US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | View comments | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique de la violence
28 Jul 2014
La propagande du capital est le capital de la propagande...
" Les imprudents ! Me laisser tout seul avec moi-même...
Et ils me défendaient les mauvaises fréquentations...
Quelle inconséquence ! "
Voilà donc la vraie réplique
De Lacenaire, dialoguée par Prévert, du film épique
" Les enfants du paradis ", à la majestueuse éloquence
J'avais fait un essai de maspérisation
Qui n'a soulevé, à priori, aucune objection
Ce qui sur notre pauvre temps, en dit long
C'est seulement sur mon blog, que tout est corrigé, de toutes façons
Jadis, l'on disait maspérisation
Au lieu du terme de falsification
Cela venait de l'éditeur trotskiste ( né en 1932 ) François Maspero
Qui de temps à autre y allait avec les ciseaux
Pour les érudits, c'était assez rigolo, ce mépris
Il y avait la " Joie de lire " sa librairie
Au quartier latin, à Paris, il fallait le dire
Certains passages de livres, il aurait fallu réécrire
Et de fait, toujours, des textes sont tronqués
D'édition en édition, l'erreur est répétée
Un peu comme sur Internet, avec le copier-coller
Toi, moi, eux, lui, elles, tout le monde peut y participer
Cela peut arriver, aussi seul mon blog rétablit la réalité !
Les colporteurs du capitalisme
Qui pour maspériser, novlanguiser, falsifier
Sont de très habiles experts, assermentés
Comme tous les courants des divers fascismes
Extrême gauche, gauche, droite, extrême droite
Dont la seule et vraie mission
Est d'empêcher toute authentique révolution
Surtout aujourd'hui
Où c'est , je maspérise, je novlangue, je falsifie
Volontairement ou involontairement
Comme avec la plupart des militants et militantes
Dans l'image d'EpInal, jamais en dilettantes
Et il faut être crétin
Comme la gauche du capital en France
Pour interdire une manifestation de soutien
Contre le nouveau massacre de Gaza, cette démence
Tout ce qui gouverne, c'est de la baliverne
Il faut s'en défier, amen !
La gauche du capital
Fait souvent pire que la droite du capital
La gauche ? Il n'y a toujours que les droites du capital
Il n'y a stricto sensu que le capital !
Et à l'échelle humaine, tout passe très vite
Cela n'est pas la plaque tectonique, qui va moins vite
2 cm par an, cela semble lent, sans inquiéter
Mais sur des milliards ou millions d'années
Cela fait l'Europe, l'Afrique, les continents
La Terre est une pâte à modeler
Flux et reflux sans cesse chamboulé
Ainsi, ce petit exemple facile à mémoriser
Il y a 6 millions d'années
La mer Méditerranée est asséchée
Mais il y a 5, 3 millions d' années
Elle redevient ce qu'elle a été !
Et tout est ainsi, en géologie
Notre géographie, notre planète Terre, notre vie
Avec l'Histoire c'est un peu pareil, tout est répété
Avec la recherche de la dominance, le disque vinyle est rayé
Nos vérités sont des faussetés
Qui sont les vérités de nos faussetés !
Comme 2 millions de femmes allemandes
En 1945, violées par les soldats soviétiques, sans réprimande
Amère vengeance des femmes russes, violées par l'armée nazie
Le cynisme à la bêtise jamais finie
En 2014, des femmes sont à la rue
Torture lente, qui petit à petit, tue
Dans tous les pays, hommes à la rue
Dans tous les pays, femmes à la rue
C'est une accélération du vieillissement
A 30 ans, tu parais avoir 50 ans
Et les députains, pardon, les députés, pendant ce temps
Vivent sur le dos des peuples, très royalement
Ce sont des intouchables, qui ont tous les droits
Autant de privilèges que les rois
Et si toute la misère se révoltait ?
Tous les sénateurs, tous les députés, on les pendrait !
Et la rue pour les femmes
Ce sont les agressions sexuelles
Vraiment pour elles c'est infâme
Pour les hommes ce sont d'autres querelles
L'inhumanité est contagieuse
Les riches bourgeoisies en sont la figure odieuse !
Tout comme ( né en 1961 ) Joseph Kony
Chef de la LRA, ce noir bien nazi
Qui de Centrafrique, Ouganda, Congo, Soudan, sévit
Ce tortionnaire a fait tuer 20.000 personnes
Avec ses enfants soldats, à la tuerie monotone
Kidnapping, rituels, viols à répétition
Esclaves sexuels et autres exactions
Et toutes les sommaires exécutions !
Ce chef de la LRA est un taré
Mais pas de pétrole, pas d'empressement contre ce cinglé
Et au moins 35000 enfants enlevés et militarisés
Dont les rescapés et évadés, pour la vie, sont traumatisés
Sans compter, 1.300.000 personnes déplacées
Le fascisme n'a pas de couleur de peau
Fascisme blanc, noir, jaune, c'est toujours aussi salaud !
Et finalement, si tout est lié et relié
De toutes les monstruosités, chaque être humain est de complicité
Directement ou le plus souvent indirectement
Sans le vouloir, sans le savoir, c'est désolant
La plupart de nos achats, de nos actions
Ne font que renforcer le capital
Le capital n'est ni de gauche, ni du centre, ni de droite
C'est une acception pour la pensée séparée, toujours étroite
Le capital n'est que le capital
Avec ses armées, ses députés, ses syndicats, ses commerces
Ses polices, ses sénateurs, ses kermesses, toute cette messe
Et le vote complice pour tout légitimer !
Sans amertume ( et oui ) il faut le constater
Nous devons intégralement nous rééduquer
Sinon il faudrait éliminer tout le monde
Car nos cerveaux sont remplis de l'immonde
Pour vraiment un autre monde !
Mourir à soi-même tous les jours
Pour à chaque fois un nouveau jour
La non-violence est une plaisanterie
Car la violence est partout, c'est donc une supercherie
Elle est à l'école, à l'université, au travail, dans la maladie
Elle est dans toute nationalité, tout un éventail, toute une chimie
Elle est dans toute hiérarchie et dans toute idéologie
Dans toute religion, dans toute croyance
Dans toute armée, dans toute police, dans toute confidence
Dans toute comparaison, dans toute compétition
Dans nos rapports quotidiens
Avec les autres, avec les siens
Et même dans nos aspirations !
Et la solidarité se manifeste surtout en temps de guerre
Comme en Amérique du Nord, en pleine guerre
Conduire seul sans prendre des passagers, c'était conduire avec Hitler
Ou alors, c'est 20 millions d'américains qui se mettent à la culture potagère
Ou ailleurs le " Bêchez pour la victoire de l'Angleterre "
La collectivisation forcée en période de guerre
En temps de paix est plus précaire
Car la propagande du capital
Est le capital de la propagande
Et de loin en loin, cela revient
Même en Chine, le pays le plus insalubre au monde
Petit à petit, l'écologie organise de nouvelles rondes
Mais le capital ne fait pas dans la philanthropie
Pour lui, à long terme, c'est une question de survie
Ainsi, tout est sous son étroite surveillance
Pour s'en défaire, il faudra prévoyance et vigilance !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

“The imprudent ones! To leave me all alone with myself…
And they defended me the bad companies…
What a inconsistency! “
Here thus true counterpart
De Lacenaire, dialogued by Prévert, of the epic film
“Children of the paradise”, with the majestic eloquence
I had carried out a test of masperisation
Who raised, a priori, no objection
What over our poor time, in known as length
It is only on my blog, that all is corrected, in any case
Formerly, masperisation was said
Instead of the term of falsification
That came from the Trotskyist editor (born in 1932) François Maspero
Who of time to other went there with the scissors
For the scholars, it was rather funny, this contempt
There was the “Joy of reading” its Bookstore
For the Latin Quarter, in Paris, it had to be said
Certain passages of books, it would have been necessary to rewrite
And in fact, always, of the texts are truncated
Of edition in edition, the error is repeated
A little as on Internet, with copy-sticking it
You, me, they, it, they, everyone can take part in it
That can arrive, also only my blog restores reality!
Hawkers of capitalism
Who for maspériser, novlanguiser, to falsify
Are very skilful experts, sworn in
Like all the currents of various Fascisms
Far left, left, right-hand side, far right
Of which only and true mission
Is to prevent all authentic revolution
Especially today
Where it is, I maspérise, I novlangue, I falsify
Voluntarily or involuntarily
As with most militants and militant
In the sentimental picture, never as dilettantes
And it is necessary to be cretin
Like the left of the capital in France
To prohibit a demonstration of support
Against the new massacre of Gaza, this insanity
All that controls, it is hooey
It is necessary to be defied some, amen!
Left of the capital
Fact often worse than the line of the capital
Left? There are always only the lines of the capital
There is stricto sensu only the capital!
And on the human scale, any master key very quickly
That is not the tectonic plate, which goes less quickly
2 cm a year, that seem slow, without worrying
But on billion or million years
That makes Europe, Africa, the continents
The Earth is a modeling clay
Flow and unceasingly messed up backward flow
Thus, this small example easy to memorize
6 million years ago
The Mediterranean is drained
But 5.3 million years ago
It becomes again what it was!
And all is thus, in geology
Our geography, our planet Is in hiding, our life
With the History it is a little similar, all is repeated
With the research of predominance, the disc vinyl is striped
Our truths are falsenesses
Who are the truths of our falsenesses!
Like 2 million German women
In 1945, violated by the Soviet soldiers, without reprimand
Bitter revenge on the Russian women, violated by the army Nazi
Cynicism with the silly thing ever finished
In 2014, women are with the street
Slow torture, which gradually, keep silent
In all the countries, men with the street
In all the countries, women with the street
It is an acceleration of ageing
At 30 years, you appear to be 50 years old
And the députains, forgiveness, deputies, during this time
Live on the back of the people, very royally
They are the untouchable ones, which has all rights
As many privileges as the kings
And if all misery revolted?
All the senators, all the deputies, they would be hung!
And the street for the women
They are the sexual assaults
Really for them it is infamous
For the men they are other quarrels
Inhumanity is contagious
The rich person bourgeoisies are the odious figure!
Just like (born in 1961) Joseph Kony
Chief of the LRA, this black well Nazi
Who of Central Africa, Uganda, Congo, Sudan, prevails
This of torture made kill 20,000 people
With his/her children soldiers, with monotonous slaughter
Kidnapping, ritual, rapes with repetition
Sexual slaves and other exactions
And all summary executions!
This chief of the LRA is degenerate
But not of oil, not of eagerness against this nut
And at least 35000 removed and militarized children
Whose survivors and escaped prisoners, for the life, are traumatized
Not counting, 1,300,000 displaced people
Fascism does not have a skin color
Fascism white, black, yellow, it is always also bastard!
And finally, if all is bound and connected
Of all the monstrosities, each human being is of complicity
Directly or generally indirectly
Without wanting it, without the knowledge, it is afflicting
Most our purchases, of our actions
Do nothing but reinforce the capital
The capital is neither of left, neither of the center, nor of right-hand side
It is a meaning for the separated thought, always narrow
The capital is only the capital
With its armies, its deputies, its trade unions, its trade
Its police, its senators, its village fairs, all this mass
And the accessory vote for all to legitimate!
Without bitterness (and yes) it should be noted
We must completely rehabilitate us
If not everyone would have to be eliminated
Because our brains are filled of the unclean one
For really another world!
To die in oneself the every day
For each time a new day
Non-violence is a joke
Because violence is everywhere, it is thus a trickery
It is at the school, the university, with work, in the disease
It is in any nationality, a whole range, a whole chemistry
It is in any hierarchy and any ideology
In any religion, any belief
In very armed, any police, any confidence
In any comparison, any competition
In our daily reports
With the others, his
And even in our aspirations!
And solidarity appears especially in time of war
As in North America, full war
To only lead without taking passengers, it was to lead with Hitler
Or then, it is 20 million American who puts itself at the vegetable culture
Or elsewhere “Dig it for the victory of England”
The collectivization forced in period of war
In times of peace is more precarious
Because the propaganda of the capital
Is the capital of propaganda
And by far in far, that returns
Even in China, the most unhealthy country in the world
Gradually, ecology organizes new rounds
But the capital does not make in philanthropy
For him, in the long run, it is a question of survival
Thus, all is under its narrow monitoring
To demolish itself some, one will need precaution and vigilance!

Patrice Faubert (2014) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.

Comments

WikiLeaks, le sexe et le droit impérialiste
28 Jul 2014
La_beaute_est_dans_la_rue.png
Bas les pattes devant Julian Assange !

Ce qui suit est la traduction d’un discours donné par Roxanne Baker de la TBI lors d’un débat avec l’Alliance for Workers’ Liberty sur l’affaire Julian Assange. Il fut organisé par l’Anticapitalist Initiative à Londres le 9 octobre 2012.

La persécution de Julian Assange, que l’on tente de classer dans le domaine du viol, de l’agression sexuelle et des droits des femmes, se ramène en réalité à une attaque contre les droits démocratiques, et en particulier la liberté de la presse. Les différents points de vue au sein de l’extrême gauche sur l’affaire Assange ne se résument pas à savoir si l’on doit prendre ou non « le viol au sérieux », mais tiennent plutôt à une démission devant la pression exercée par la classe dominante, ainsi que l’acceptation par certains « révolutionnaires » de faire office de porte-paroles pour la propagande impérialiste.

Chacun sait qu’Assange et WikiLeaks se sont mis à dos les dirigeants du « monde libre » en publiant des centaines de milliers de documents confidentiels et de correspondances diplomatiques, qui ont mis à nu les coulisses de la diplomatie impérialiste, et ont exposé les crimes monstrueux commis en Irak et en Afghanistan. Pour mémoire, il existe cette fâcheuse vidéo intitulée « Collateral Murder » [Meurtre collatéral], sortie par Wikileaks en avril 2010, qui montrait des soldats américains dans un hélicoptère Apache mitraillant des civils irakiens (dont des enfants et des journalistes).

La persécution farouche de Bradley Manning, le jeune soldat accusé d’avoir fourni Wikileaks d’une documentation des crimes de l’armée US, nous montre sans équivoque comment sont traités les « ennemis de l’Etat » dans « la plus magnifique démocratie du monde ». Depuis deux ans maintenant Manning est en isolement cellulaire, et cela sans jamais être passé devant un tribunal, ce qui représente une violation criante du prétendu droit à une audience dans un délai « raisonnable ». Les socialistes exigent la libération immédiate de Bradley Manning.

L’attaque sur Manning et Assange constitue une preuve supplémentaire de l’érosion des droits démocratiques dans l’Etat sécuritaire américain et ses partenaires en Suède, Grande-Bretagne ou ailleurs. A mon avis nous devrions saluer la décision du gouvernement équatorien d’accorder l’asile à Assange, et c’est avec plaisir que je fais remarquer que William Hague [ministre des affaires étrangères de la Grande-Bretagne] s’est vu contraint de revenir sur ses menaces d’envahir l’ambassade pour l’appréhender. Assange, personne ne l’ignore, n’est inculpé d’aucun crime. Les Suédois prétendent vouloir l’interroger, suite à des accusations portées par deux femmes avec qui il a connu des rap-ports sexuels lors d’une visite en Suède en août 2010. Assange s’est déclaré prêt à répondre aux questions des autorités suédoises, mais ne souhaite pas une extradition vers la Suède, où il risque de se voir ren-voyer furtivement du côté des Etats-Unis, où il ferait face à des accusations relevant de l’Espionnage Act, avec pour conséquences possibles sa détention à vie, voire même son exécution.

Il est impossible de savoir s’il existe une quelconque légitimité derrière les plaintes déposées contre Assange. Ceci dit, beaucoup d’indices laissent penser que toute cette affaire relève du coup monté. A l’origine, ces deux femmes expliquent avoir con-tacté la police pour obliger Assange à faire un test de dépistage de maladies sexuellement transmissibles. Anna Ardin, la principale plaignante, celle qui invita Assange en Suède et organisa son séjour, a proposé à l’autre victime supposée, Sofia Wilen, qu’elles s’expliquent ensemble devant la police, suite à une discussion portant sur leurs aventures respectives avec Assange. Ardin, qui auparavant avait déjà organisé un rendez-vous avec une policière qu’elle comptait au nombre de ses amis personnels, a accompagné Wilen au commissariat. Plus tard, Ardin a répondu de son côté à un interrogatoire téléphonique.

Lorsque Wilen apprit que ses propos serviraient de prétexte à la police pour accuser Assange de viol, elle mit fin à l’entretien et refusa de lire ou de valider la transcription. L’agent qui a déposé la transcription sur le réseau de données de la police y aurait apporté par la suite quelques changements, à la demande d’un supérieur. En dépit de l’opposition de Wilen à tous ces agissements, la presse à scandale suédoise n’a pas attendu pour publier des allégations truculentes comme quoi Assange ferait face à une double accusation de viol.

Un procureur haut placé qui a examiné l’affaire a déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour le poursuivre, et a clos le dossier. Par une manœuvre extrêmement rare, cette décision a été annulée suite à l’intervention du procureur général Marianne Ny. Beaucoup suggèrent que cette action relève de la pression émanant des pouvoirs politiques.

Ardin a des liens avec un groupe anticommuniste cubain du nom des « Femmes en blanc », qui a reçu l’aide financière du gouvernement US, et se trouve soutenu par Luis Posada Carriles, instrument de la CIA, coupable d’avoir assassiné plusieurs centaines de personnes dans des attentats terroristes. D’après un compte rendu paru dans le Counterpunch du 7 décembre 2010, le frère d’Ardin « travaille pour les renseignements suédois, et, stationné à Washington, a assuré la liaison avec les agences de renseignements US ».

Plusieurs groupes socialistes dans ce pays travaillent pour crédibiliser la campagne contre Assange. Le Socialist Workers Party [SWP] a émit l’hypothèse que : « si vraiment les autorités suédoises souhaitaient vérifier la validité des [accusations portées], elles garantiraient qu’Assange ne soit pas extradé vers les Etats-Unis. Un tel gage enlèverait les obstacles à sa parution devant ses accusatrices » [Socialist Worker, 21 août 2012]. Une telle « garantie» n’est pas sur la table, mais dans tous les cas, elle n’aurait aucune valeur, et Assange serait bien fou de l’accepter.

La crédulité de l’Alliance for Workers’ Liberty [AWL] est encore plus fabu-leuse : « Le système juridique de l’Etat suédois est indépendant et ne rend pas des verdicts sur commande suivant les caprices des politiciens suédois, et encore moins ceux de Washington. Avant que l’on puisse faire une demande d’extradition, la loi suédoise requiert des preuves démontrant une “raison suffisante” pour valider qu’un crime ait été commis. En d’autres termes, tout nous mène à croire qu’Assange se doit de répondre à des accusations sérieuses » [Solidarity, 22 août 2012]. L’AWL prétend « argumenter à la fois contre l’extradition vers les Etats-Unis et en faveur d’un procès équitable en Suède, réglant les accusations de viol » [Solidarity, 11 juillet 2012]. Elle devrait d’abord se renseigner sur le sort d’Ahmed Agiza et Muhammad Alzery, deux demandeurs d’asile que la Suède a renvoyé sans attendre en Egypte, durant le mois de décembre 2001, à la requête de la CIA. Dans ce cas précis, les superbes rouages de l’équitable justice suédoise ont livré ces deux misérables aux chambres de torture de Moubarak, sans même prendre le temps de prévenir leurs avocats.

Assange n’a pas la moindre chance de connaître un « procès équitable » (en Suède ou dans n’importe quel autre pays allié aux Etats-Unis). Le traitement médiatique sensationnel et diffamatoire des accusations qu’il affronte reflète l’hostilité implacable des cercles dirigeants de Suède, Grande-Bretagne, Etats-Unis, ainsi que tous leurs alliés impérialistes, envers l’homme responsable des révélations de WikiLeaks. Une note de service fuitée de Stratfor, groupe privé américain spécialisé dans les prévisions stratégiques, renferme le commentaire d’un ex chef adjoint de la division contreterroriste du Département d’Etat US, destiné au Service de sécurité diplomatique, sur la façon de s’occuper d’Assange et de ses amis :

« Démasquer les seconds [d’Assange] est également crucial. Découvrez quels sont les autres renégats mécontents à l’intérieur et à l’extérieur [de WikiLeaks]. Mettez le paquet. Déménagez-le de pays en pays pour faire face à différentes accusations pour les 25 ans à venir. Mais, saisissez toutes ses possessions, comme celles de sa famille, pour frapper tous ceux liés à Wiki. »
http://wikileaks.org/gifiles/docs/1056763_re-discussion-assange-arrested

Un autre analyste de Stratfor faisait remarquer avec désinvolture : « Il est très rare que l’on passe des accusations d’agressions sexuelles par des notices rouges Interpol, comme dans le cas présent ; il s’agit donc sans aucun doute d’un effort pour enrayer la fuite par WikiLeaks de documents officiels ». Comme quoi, inutile d’être un militant d’extrême gauche pour comprendre ce qui se trame.

Nombre de débats qui entourent cette affaire ont pour finalité de donner une définition de ce qu’est un viol. Si l’on ne prend pas en considération la motivation politique des accusations, ainsi que la quasi impossibilité de déterminer exactement ce qui a eu lieu, on peut globalement affirmer que la question clef dans des cas de viol et/ou d’autres formes d’agressions sexuelles est celle du consentement mature et éclairé. Il est manifestement criminel, par exemple, d’avoir des rapports sexuels non protégés quand le consentement repose sur l’utilisation d’un préservatif.

Sachant qu’il n’existe aucune chance qu’Assange connaisse un procès équitable en Suède concernant les accusations qui pèsent sur lui, les socialistes doivent s’opposer à toute tentative de l’extrader. Cela n’a pas pour but de minimiser la gravité du viol ou de n’importe quel autre type d’abus sexuel. Dans un article intitulé « Femmes contre le viol, nous ne voulons pas pour autant l’extradition de Julian Assange », publié dans le Guardian le 23 août 2012, deux militantes anti-viol reconnues ont souligné avec raison que : « Les autorités sont si peu préoccupées de la violence contre les femmes qu’elles manipulent à volonté des accusations de viol, le plus souvent pour accroître leurs pouvoirs, cette fois-ci pour faciliter l’extradition d’Assange, voire son transfert extrajudiciaire, vers les Etats-Unis ».

Assange a les Etats-Unis à ses trousses, pour avoir osé jeter un peu de lumière sur quelques-uns des crimes de l’impérialisme, un crime capital aux yeux des oppresseurs. Ce n’est pas un marxiste—c’est un libéral qui se considère comme réaliste, et il se fait beaucoup d’illusions. Ses propos lors d’une allocution donnée de l’ambassade équatorienne le 19 août [2012] en sont la preuve : « Je demande au Président Obama de faire ce qui est juste : il faut que les Etats-Unis renoncent à leur chasse aux sorcières contre WikiLeaks ».

Bien entendu, Assange sait pertinemment que la classe dirigeante US ne cessera jamais de le traquer pour faire de lui un exemple. La raison pour laquelle il en est réduit à supplier les dirigeants d’institutions bourgeoises à se réformer est que toute conception des possibilités offertes par la lutte des classes se situe en dehors de sa perspective politique. Il est de notre devoir de défendre Assange parce que c’est un partisan de la liberté de la presse, dont les révélations ont bénéficié à la classe ouvrière et à d’autres victimes de la domination capitaliste. C’est seulement en défendant les droits et les libertés acquis au cours des dures batailles menées par les générations passées—avantages que la classe capitaliste tente souvent de supprimer pendant des périodes de réaction—, qu’il nous sera possible d’aller de l’avant pour gagner de nouveaux acquis, et jeter les bases pour le renversement de l’ensemble du système mondial d’oppression et de meurtre de masses, que la domination impérialiste implique.