US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Education
La loi de compensation
16 Apr 2013
Le spectacle de la vie, n'est que la vie du spectacle...
La loi de compensation
Est inhérente à la fragmentation
Nous avons droit à ceci
Nous n'avons pas droit à cela
Nous avons une maison
Nous venons de perdre notre emploi
Ce qui nous met dans l'effroi
Nous habitons dehors, il fait froid
Nous avons à peine un métier
Et juste de quoi manger
Notre mari est riche
Mais au lit, très chiche
Il n'a pas le temps
Il est orgastiquement impuissant
Notre femme est pauvre
Mais elle sait nous faire jouir
Dans le sexe, nous faire fuir
C'est la loi de compensation
Où tout résulte de la fragmentation
Nous aurons toujours ceci
Nous n'aurons jamais cela
Cela fait nos amis
Cela fait nos amours
Pour un jour ou pour toujours
Chaque classe sociale
Avec son conformisme
Avec son rigorisme
Chaque catégorie sociale
Avec son chemin tout tracé
De la virgule au point, tout est déterminé !
La chance
Est l'opium du pauvre
Dans la richesse, elle est déguisée
L'argent ouvre les sexes
L'argent va à la messe
Comme l'amour et son tiroir caisse
Les gens ne veulent pas travailler
Mais de l'argent, pour pouvoir survivre et manger
Notre voiture est en panne
Mais notre femme a de belles cannes
Et la boulangère, si elle est, réactionnaire
Et qu'étant homme, vous avez les cheveux longs
Vous dira " Bonjour madame ", de sa bêtise pas légère
Et vous lui répondrez "Bonjour monsieur ", du même air !
Si elle le pouvait, elle vous tondrait
Son accès d'humiliation, est sa compensation
Mais c'est plus rigolo que la télévision
Et d'une grande distraction
C'est la France, toute en réaction !
De la vérité, de la liberté, elle veut l'extermination !
Les journalistes qui pissent des mensonges
Et une mauvaise conscience, qui jamais, ne les ronge
Ils et elles, sont payés, pour se taire
Pour faire accepter les misères
Ils et elles, ont des enfants, une femme, une maison
C'est l'oubli de la reptation, leur loi de compensation
Dans la loi de compensation
Tous et toutes, un lot de consolation !
Nous voudrions tuer, ceux et celles
Qui ne pensent pas comme nous
Nous sommes le tyran, nous sommes le fou
De toutes les pensées actuelles
Nous voudrions casser la gueule
A tous ceux et toutes celles
Qui ne vivent pas comme nous, les veules
Et nous le faisons
Dès que nous le pouvons
Des guerres, des guerres, jamais, nous ne changeons !
Une personne meurt dans la fadeur
Une personne naît dans la faveur
Une personne naît dans le bonheur
Une personne meurt dans le malheur
C'est la loi de compensation
Que conditionne la fragmentation
Si nous avons ceci
Nous n'avons pas cela
Notre femme est belle, mais elle boit
Notre mari est fortuné, mais il a une jambe de bois
Notre compagnon est beau, mais il est pauvre
Notre compagne est malade, mais elle a une voiture
Et tous les autres cas de figure
Du simple au complexe, sans aucune mesure
La loi de compensation
Peut ainsi équilibrer, tous les déséquilibres
Mais aussi, elle échoue toutes les révolutions
Qui sont prisonnières de la fragmentation
La loi de compensation est locale
Elle n'est jamais révolution globale
Nous les humains
Nous ne nous aimons pas
Partout, l'inégalité, toujours des biens
Et la surpopulation, contre cela, ne fait rien !
Les amours, les amitiés, des illusions
Pauvres ou riches, de la contrefaçon !
Les chasseurs avec les pêcheurs
Les pêcheurs avec les chasseurs
Les charcutiers avec les charcutières
Les policiers avec les policières
Les poètes avec les poètes
Les peintres avec les peintres
Les fascistes avec les fascistes
Les fous avec les folles
Les naturistes avec les naturistes
Les textiles avec les textiles
Les truands avec les truands
Les ouvriers avec les ouvriers
Les patrons avec les patrons
Et tout est ainsi
Dans un monde sans aucune vie
Et parfois, quelques mélanges
Quand le démon se fait ange
C'est la loi de compensation
La loi de séparation
Pour que rien ne change
La loi de compensation, toujours dans les louanges !
Il n'y a ni chance, ni malchance
Simplement des catégories et classes sociales
Dans toutes leurs confidences
Mais, c'est toujours la même danse !
L'aliénation de la compensation
Est la compensation de l'aliénation
Tous les attentats, toutes les créations
Du passé, à venir, en sont la traduction
Et toutes les contestations
En sont la régulation
Par la loi de compensation
La loi de compensation
Fait l'identification, fait la sublimation
Le spectacle de la vie
N'est que la vie du spectacle
L'acteur, le peintre, le poète, le savant, le militant
Le cinéaste, le gangster, le salarié, le commerçant, l'enseignant
Sont la loi de compensation
Nos vies sont totalement aliénées
Et nos roues de secours, sublimées
Par l'absence de vie, compensée !
Si nous avons ceci
Nous n'avons pas cela
La loi de compensation
Est jumelle de la fragmentation
Qui nous isole
Qui toujours nous désole
Et qui jamais ne rigole !
Mais nous ne l'entendons pas
A nos oreilles, signifiant, cela n'est pas
C'est comme une langue étrangère
A nos compréhensions, cela passe au travers !
La loi de compensation
Dans la politique, a toutes les compositions
Le visage de toutes les fragmentations
Partout, où la vie est bafouée
Par quelque chose, il faut compenser !
Si nous avons ceci
Nous ne pouvons avoir cela
Et en toutes choses, nous nous contentons
De ce que nous avons
Et dans les illusions, nous sublimons
C'est la loi de compensation





Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




The law of compensation
Is inherent in the fragmentation
We are entitled to this
We have no right to it
We have a house
We just lost our jobs
This puts us in awe
We live outside, it's cold
We hardly a job
And just eat
Our rich husband
But in bed, very chick
He has no time
It is powerless orgastiquement
Our woman is poor
But it can make us enjoy
In sex, we scare
This is the law of compensation
Where all results from the fragmentation
We will always have this
We will never have this
This is our friends
This is our love
For a day or forever
Each class
Conformity with its
With its rigor
Each social category
With its clear path
The decimal point, everything is determined!
The chance
Is the opium of the poor
In wealth, it is disguised
Money opens sexes
The money goes to Mass
As love and cash drawer
People do not want to work
But money to survive and eat
Our car broke down
But our beautiful woman cannes
Baker and if it is reactionary
And being a man, you have long hair
You say "Hello ma'am", its stupidity not light
And you will answer "Hello sir," the same air!
If it could, it will tondrait
Its access humiliation, his compensation is
But it's more fun than television
And a great distraction
This is France, all in response!
Of truth, freedom, she wants extermination!
Journalists who piss lies
And a bad conscience, which never, gnaws
They and they are paid to be silent
To accept the misery
They and they have children, a wife, a house
It is forgetfulness of creep, their law of compensation
In the law of compensation
All and all, a consolation prize!
We would kill those
Who do not think like us
We are the tyrant, we are crazy
All current thoughts
We would kick the shit
To all the men and women
Who are not like us, spineless
And we do
As soon as we can
Wars, wars ever, we do not change!
One person dies in blandness
A person born in the favor
A person born in happiness
One person dies in misery
This is the law of compensation
That determines the fragmentation
If we have this
We do not have that
Our woman is beautiful, but she drinks
Our husband is wealthy, but he has a wooden leg
Our companion is beautiful, but it is poor
Our partner is ill, but she has a car
And all other cases
From simple to complex, without any action
The law of compensation
Can thus balance, all imbalances
But it fails all revolutions
Which are trapped in the fragmentation
The law of compensation is local
It is never global revolution
We humans
We do not like
Everywhere inequality still property
And overpopulation, against it, does not matter!
The loves, friendships, illusions
Rich or poor, counterfeiting!
Fighters with the fishermen
Fishermen with hunters
Butchers with sausage
Police with police
Poets with poets
Painters with painters
The fascists with fascists
Fools with foolish
Nudists naturists with
Textiles with textiles
Crooks with crooks
Workers with workers
Patterns with patterns
And all is well
In a world with no life
And sometimes, some mixtures
When the devil is an angel
This is the law of compensation
The law of separation
That nothing changes
Compensation law, always in praise!
There is no chance or luck
Simply categories and classes
In all their confidences
But it is always the same dance!
The alienation of compensation
Is the compensation of alienation
All attacks, all creations
The past, to come, is the translation
And all disputes
Regulation are
By the law of compensation
The law of compensation
Is the identification, is the sublimation
The spectacle of life
Is the life of the show
The actor, painter, poet, scholar, activist
The director, the gangster, the employee, the merchant, the teacher
Is the law of compensation
Our lives are totally alienated
And our spare wheels, sublimated
By the absence of life, compensated!
If we have this
We do not have that
The law of compensation
Twin is the fragmentation
Which isolates us
Which always saddens us
And who never laughs!
But we do not hear
To our ears, meaning, it is not
It's like a foreign language
To our understanding, it goes through!
The law of compensation
In politics, all compositions
The face of all fragmentation
Everywhere where life is violated
For something to be compensated!
If we have this
We can not have it
And in all things, we simply
What we
And illusions, we sublimate
This is the law of compensation





Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway.fr"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.