US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique du taulard
28 Jun 2015
Le capitalisme est la prison qui contient toutes les autres...
" Quand des jeunes des prisons françaises sortent de leurs cellules pour aller dans leur cour de promenade forclose, ça se passe de la même façon que lorsque les jeunes de banlieue descendent de leurs immeubles et restent sur le parking. Les jeunes qui arrivent en prison ne sont pas dépaysés, hormis peut-être par les barreaux. Ce sont les mêmes discussions et les mêmes groupes qui se créent. L'islamisation n'a touché que les couches populaires immigrées les plus pauvres. " ( 2010 )


Hafed Benotman ( 1960 - 2015 ) 17 ans de prison, via le journal contre toutes les prisons ( " L'envolée " )


Le dimorphisme sexuel
Il faut le répéter, n'est pas fixé
Dans l'espèce humaine, il suffit d'observer
C'est encore l'environnement, c'est encore culturel
Fillettes moins bien nourries
Organisation sociale de la pénurie
Les garçons mieux nourris
Femmes qui en sont inconscientes, c'est ainsi
La domination masculine
La culture masculine
Et la plupart des femmes conditionnées
Qui adhèrent ainsi à ces clichés
En Afrique
Il faut préparer la fille à la frustration
En Europe, ailleurs, en Amérique
Préparer la femme à l'inégalité économique
Cela est pourtant la femme, le sexe fort
La femme qui donne la vie et donc la mort !
Et de toutes façons
Qu'on le veuille ou non
Le plus grand mammifère, cela gêne
De la planète Terre, est une femelle, c'est la bleue baleine
Mais bref
Cela n'est pas là, notre fief
L'argent de la domination
La domination de l'argent
La rencontre du marché
Le marché de la rencontre
Ainsi, personne ne rencontre jamais personne
Car il n'y a jamais personne
En amitié ou en sexualité
Représentation de sexualité
Représentation d'amitié
Mercantilisme, capitalisme
Dans un monde complètement fasciste
La femme doit être soumise
C'est toujours la même mise
Comme la nouvelle norme de l'épilation intégrale
Chez les jeunes filles, ce serait banal
Où les jeux vidéos
Quand la raison fait un grand dodo
27 millions d'heures par jour
Rien qu'en France, c'est du lourd
La moitié sont des filles
Elles y roulent comme des billes
Et des femmes types du capital
Gros seins, femmes blanches, pas marginales
Et des populations
Qui deviennent de plus en plus crétines
De 20 à 30 ans, pour le lifting génital
Nymphoplastie de la publicité subliminale
Et tout un masochisme sociétal
Les gens ne savent plus ne rien faire
Se reposer au fil de son imaginaire
Ainsi
Dans une expérience de psychologie sociale
Même si c'est forcément faussé, c'est fatal
56 pour cent des gens
Ce qui est vraiment terrifiant
Préfèrent s'administrer des petits chocs électriques
Que de ne rien faire ou être en immobilité statique
C'est pourtant le cerveau flottant
Qui est le plus en pleine attention, c'est marrant
Et surtout pas le cerveau au travail
Le capitalisme doit contrôler ses ouailles !
Et le film " La loi du marché "
Le marché de la loi, en vérité
Est complètement en-dessous de la réalité
Car c'est par la vision d'un cinéaste, une réalité récupérée
La domination des gens connus
Les gens connus de la domination
Récupération en les appauvrissant
De ce qu'on dit des inconnus, en les reniant
Toute la forfaiture spectaculaire
Est ainsi forcément plagiaire et surtout faussaire
C'est la pensée séparée toujours réactionnaire
Chanteurs, acteurs, écrivains, ô supercherie
Actrices, chanteuses, écrivaines, ô plaisanterie
Et autres, tout ce qui va contre l'anarchie !


" On nous fait croire une fois de plus que la prison est l'école du crime, ce qui est complètement faux. Parce qu'elle est essentiellement l'école de la soumission. Dans le cas contraire, il y aurait des révoltes tous les jours. C'est l'école de la sournoiserie constante et de l'humiliation constante. On crée de toutes pièces l'idée selon laquelle les prisonniers sont tous des barbares qui se violent entre eux sous les douches. En dix-sept ans, je n'ai pas subi l'ombre d'une approche sexuelle. Le viol en prison est du domaine du fait divers : un pour dix à l'extérieur, et encore ! "


Hafed Benotman ( 1960 - 2015 ) taulard écrivain


Face à toutes les bêtises
Il faut être sectaire
Aux inepties, ne pas faire des bises
Faire l'effort pour une société révolutionnaire
Déjà
Il faudrait commencer
Par connaître l'anatomie de son corps
Il faut bien débuter
Cette méconnaissance de la sexualité, nous fait du tort
Les femmes sont ignorantes du pénis
Les hommes sont ignorants du clitoris
Pourtant le plaisir féminin
Est pratiquement pour une large part, clitoridien
Et il n'est pas étonnant
De parler ainsi beaucoup de ce qui est absent
Publicité, cinéma, dans les romans
25258
Est le nombre d'internautes
Qui visitent des sites pornographiques
Chaque seconde
Dans le monde
A la misère sexuelle, c'est la faute
Une visite sur trois, c'est magique
C'est une femme, rien de tragique
Comme un support masturbatoire
De toute une génitalité refoulée, le bavoir
Et si vraiment cela se faisait
Autrement bien sûr, que professionnellement
Pouvoir faire l'amour comme jamais
Et bien, cela se saurait
Et toute représentation sexuelle se tairait !
Et là comme ailleurs
C'est l'argent qui organise tout
Car tout s'organise par l'argent
Nos amitiés, nos inimitiés
Nos amours, nos désamours
Nos sexualités, nos identités
Toutes nos fausses vies, par le capital, sont organisées !
Zombification de la vie
Pas besoin de se rendre à Haïti
De socialisation ou de ritualisation
Exclusion sociale comme poudre de zombi
Cela n'est plus l'île d'Haïti
Qui est seulement la patrie des zombis
C'est le monde entier
Car de plus en plus des gens dans la pauvreté !
Et tout s'organise de la même façon
A l'hôpital, à l'école, à l'université, au travail, en prison
Monde de la prison
La prison du monde
En prison chez soi, seul ou en couple, c'est selon
A regarder les mêmes programmes de télévision
A subir les mêmes frustrations
Bouffe, sexualité, ou autres privations
D'une façon l'autre, partout, c'est la prison
Le plus souvent
L'on est son propre gardien
Sur son propre enfermement, l'on veille bien
Plus besoin du maton
Comme c'est le cas dans toute prison
L'être humain est bien dressé à la soumission !
Le capitalisme produit de la délinquance
Car c'est sa vitalité, c'est sa subsistance
Le capitalisme produit du terrorisme
Qui à son tour produit du fascisme
Le capital doit créer de l'insécurité
Pour toutes les répressions, les justifier
Et ainsi
Nous n'avons plus aucune liberté
Et ainsi
En tous domaines, c'est aussi l'insécurité
Le capital doit justifier tout ce qui peut contrôler
La police, l'armée, autres, les matons
Leur trouver une justification
Aussi
Si le vol n'existait pas
Aussi
Si le crime n'existait pas
Le capital
Se ferait un devoir de l'inventer
Car c'est là, sa seule vraie raison, d'exister
Et toujours aussi, cette notion de propriété
Sur laquelle notre pauvre monde voulut se fonder
Pourtant
Tout s'y est échoué
Pourtant
Il y est impossible, de vraiment, s'y rencontrer !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


"When young French prisons out of their cells to go into their foreclosed exercise yard, it goes the same way that when young suburban down from their property and remain on the parking. Young people arrive in prison are disoriented, except perhaps by the bars. These are the same discussions and the same groups that are created. The Islamization affected only the poorest immigrant masses. "(2010)
 
 
Hafed Benotman (1960 - 2015) 17 years in prison, via the newspaper against all prisons ("Soaring")
 
 
Sexual dimorphism
It bears repeating, is not fixed
In humans, just observe
It is still the environment is still cultural
Girls less food
Social organization of the shortage
The better nourished boys
Women who are unconscious, thus
Male domination
Male culture
And most women packed
Thus adhere to these stereotypes
In Africa
We must prepare the girl to frustration
In Europe, moreover, America
Prepare women to economic inequality
This is however the woman, the stronger sex
The woman who gives life and therefore death!
And anyway
Whether we want it or not
The largest mammal, it bothers
Planet Earth is a female, it is the blue whale
But in brief
This is not our stronghold
The money from the domination
The domination of money
The meeting market
The market for meeting
Thus, no one ever meets anyone
Because there's never anyone
In friendship or sexuality
Sexual Performance
Friendship Representation
Mercantilism, capitalism
In a completely fascist world
The woman must be submitted
It is always the same bet
As the new standard of full hair removal
In young girls, it would be banal
Where video games
When reason does a great dodo
27 million hours a day
In France alone, it's heavy
Half are girls
They roll it like marbles
And women kinds of capital
Big tits white women, not marginal
And populations
Which become increasingly cretinous
From 20 to 30 years for genital facelift
Nymphoplasty subliminal advertising
And all societal masochism
People do not know how to do nothing
Sitting over his imagination
So
In a social psychology experiment
Although it is inevitably distorted, it is fatal
56 percent of people
What's really scary
Prefer to administer small electric shocks
What to do nothing or be static immobility
Yet it is the brain floating
Who is most at full attention, it's funny
And especially not the brain at work
Capitalism must control his flock!
And the movie "The law of the market"
The market of the law, indeed
Is completely below the reality
For by the vision of a filmmaker, a recovered reality
The domination of the known people
Known domination People
Recovering depleting
From what they say strangers, by denying the
All the spectacular forfeiture
Thus necessarily plagiarist and especially forger
It is always separate reactionary thought
Singers, actors, writers, O hoax
Actresses, singers, writers, O joke
And others, all that goes against anarchy!
 
 
"We do believe once again that the prison is a school for crime, which is completely wrong. Because it is essentially a school of submission. Otherwise, there would be riots all days. This is the school of the constant cunning and constant humiliation. We create from scratch the idea that prisoners are all barbarians who violate them are in the showers. In seventeen years, I have not been the shadow of a sexual approach Rape in prison is the domain of the news item.! one to ten on the outside, and again "
 
 
Hafed Benotman (1960 - 2015) writer con
 

Faced with all the nonsense
You have to be sectarian
In the nonsense, do not kisses
Make the effort for a revolutionary society
Already
We should start
To know the anatomy of the body
We must start well
This ignorance of sexuality, we wronged
Women are ignorant of the penis
Men are ignorant of the clitoris
Yet female pleasure
Is practically largely, clitoral
And it is not surprising
To say so much of what is absent
Advertising, cinema, in novels
25258
Is the number of online
Visiting pornographic sites
Every second
In the world
A sexual misery is the fault
A visit to three, it's magic
She is a woman, nothing tragic
As a masturbatory media
From a repressed genitality, the bib
And so really it was done
That of course, professionally
Make love like never
Well, this is not
And all sexual representation be silent!
And here as elsewhere
This is money that organizes
Because everything is organized by money
Our friendships, our enmities
Our loves, our Desamours
Our sexualities, identities
All false lives, by capital, are organized!
Zombification of life
No need to travel to Haiti
Socializing or ritualisation
Social exclusion as a powder Zombie
This is no longer the island of Haiti
Which is only the homeland of zombies
It's the world
As more and more people into poverty!
And everything is organized in the same way
At the hospital, at school, at university, at work, in prison
World Prison
The prison world
In prison at home, alone or in pairs, it depends
To watch the same TV programs
To suffer the same frustrations
Food, sexuality, and other deprivations
Somehow another, everywhere, is prison
Most of the time
One is his own keeper
On his own confinement, care is taken well
No need of maton
As is the case in any prison
The human being is lifted up to the submission!
Capitalism produces delinquency
For it is his vitality is his livelihood
Capitalism produces terrorism
Which in turn produces Fascism
Capital must create insecurity
For all repressions justify
And so
We no longer have any freedom
And so
In all areas, it is also insecurity
The capital must justify everything that can control
The police, army, other, prison guards
They find justification
Also
If the flight does not exist
Also
If the crime did not exist
The capital
Would be a duty to invent
For that is his only real reason to exist
And still, the notion of property
On which our poor world would be based
However
Everything is aground
However
It is impossible to really meet there!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat told the guest on "hiway.fr"
 

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.