US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Education
Diarrhée verbale ou Korkoro
26 Aug 2013
Poésie paraphysique...
La bêtise participative
Des commentaires qui déstabilisent ou enjolivent
La bêtise participative
De la critique méprisante et vive
A toutes vos tartes à la crème
Je suis le ribaud, que personne n'aime
Et malgré vos militantes réprimandes
Je reste faraud, avec ma bande
Korkoro pour ma diarrhée verbale
Qui met vos conformismes à mal
Ma diarrhée verbale
N'est pas participative mais oblative
Elle ne veut pas décrocher la timbale
A toutes les idées, elle est d'une autre rive
Parfois
Il croit nous vexer, l'ennemi
Au lieu de cela, il nous nourrit
Oui cher contempteur
Oui chère contemptrice
Je suis de la diarrhée verbale
Mais cela n'est pas plus mal
Que toutes nos actions devenues banales
Et ce qui devrait être une insulte
Ne fait que m'alimenter, merci, j'exulte !
La diarrhée des commentaires
De ceux et celles qui feraient mieux de se taire
C'est avec un colossal plaisir
Que je ferais tout pour votre déplaisir
Car il me plaît de vous déplaire !
Dans toutes vos habitudes participatives
Dans toutes vos certitudes participatives
Les bourgeoisies gauchistes
Veulent me fusiller, je suis sur leurs listes
Comme toujours
Contre les rouges et les blancs
Dans ce combat
Qui m'aime me suive
Il faut bien que quelqu'un l'écrive !
Comme toujours
Contre les rouges et les blancs
Ce sont les véritables méchants
Et l'admiration de tous les truands
Contre cette abomination, il ne faut pas tirer à blanc
Et si nous n'étions pas si veules
Nous nous casserions la gueule !
Heureusement le monde est vaste
Et rarement, nous ne nous rencontrons, pour ces fastes
Les rouges et les blancs
Sont les plus nombreux
Pas difficile de se sentir au mieux
De faire le prétentieux
Mais à un contre un
Vous ne faîtes plus les malins
Contre les rouges et les blancs
Qui avec tous leurs boniments
Ont la diarrhée, c'est l'armée de leurs militantes et militants
Et oui, une diarrhée verbale
Cela peut-être beau, comme un dernier râle
Nous conchions
Toutes vos actions inactives
Nous vomissons
Toutes vos paroles muettes
Et vive la diarrhée verbale
Et vive la logorrhée émeutière
Il ne reste que cela, car tout est devenu sale
Dans nos inintelligences meurtrières
Contre les rouges et les blancs
Ne me lisez pas, ô faquins
Contre les rouges et les blancs
A la vie vous êtes un crachat
Je vous le dis, passez votre chemin
Vous êtes ma diarrhée, pouah !
Contre les rouges et les blancs
Que de mon urine, j'inonde
Car leurs feux captieux abondent
Et au fond, que voulez-vous de mieux ?
Le monde est à vos images, hideux !
Contre les rouges et les blancs
Tous vos crânes, je les fends
Mais c'est vous
Qui me donnez de la force
Qui me rendez impavide comme l'écorce
Il vous faudrait une immense île déserte
Où vous pourriez vous exterminer les uns les autres
Avec vos traitres et vos bons apôtres
Que de vous, il ne reste pas même des miettes
Pour que vraiment vienne la fête
Et qu'enfin ailleurs, la vie soit offerte !
Contre les rouges et les blancs
Et tout leur parasitage participatif
Du capitalisme le plus actif
Dans nos têtes
Tout est de la mort
Ma diarrhée verbale
Contre toutes vos reptations idéologiques et sociales
Tout est tenu en laisse
Et de toutes les débilités
Sort de mes fesses, une diarrhée



Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur "hiway.fr"



Participatory stupidity
Comments that destabilize or embellish
Participatory stupidity
The contempt and harsh criticism
For all your cream pies
I am the ribald, nobody likes
And despite your reprimands activists
I remain faraud with my band
Korkoro for my verbal diarrhea
That puts your conformism undermined
My verbal diarrhea
Is not participatory but oblative
She does not want the bacon
To all the ideas, it is another bank
Sometimes
He believes we offend the enemy
Instead, it feeds us
Yes dear hater
Yes dear contemner
I'm the verbal diarrhea
But this is not so bad
That all our actions become commonplace
And what should be an insult
Only feed me, thank you, I exult!
Diarrhea comments
Of those who would do better to remain silent
It is with enormous pleasure
I'd do anything for your unhappiness
Because I like to offend you!
In all your habits participatory
In all your certainties participatory
Leftist bourgeoisie
Want to shoot me, I'm on their lists
As always
Against the red and white
In this battle
Who's with me
It is necessary that someone write!
As always
Against the red and white
These are the real villains
And admiration of all crooks
Against this abomination, do not shoot blanks
And if we were not so spineless
We casserions mouth!
Luckily the world is vast
And often, we do meet for the splendor
Red and white
Are the most numerous
Not difficult to feel their best
To the pretentious
But one against a
You are no longer doing the smart
Against the red and white
Who with all their sales pitches
Have diarrhea, it is the army of their activists
And yes, verbal diarrhea
It may be beautiful, like a last gasp
We conchions
All your inactive share
We vomit
All your silent words
And strong verbal diarrhea
Long live the riot logorrhea
It remains that, because everything has become dirty
In our deadly inintelligences
Against the red and white
Do not read me, O scoundrels
Against the red and white
A life you spit
I tell you, go your way
You are my diarrhea, ugh!
Against the red and white
That my urine, I floods
For their specious lights abound
And basically, what do you want more?
The world is at your images, hideous!
Against the red and white
All your skulls, I cleave
But you
Who give me strength
That make me fearless as bark
You would have a huge desert island
Where you could destroy each other
With your traitors and your good apostles
Than you, there is not even the crumbs
To really come party
And finally, also, life is free!
Against the red and white
And their participatory interference
The most active capitalism
In our heads
Everything's death
My verbal diarrhea
Against all your social and ideological reptations
Everything is kept on a leash
And all debilitated
Out of my ass, diarrhea



Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat said the guest on "hiway.fr"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.