US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Education
Le cyborg ou paraphysique du sport
17 Jun 2013
La technologie du sport est le sport de la technologie...
Personne ne sut mieux
Que feu ( 1792 - 1836 ) Girolamo Segato
Pétrifier, en fait, conserver le corps, c'est curieux
Les organes et tout le reste, tout restait beau
Il mourut avec son secret
De naturaliste, qui laisse le savant niais
Mais feu ( 1852 - 1927 ) le moine bouddhiste bouriate
Itigilov, en refit l'échec et mat
De sa formule de soliste
Malgré la mort, les ans
Toujours le même âge
Le futur du dopage
Le corps toujours élégant
Mais sans aucun dopant
Chimie de la magie
Magie de la chimie
Il fait bien rire le cyclisme
Pour l'historien de la discipline
Le Tour de France et ses bonnes mines
A la moyenne horaire de cataclysme
C'est plus des vélos
Mais des vélomoteurs
Plus vite qu'autrefois, sur piste, le record de l'heure
Vraiment, c'est très rigolo !
Tous les sports sont professionnalisés
Ce sont des métiers
Avec au bout, plus ou moins d'or
Tout est affaire de publicité
Et du nombre de licenciés, pour pouvoir s'identifier
Aussi le parent pauvre, est la marche à pied
Pourtant, en 2013, enfin, un français a gagné
Jean-Marie Rouault, le Paris-Colmar titanesque
A 49 ans, un record pour cette épreuve chevaleresque
Vingt ans après Noël Dufay ( 52 ans ), enfin rattrapé !
Mais le capitalisme
Aime tout ce qui est spectaculaire
Il en fait ses gargarismes
Football, rugby, tennis, etc. l'argent est dans l'air
Se doper
Pas pris, le geste plein d'aisance
Une rigolade, une hypocrisie
Le sport est le dopage
Le dopage est le sport
Le sport du dopage
Le dopage du sport
Des oxymorons pleins de rage !
Cela fait marcher tous les commerces
Le sport est comme une messe
Le sport du commerce
Le commerce du sport
Ses mafias votent au même port
Aucune probité jamais n'en sort
Tous les trucages
Pour une performance
Qui à la dignité sont une offense
Qui à l'humanité sont une démence
Et déjà, l'humain modifié
Et déjà, l'humain amélioré
Pour des nouveaux records
Et au pilori, tous les remords
Et bientôt l'homme augmenté
L'homme triché, l'homme détourné
L'homme qui n'est plus homme
Revu et corrigé, ô étrange bonhomme !
Ainsi ô cynisme
Le sportisme du capitalisme
Cela n'est plus l'entraînement
Cela n'est même déjà plus l'organisation
Comme sur le Paris-Colmar à la marche
Qui peuvent faire triompher la raison
Mais des corps en pleine mutation
Mais des cerveaux préparés à cette condition
Pour la technologie du sport
Pour le sport de la technologie
Le sportif est sa prothèse
Il est son postulat, sa thèse
Le contraire de l'homme de la rue
Qui d'ailleurs ne s' y reconnaît plus !
Le sportif professionnel est un mutant
Comme une voiture, prototype, toujours devant
Non à la robotique
Et au tout nanotechnologique
Et vive l'anarchie
Non à l'humain génétiquement modifié
Non au cyborg financé par l'armée
Et déjà des sportifs aux prothèses officialisées
Du sportif posthumain au record indicible
Du soldat posthumain devenant invincible
Les douze paires de jambes
De ( née en 1976 ) Aimee Mullins, actrice, sportive, mannequin
Amputée des deux jambes à l'âge d'un an, pourtant très bien
Toutes les prothèses
Vont devenir une synthèse !
Tous les appareils de la technologie
Sont effectivement des prothèses
Puces dans le corps, la tête, à l'aise
Et bientôt, internet pucé dans la tête, du cerveau, future chimie
Nous sommes des cobayes
De la société artificielle
Qui nous utilise, nous baille
Avec sa neurochirurgie qui fait du zèle !
Et voici ( né en 1986 ) Oscar Pistorius, pas vilain
Prototype pour les membres en moins
Dès la naissance
Les manettes à puces et prothèses électroniques
Seront notre gouvernance
Dès la naissance
Bienvenue à Gattaca sera ringard, tout sera quantique !
Des puces et prothèses électroniques
De moindre qualité, pour les pauvres
Des puces et prothèses électroniques
De grande qualité, pour les riches
Pour se mettre dans la peau d'un champion
Pour faire de son corps un caméléon
Le corps du lundi, le corps du mardi
Le corps du samedi et dimanche
Le corps pour sortir
Le corps pour obéir
Le corps pour séduire
Le corps pour battre des records
Le corps pour faire le fort
Le corps sur mesure
Le corps sans usure
Des mains artificielles
Des jambes artificielles
L'utérus artificiel
L'électricité cérébrale artificielle
Le tout artificiel
Dans une société totalement artificielle !
Nous y allons d'un grand pas
Aussi effroyable que c'est inéluctable
En fait, nous y sommes déjà !
Nous ne voulions pas de l'anarchie
Nous aurons donc cela, quand tout sera vraiment fini
Une nouvelle richesse
Avec des nouvelles puces et prothèses
Une nouvelle pauvreté
Avec d'anciennes puces et prothèses
Une tyrannie augmentée
Et même plus l'idée de contester
L'idée de contester supprimée
Il faudra alors se résigner
Car la contestation de l'idée
Est l'idée de la contestation
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
A comme logique aboutissement la société artificielle
L'humain n'y a plus sa place
C'est pour le posthumain qui est de glace
Comme feu ( 1919 - 1960 ) Fausto Coppi, roi du vélo
Qui du Tour de France d'aujourd'hui, serait un ballot
Le dernier des idiots
Parmi des mutants, aux nouvelles peaux
En marche athlétique
Sur Paris - Colmar, ô épreuve dynamique
D'une époque l'autre, le chronomètre ne varie guère
Le corps fait ce qu'il peut, pépère
Mais toujours un moral d'enfer !
C'est l'opposé de la course automobile
Qui ne plaît qu'aux imbéciles
Tout est au niveau technologique
Et très peu au niveau psychologique
Il y a des journaux de commerce
Il n'y a pas de journaux de sport
Puisque le sport est devenu un commerce
Surtout les sports collectifs, ô sinistres kermesses
Aller au stade ou à la messe
C'est comme une ivresse
C'est comme une paire de fesses
Cela met les foules en liesse
C'est aussi un refuge, à la misère, une caresse
C'est en vérité le masque de la détresse
Quand la réflexion se fait paresse
Ainsi à n'importe quoi, l'on tresse !




Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




Nobody knew better
That fire (1792 - 1836) Girolamo Segato
Petrify, in fact, preserve the body, it is curious
Organs and everything else, everything was beautiful
He died with his secret
Naturalist, leaving the silly scientist
But fire (1852 - 1927) Buryat Buddhist monk
Itigilov in refit checkmate
Its formula soloist
Despite death, years
Always the same age
The Future of Doping
The always elegant body
But no dope
Chemistry magic
Magic of Chemistry
He just laughed cycling
For the historian of the discipline
The Tour de France and its good mines
In the mean time Cataclysm
It's more bikes
But mopeds
Faster than before, on the track, the hour record
Really, it's very funny!
All sports are professionalized
These are trades
With the end, more or less gold
It's all about advertising
And the number of licensees, in order to identify
As the poor relation, is walking
However, in 2013, finally, a French won
Jean-Marie Rouault, the Paris-Colmar titanic
At 49 years, a record for this event chivalrous
Twenty years after Christmas Dufay (52), finally caught up!
But capitalism
Like everything is spectacular
He made his gargles
Football, rugby, tennis, etc.. the money is in the air
Doping
Not taken full gesture ease
A laugh, a hypocrisy
The sport is doping
Doping is the sport
Sports doping
Doping in sport
Full of oxymorons rage!
This makes walking all shops
The sport is like a mass
The sport of trade
Trade Sports
His mafia vote to the same port
No probity never comes out
All tricks
For performance
That dignity is an offense
Which are to humanity dementia
And already, the modified human
Already, improved human
For new records
And pillory, all remorse
And soon the man increased
The man cheated the man away
The man is no longer man
Revised and corrected, strange oh man!
O and cynicism
The sportisme capitalism
This is no longer driving
This is even more the organization already
As the Paris-Colmar walking
That can overcome the reason
But changing body
But brains prepared this condition
For sports technology
For sports technology
The athlete is his prosthesis
It is his premise, his thesis
The opposite of the man in the street
Which also does the directive recognizes more!
Professional sports is a mutant
Like a car, prototype, still before
Not to robotics
And while nanotechnology
Long live anarchy
No to genetically modified human
Not funded by the cyborg army
And already sporting prosthetics formalized
Athlete posthuman to record unspeakable
Soldier posthuman becoming invincible
The twelve pairs of legs
From (born 1976) Aimee Mullins, actress, sports, model
Both legs amputated at the age of one year, yet very well
All prostheses
Will become a synthesis!
All devices technology
Actually are prostheses
Chips in the body, head, comfortable
And soon, internet chipped in the head, brain, future chemistry
We are guinea pigs
Artificial society
Who uses, we yawn
With its neurosurgery makes zeal!
And here (born in 1986) Oscar Pistorius, not bad
Prototype for members within
From birth
The handles chip and electronic aids
Will our governance
From birth
Gattaca is cheesy, everything will be quantum!
Chips and electronic aids
Lower quality for the poor
Chips and electronic aids
High quality for the rich
To get into the skin of a champion
To make his body a chameleon
The body Monday, the body Tuesday
The body of the Saturday and Sunday
The body out
The body to obey
Body to seduce
The body to break records
The body to the strong
The measurement of body
The body without wear
Artificial hands
Artificial legs
The artificial womb
Artificial brain power
All artificial
In a totally artificial society!
We go a long way
As appalling as it is inevitable
In fact, we're already there!
We did not want anarchy
We'll have that, when all is really over
New wealth
With new chips and prosthetics
New poverty
With older chips and prosthetics
An increased tyranny
And even the idea of ​​challenging
The idea of ​​challenging deleted
It will then resign
As a challenge to the idea
Is the idea of ​​the challenge
Techno-industrial market spectacular society
A logical conclusion as the artificial society
Humans no longer place
This is the posthuman is ice
As the late (1919 - 1960) Fausto Coppi king bike
That the Tour de France today is a bundle
The last idiots
Among the mutants, new skins
In race walking
On Paris - Colmar, O dynamic test
In another time, the clock does not vary much
The body does what it can, cushy
But always a moral hell!
This is the opposite of racing
That pleases only fools
Everything is at the technological level
And very little psychological level
There has trade journals
There is no newspaper sports
As the sport has become a trade
Especially team sports, festivals O claims
Go to the stadium or to mass
It's like a drunk
It's like a pair of buttocks
This puts the cheering crowds
It is also a refuge in misery, a caress
It is indeed the mask of distress
When thinking is laziness
Thus anything we braid!




Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat said the guest on "hiway.fr"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.