US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Education
Les dépossédés
19 Apr 2013
La possession de l'idée est l'idée de la possession...
Les dépossédés
N'ont aucune patrie
Les dépossédés
N'ont aucun parti
Les dépossédés
Ne sont pas algériens
Ne sont pas français
Ne sont pas allemands
Ne sont pas chiliens
Ne sont pas russes
Ne sont pas africains
Les dépossédés
Ne se veulent rien
Se vouloir quelque chose est fruit amer
C'est la matrice de toutes les guerres
Les dépossédés
Ne vont pas manifester
Ne veulent rien remplacer
Les mentalités doivent se transformer
Toutes les religions et les idéologies
Sont des possessions, pour l'esprit déformé
Tout ce qui est connu
Est sans aucune valeur
Et c'est toujours l'inconnu
Qui fait notre grande terreur
Tous les ismes sont dans l'erreur
De l'être humain, font le malheur
Toutes les politiques sont une maladie
Le vrai contraire de l'anarchie
Tant qu'il y aura des militants
Partout, il y aura du sang
Le militant est un croyant
L'idée le possède, c'est un dément !
Le religieux, le militant; le croyant
Trois familles d'un même fanatisme
Qui sont à la vie, un perpétuel cataclysme
Ce sont des militaires, le même mouvement !
Qui pense comme nous, a du talent
Et sera encensé par son camp
Qui s'oppose à eux et elles, sera lapidé
Sera moqué, calomnié, nié, ignoré
Le fanatisme de l'idée
Est l'idée du fanatisme
Avec son règlement tout préparé
Et quelques célébrités utilisées
Pour ainsi, se faire financer
Tous les ismes fonctionnent ainsi
Même celui qui se réclame de l'anarchie
La célébrité nous donne du talent
Comme l'argent nous rend puissant
Et si cela vaut tant
C'est donc, forcément intelligent !
La célébrité fait le talent
Le talent ne fait pas la célébrité
Comme le clochard avec l'habit du savant
Toute idée arrêtée
Est une idée aliénée
Est une idée camisolée
Et toutes nos idées sont arrêtées !
Par la police de nos pensées
Des pensées arrêtées
Et donc pleines de préjugés
Sur les gens
Sur les évènements
Sur moi, sur toi, sur il, sur elle
Sur nous, sur vous, eux, elles
Les dépossédés
Ne sont pas dans hier, demain
Seulement dans aujourd'hui, sans fin
Nos idées arrêtées
Sur des évènements, sur des gens
Ne sont jamais détachées
Elles sont possédées par l'idée
L'idée que nous nous faisons de l'idée !
Les femmes et les hommes sont possédés par leurs idées
La pensée du détachement
N'est pas le détachement de la pensée
Le fonctionnement du monde
Est aux idées, sa ronde
Nos existences, uniquement, se quémandent
Dans la société spectaculaire marchande
Et sa suite techno-industrielle
Qui veut toujours se faire belle
Toutes les vedettes spectaculaires
En sont le miroir, les bonnes et mauvaises affaires !
Quand nous jouons ce jeu truqué
De différentes façons, nous sommes récompensés
Nous sommes en gloire, aimés, reconnus
Dans le cas contraire, nous restons inconnus
Vilipendés, incompris, rejetés, méprisés, plagiés
Les dépossédés
Ne se veulent, ni ceci, ni cela
A nos valeurs, ils sont des étrangers
Ils ne sont, ni juges, ni policiers
Ni censeurs, ni avocats
Personne ne les voit
Personne ne les entend
Toujours dans leur temps
Toujours hors du temps
A chaque instant
La vérité devient mensonge
A chaque instant
La réalité s'évanouit comme un songe
C'est le couple d'un jour
Qui fait juste un tour
Et que nous croyons pour toujours
C'est la mère et son enfant
De l'instant figé dans le présent
C'est l'océan des apparences
C'est l'illusion de la romance
Comme le capitalisme humanitaire
De conception forcément réactionnaire
Qui maintient les pays pauvres en tutelle
De la dominance, avec sa solution, à elle
De cette gabegie, Haïti, est l'exemple formel !
Nous ne savons plus, qui est qui
Nous ne savons plus, qui manipule qui
Dans n'importe quel gouvernement
Dans n'importe quelle organisation
Dans n'importe quelle obédience
Le ver est dans le fruit
Tous les coups sont permis
A qui veut faire du profit
Et le vote par dépit
En France et ailleurs, dans d'autres pays
Jouant de l'abstention, élira (née en 1968) Marine Le Pen
Et les yeux se rempliront de peine !
L'irréflexion est amie de la déception
Le ressentiment est le copain de la frustration
L'information n'est pas les faits divers
Le fait divers est le produit de toutes les misères !
Pour se vider, scalper son égo
Se sentir plus léger, écrire, en étant incognito
Comme moi, il faut être un rigolo
Personne ne vous lit
Tout le monde vous chie
Mais nous nous amusons, c'est notre paradis !
Il ne faut jamais essayer
De plaire à toutes les pensées
Car quoi que nous fassions
Nous serons toujours détestés
Le codage nerveux est trop différent
Jalousie, envie, calomnie, mesquinerie
Tout ce qui nous attend
Surtout des amis de nos amis
Qui ne sont pas nos amis
Et qui de fait, sont nos possibles ennemis
Jalousie, envie, calomnie, mesquinerie
Plagiat, coup monté, usurpation, flagornerie
Au moins, quelqu'un l'aura dit
Un sans parti, un sans patrie
Un sans religion, un sans idéologie





Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




The dispossessed
Have no homeland
The dispossessed
Have no party
The dispossessed
Not Algerian
Not French
Is not German
Chileans are not
Are not Russian
Are not African
The dispossessed
Not want anything
Wanting something is bitter fruit
This is the matrix of all wars
The dispossessed
Will not occur
Do not want to replace anything
Attitudes must change
All religions and ideologies
Possessions are for the deformed mind
All that is known
Is worthless
And it is still unknown
That is our great terror
All isms are wrong
Of human beings, are evil
All policies are a disease
The true opposite of anarchy
As long as there are activists
Everywhere there will be blood
The activist is a believer
The idea has it, it's insane!
The religious militant, the believer
Three families of the same fanaticism
Who are living a perpetual disaster
They are military, the same movement!
Who think like us, has talent
And will be praised by his side
Who opposes them and they will be stoned
Be mocked, slandered, denied, ignored
The fanaticism of the idea
Is the idea of ​​fanaticism
With all the regulations prepared
And some celebrities used
So, getting finance
All work and isms
Even one that claims to anarchy
Celebrity gives us talent
As money makes us powerful
And if this is so
So, obviously smart!
The celebrity is the talent
The talent is not fame
As the hobo with the coat of the scientist
Any idea stopped
Is an insane idea
Is an idea camisolée
And all our ideas are arrested!
By the police of our thoughts
Thoughts arrested
And so full of prejudices
On people
On events
On me, on you, on it, on it
About us, about you, them, they
The dispossessed
Are not in yesterday, tomorrow
Only in today endless
Our fixed ideas
About events on people
Never parts
They are owned by the idea
The idea that we have of the idea!
Women and men are possessed by their ideas
The thought of posting
Is not the detachment of thought
How the world works
Is ideas, his round
Our lives, only, to beg
In the spectacular commodity society
And its sequel techno-industrial
Who always wants to be beautiful
All the spectacular stars
Are the mirror, the good and bad business!
When we play this rigged game
In different ways, we are rewarded
We glory, loved, accepted
Otherwise, we remain unknown
Maligned, misunderstood, rejected, despised plagiarized
The dispossessed
Not want, neither this nor that
In our values, they are foreigners
They are neither judges nor police
Neither critics nor lawyers
Nobody sees
Nobody hears
Always in their time
Always out of time
At each time
The truth becomes a lie
At each time
The reality vanishes like a dream
This is the couple one day
That just a trick
And we believe forever
It is the mother and her child
From the frozen moment in this
It is the ocean of appearances
It is the illusion of romance
As humanitarian capitalism
Necessarily reactionary conception of
That keeps poor countries guardianship
Of dominance, with its solution to it
In this chaos, Haiti, is the formal example!
We do not know which is which
We do not know who handles that
In any government
In any organization
In any obedience
The worm is in the fruit
All shots are allowed
Who wants to make a profit
And voting despite
In France and elsewhere, in other countries
Playing the abstention elect (born in 1968) Marine Le Pen
And eyes fill with pain!
The thoughtlessness is friend of disappointment
Resentment is the boyfriend of frustration
The information is not the various facts
The news item is the product of all the misery!
To empty, scalping his ego
Feel lighter, writing, being incognito
Like me, you must be a funny
Nobody reads you
Everyone you shit
But we have fun, this is our paradise!
You should never try
To please all thoughts
Because what we do
We will always be hated
The nervous coding is too different
Jealousy, envy, slander, pettiness
All that awaits us
Especially friends of our friends
Who are not our friends
And in fact, are our potential enemies
Jealousy, envy, slander, pettiness
Plagiarism, stunt, theft, sycophancy
At least someone has said
A party without a homeless
One without religion, without ideology





Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat said the guest on "hiway.fr"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.