US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Education
Albert Jacquard est mort...
12 Sep 2013
Ceci n'est ni une moustache de Staline ni une moustache d'Hitler...
200 mille milliards de dollars
La monnaie totale de ce monde
20 mille milliards de dollars
L'évasion fiscale pour qu'elle fonde
Avec les escrocs de l'oligarchie financière
D'ailleurs dénoncés par le banquier ( né en 1955 ) Rudolf Elmer
Qui ne peut-être que fou, pour ses confrères
Au fond, tous les politiciens
Sont les laquais des banquiers
Pas besoin d'être un esprit fin
Ou un expert en fiscalité
Pour pouvoir le constater !
Les grandes banques mondiales
Comme USB, BNP Paribas, reines de l'évasion fiscale
Et toujours des avocats fiscalistes
Pour protéger le secret bancaire et ses listes
C'est le trust de la criminalité
Qui sait bien se présenter
Et encore et toujours des avocats
L'humanité en a plein ses bras
Les avocats d'affaires
Les avocats fiscalistes
Les avocats de l'oligarchie financière
Les avocats de tous les gangsters
Laquais, de la gente banquière
Et le monde politique
Laquais de la banque, c'est logique
Déjà, sous la révolution bourgeoise, en France
Les avocats étalaient leur puissance
Toujours les premiers rôles, pleins de suffisance
Les affaires de la politique
Sont la politique des affaires
Les avocats en sont la dynamique
Ils en sont les bonnes à tout faire
Les affaires jamais délitées
Savent à leur temps, s'adapter !
Fini le temps de feu ( 1919 - 1987 ) Jean-Baptiste Doumeng
Mécène du parti stalinien français
Qui du capitalisme, fut aussi un laquais
Ce fut une moustache de Staline
A la France très câline
Il fut l'ami
De feu ( né en 1938 ) Just Fontaine
En politique, un niais, mais que le football aime
13 buts en 6 matches de coupe du monde, en 1958
En 2013, c'est toujours lui qui mène !
Je voudrais que la servilité se fonde
Dans une éternité de mai 1968
Laquais, serviteurs, esclaves
Que plus aucune humiliation n'entrave
Laquais, serviteurs, esclaves
Dans la richesse ou la pauvreté
Moi, toi, eux, elles, lui
Toutes et tous, une identique tragédie
Comme feu ( 1904 - 1973 ) Pablo Neruda, grand poète chilien
Qui avait comme église, le parti stalinien chilien
Les moustaches de Staline
Comme feu ( 1897 - 1982 ) Louis Aragon, à la même mine !
Il faut être un moins que rien
Comme moi, pour avec tout, faire le lien
Ni poète, ni sportif, ni écrivain
Ni ceci, ni cela, rien
Ni d'un parti, ni d'une idée
Ni d'une patrie, ni d'une religiosité
Sans aucun copinage, sans aucun réseau
En vérité, un pauvre toto !
Les bourgeoisies aiment les prix
Elles savent récompenser leurs amies et amis
Elles le font dans tous les pays
Prix Nobel, prix de cela, prix de ceci
De tout, le capital se nourrit
Ni de gauche, ni de droite
Tout fait partie de lui
Ou d'extrême gauche, ou d'extrême droite
Tout fait partie de lui
Toute idée
A ses laquais, ses serviteurs, ses esclaves
Toute religion
A ses laquais, ses serviteurs, ses esclaves
Toute croyance
A ses laquais, ses serviteurs, ses esclaves
C'est le même conclave
Cela produit la même bave
Cela n'est pas très glamour
Mais à la vérité, il faut faire l'amour !
La réalité de la vérité
N'est que la vérité de la réalité
Il n'y a ni supériorité
Il n'y a ni infériorité
Mais des laquais
Mais des serviteurs
Mais des esclaves
Dans l'inscription de la réification généralisée
Femmes, enfants, hommes
Dans la même impuissance aliénée
Aux uns et aux autres
Dans les uns et les autres
Tour à tour, victimes et bourreaux
Tour à tour, dominés et dominants
Et personne de bien dans sa peau !
Même pas les cinglés et les salauds
Et si, absolument tout
Ne valait absolument rien ?
De tout, se défaire
Dans un immense brasier
Pour une nouvelle ère
A rien, ne plus jamais être attaché
Savoir que rien n'est jamais libre
Pour justement apprécier la liberté dans toute sa fibre !
Laquais, serviteurs, esclaves
De l'UMP en France, et de ses 11 millions d'euros
Pour éponger la dette de ( né en 1955 ) Nicolas Sarkozy, ce fléau
En bref
Tous ceux et toutes celles, crétinisés
Qui à toute dictature, sont des cochers
Et pas seulement des riches
La bêtise, aussi ailleurs, se niche
Mais c'est pour tout pareil
La finance a le même soleil
Laquais, serviteurs, esclaves
Moi, toi, eux, elles, lui
Tout cela nous éblouit
Laquais, serviteurs, esclaves
Ne veulent aucune entrave
Pour financer les bourreaux
Pour armer les salauds
De toutes idées, de tous bords
Ce sont des idiotes, ce sont des idiots
Qui ne reconnaissent jamais leurs torts
De toutes les pauvretés
De toutes les richesses
Laquais, serviteurs, esclaves
Laquais des laquais
Serviteurs des serviteurs
Esclaves des esclaves
De toutes les pauvretés
De toutes les richesses
Des gueuseries et des noblesses
Qu'aucune dignité ne peut tenir en laisse !
Moi, toi, eux, elles, lui
La vie n'est pas, la vie nous fuit
Comme tous les assassinats
Que régissent des contrats
Par une omnipotente mafia
Laquais, serviteurs, esclaves
De la misère, la même bave
Ainsi, Albert Jacquard ( 1925 - 2013 ) est mort
C'est un terrible coup du sort
Le dernier savant libertaire
Pour les immigrés, les sans-logis, les sans-papiers
Je l'avais eu plusieurs fois au téléphone
C'était l'homme de la sincérité
C'était l'homme sur qui on pouvait compter
C'était l'homme de l'honnêteté
C'est un peu d'humanité
Qui s'en va
Et tous les faux hommages
Auxquels personne n'échappera
Et toute la charogne récupératrice
Qui sait se faire impératrice
Que sa dépouille, se disputera !
Les bourgeoisies ont des caprices
De la vérité elles font un artifice
Il n'était pas une moustache de Staline
Comme les gauchistes et les communistes
Qui sont la contre-révolution maligne
A côté, toutes les droites, sont bénignes
Albert Jacquard est mort
Il n'était pas une moustache de Staline
Il n'était pas une moustache d'Hitler
Comme les fascistes et les capitalistes
Il faut être contre le copinage
Qui tient tout en cage
Dans les journaux, à la télévision, au cinéma, à la radio
Lui, faisait du trafic d'influence
Contre toutes les nuisances
Mon voisin de palier à Tonnerre, et ami
Anartiste peintre, ex-lutteur armé, ( né en 1948 ) Michel Noury
Avait bu, un jour, un verre avec lui
Dans un bistrot de Paris
Oui, sans lui, c'est la pluie !



Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur "hiway.fr"


200,000 billion
The total currency of this world
20,000 billion
Tax evasion so that it melts
With the crooks of the financial oligarchy
Moreover denounced by the banker ( born in 1955) Rudolf Elmer
Which can only be mad for his colleagues
Basically, all politicians
Bankers are the lackeys
No need to be a fine spirit
Or a tax expert
To see !
The world's largest banks
Like USB , BNP Paribas , queens of tax evasion
Always and tax lawyers
To protect the secrecy and lists
This is the trust of crime
Who knows how to present
And again and again lawyers
Humanity has her arms full
Business lawyers
Tax lawyers
Counsel for the financial oligarchy
Lawyers of all gangsters
Lackeys , the banker gente
And politics
Lackeys of the bank, it is logical
Already, under the bourgeois revolution in France
Lawyers displayed their power
Always leading roles , smug
The business of politics
Are business policy
Lawyers are dynamic
They are good to do
Business never crumbled
Know their time to adapt !
Gone are the days of fire (1919 - 1987) Jean- Baptiste Doumeng
Patron of the French Stalinist party
That capitalism was also a lackey
It was a Stalin mustache
At the very cuddly France
He was a friend
Fire (1938 ) Just Fontaine
In politics, a simpleton, but love football
13 goals in six matches of the World Cup in 1958
In 2013, it is still leading !
I would like servility based
In an eternity of May 1968
Lackeys , servants , slaves
That no more humiliation impedes
Lackeys , servants , slaves
In wealth or poverty
Me, you, them, them, them
All and all, a similar tragedy
As the late (1904 - 1973) Pablo Neruda, Chilean poet large
Which had the church , the Chilean Stalinist party
Stalin 's mustache
As the late (1897 - 1982) Louis Aragon, at the same mine !
Must be less than nothing
Like me, with everything, to link
Neither poet nor athlete nor writer
Neither this nor that , nothing
Neither a party nor an idea
Or a country, or a religious
No cronyism , no network
In truth , a poor foo !
The bourgeoisie like prices
They know how to reward their friends and friends
They do in all countries
Nobel Prize this price , this price
In all, the capital feeds
Neither left nor right
Any part of it
Or extreme left or extreme right
Any part of it
any idea
In his lackey , his servants , his slaves
any religion
In his lackey , his servants , his slaves
any belief
In his lackey , his servants , his slaves
This is the same conclave
This produces the same drooling
This is not glamorous
But the truth is , it must be love!
The reality of the truth
Is that the truth of reality
There is no superiority
There is no inferiority
But lackeys
But servants
But slaves
In the inscription of widespread reification
Women, children and men
In the same impotence alienated
To each other
In each other
In turn, victims and perpetrators
In turn , dominated and dominant
And no good in her skin !
Not even the crazy bastards and
And so , everything
Absolutely worthless ?
Of all, get rid
In a huge blaze
For a new era
Nothing, never be attached
Knowing that nothing is ever free
To just enjoy the freedom in all its fiber !
Lackeys , servants , slaves
The UMP in France , and its 11 million euros
To offset debt (born 1955 ) Nicolas Sarkozy , this scourge
in short
All the men and women , crétinisés
That any dictatorship are coachmen
And not only rich
Stupidity, as elsewhere , lies
But that's all the same
Finance has the same sun
Lackeys , servants , slaves
Me, you, them, them, them
All that dazzles us
Lackeys , servants , slaves
Want no interference
To finance the executioners
To arm the bastards
All ideas, all edges
They are stupid , they are idiots
Never recognize their wrongs
Of all poverty
Of all the wonders
Lackeys , servants , slaves
Lackey lackey
Servants of the servants
Slaves slaves
Of all poverty
Of all the wonders
And nobility of gueuseries
No dignity can not be on a leash !
Me, you, them, them, them
Life is not life eludes us
Like all murders
That govern contracts
By omnipotent mafia
Lackeys , servants , slaves
The misery , the same drooling
Thus, Albert Jacquard (1925 - 2013) died
This is a terrible twist of fate
The last libertarian scholar
For immigrants , the homeless , undocumented
I had several times on the phone
He was a man of sincerity
This was the man who could be counted
He was a man of honesty
It is a little humanity
Who goes
And all false tributes
Which will affect everyone
Scavenge carrion and all
Who knows how to Empress
His remains , will take place !
The bourgeoisie have caprices
In truth they are an artifice
It was not a Stalin mustache
As leftists and communists
Which are against the malignant -revolution
In addition , all lines are benign
Albert Jacquard is dead
It was not a Stalin mustache
It was not a Hitler mustache
Like fascists and capitalists
It should be against cronyism
That holds everything in cage
In newspapers , television , cinema , radio
He was influence peddling
Against all nuisances
My next door neighbor in Tonnerre , and friend
Anartist painter, armed ex- wrestler (b. 1948) Michel Noury
Drank one day a drink with him
In a Paris bistro
Yes, it is the rain!



Patrice Faubert (2013) puète , peuète , pouète , paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat said the guest on " hiway.fr "

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.