurs saletés nous inondent !
Tout ce qui est quelque chose
Moi, toi, lui, nous, vous, ils, elles, ce qui ose
Par répétition, par reproduction
Ne sent jamais la rose
Cela n'est toujours que de l'imitation
La mère qui crie sur son enfant
Comme sur elle, le firent ses parents
Le père qui bat et viole sa fille
Lui-même battu ou violé par un imbécile
Et nous nous mettons au bout de la file !
Avec sa propre histoire, son propre fil
C'est le fils du stalinien
Qui se croyant très malin
Vous reprochera, qu'étant enfant
Vous n'aviez que la pensée de vos parents
Alors que vous étiez conditionné
Par cet environnement imposé
Et qu'il était impossible d'y échapper !
Le stalinien comme le fasciste
Veut toujours décrédibiliser
Veut toujours discréditer
Il est pourtant évident
Que l'on ne naît pas quelque chose
Simplement, au fil de tous les ans
Et petit à petit, l'on devient quelque chose !
Un parti
N'est jamais communiste
Un parti est toujours stalinien, séparatiste
De la globalité, il fait fi
Toute organisation
Et tout parti
C'est de la pensée séparée
La révolution n'est que globale
La révolution n'est qu'internationale
Aussi, dans tous les pays, règne le fascisme libéral !
Rien n'est à sauver de ce monde
Tout y est, absolument immonde !
Dans nos têtes, tout est pensée séparée
Son sujet préférentiel, sa chasse gardée
En vérité
Le stalinisme a triomphé
En vérité
Le fascisme a triomphé
Ces deux bêtes hideuses
Ont très bien su s'adapter
Prendre de nouveaux visages
Pour débarquer sur tous les rivages
Le monde est à leurs images
Il y en a dans toutes les familles
Des centaines et centaines de mille !
Mais mon langage leur est inconnu
Forcément, par ces gens, jamais lu
Comme des hiéroglyphes, une plaie qui pue
C'est l'image idéale
Que nous nous faisons de nous
Que les autres peuvent blesser
Et sans cette image idéalisée
Quiconque, ne pourrait nous offusquer
La pensée séparée est une image
Elle naît de tous les mirages
La pensée séparée
Ne peut critiquer, la pensée séparée
Que d'une façon séparée
Car toute pensée est conditionnée
Conditionnement de la pensée
Pensée du conditionnement
Aussi, toute pensée ment
Car elle n'est que conditionnement
La pensée séparée
Est la pensée conditionnée
Qui ne peut pas tout dire
Qui ne peut pas tout lire
Qui ne peut que dire
Qui ne peut que lire
Il y a donc ainsi
La poésie et la peinture des bourgeoisies
Il y a donc ainsi
La littérature des bourgeoisies
Il y a donc ainsi
La science des bourgeoisies
Il y a donc ainsi
Le cinéma des bourgeoisies
Ii y a donc ainsi
La technologie des bourgeoisies
Il y a donc ainsi
La musique des bourgeoisies
Un conditionnement millénaire
Un cerveau à la militaire
De la pensée séparée, toujours réactionnaire
Oui vraiment, tout est à faire !
Le capitalisme qui est dans nos têtes
Invalide nos vies, tous les jours
Femmes, hommes, enfants, pauvres ou riches
De toutes façons, c'est sans amitié et sans amour
La pensée séparée est une même niche !
La plupart des humains
Veulent s'insérer dans la société
Et forcément, participer à la pensée séparée
Être reconnus, connus, aimés, admirés
Et ce, inévitablement, dans le domaine du séparé
C'est à dire à rien du tout
Cela ne peut séduire que les fous !
La pensée séparée
N'est rien du tout
Sinon de la culture aliénée
Des techniques pour toujours dominer
La pensée non séparée
Est un continent à découvrir
Pour ne plus jamais pouvoir mourir
Un monde pour vivre et rire
Car depuis des millénaires
Le monde est mort
Tout le temps , c'est la guerre
C'est la propriété, la pensée séparée
La pensée séparée, inéluctablement
Être engagé, et donner des leçons, confond
Alors que la pensée séparée
Pléonasme, toujours donne des leçons
Leçons non séparées, de la pensée séparée






Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien, thx1138 poèmes, Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




Separate thought
Across the globe, is displayed
Ideology
Is a separate thought
Any religion
Is a separate thought
Any law
Is a separate thought
Any authority
Is a separate thought
Separate thought is fragmented
It is divided and compartmentalized
Therefore, we humans
We know nothing
Culture is separate thought
Only the knowledge of separate is not fragmented
Misery is not local
Poverty is generally
It is psychological
It is monetary
It is sexual
It is cultural
It is emotional
It is one, it is the same mimicry
She is always drama
Because it is always the same flapping
The same movement millennium
For a flight in a store
As Auchan in France, stingy
The police stop you, you raided
You go to court, you are lecturing
Bourgeoisies you conspuent
They steal billions, they stink
The person who steals to eat
Can go to jail
The bourgeoisie to enjoy flying
Are MPs spend on TV
Bourgeoisies are and make the world
In our heads, we flood their dirt!
Everything that is something
I, you, he, we, you, they, them, that dares
By repetition, reproduction by
Never feels the pink
This is still only the imitation
Mother crying for her child
Like her, made her parents
The father who beats and rapes his daughter
Himself beaten or raped by an idiot
And we get to the end of the file!
With its own history, its own thread
He is the son of Stalin
Believing that very smart
Blame you, as a child
You did the thought of your parents
While you were conditioned
Imposed by this environment
And it was impossible to escape!
The Stalinist as fascist
Always wants to discredit
Always wants to discredit
Yet it is obvious
That we are not born something
Simply over all years
And little by little, it becomes something!
Party
Never Communist
A party is always Stalinist separatist
The whole, it ignores
Any organization
And any party
It is thought separate
The revolution is global
The revolution is internationally
Also, in all countries, liberal fascism reigns!
Nothing is to save the world
Everything is absolutely disgusting!
In our heads, thinking everything is separate
Its about preferential preserve its
In truth
Stalinism triumphed
In truth
Fascism triumphed
These two hideous beasts
Very well able to adapt
Take new faces
To land on every shore
The world is their images
There are in all families
Hundreds and hundreds of miles!
But my language is unknown to them
Obviously, these people never read
As hieroglyphics, a wound that stinks
This is the ideal image
We are doing our
Others can hurt
And without this idealized image
Anyone, could we offend
Thinking is a separate picture
It comes from all the mirages
Separate thought
Can not criticize the separate thought
As a separately
Because every thought is conditioned
Packaging of thought
Thought packaging
Also, any thoughts ment
Because it is only packaging
Separate thought
Is conditioned thought
Can not say anything
Who can not read everything
Who can say that
Who can only read
There has thus
Poetry and painting bourgeoisies
There has thus
Literature bourgeoisies
There has thus
Science bourgeoisies
There has thus
The cinema of the bourgeoisie
Ii there is thus
Technology bourgeoisies
There has thus
Music bourgeoisies
Conditioning millennium
Brain to military
Of separate thought, always reactionary
Yes really everything is done!
Capitalism is in our heads
Invalid our lives, every day
Men, women, children, rich or poor
Anyway, this is without love and without friendship
The thought is the same separate niche!
Most humans
Want to integrate into society
And inevitably, involved in separate thought
Be recognized, known, loved, admired
And, inevitably, in the separate
This is to say nothing at all
This can not win that crazy!
Separate thought
Is nothing
Otherwise alienated culture
Techniques for still dominate
Thought not separated
Is a continent to discover
And never to die
A world to live and laugh
For thousands of years
The world is dead
All the time, it's war
This property is the separate thought
Separate thought, inevitably
Be engaged and give lessons, confused
While separate thought
Pleonasm, always lecturing
Lessons not separate thought separate






Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien, thx1138 poems, Pat said the guest on "hiway.fr"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.