US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: International
Paraphysique du microcosme macrocosme
25 Oct 2015
Tout est en un...
Le capitalisme
Comme les champignons
A son réseau mycélien, d'innombrables ramifications
Le champignon indispensable aux sols, arbres, forêts
Il est son sein, il est son bienfait
Ni vraiment de l'ordre des plantes ou des animaux
C'est un drôle de zigoto
Mais, nonobstant séparé des animaux, c'est à noter
Il y a environ un milliard d'années
Cependant
Aux animaux, le champignon est le plus apparenté
Par rapport aux plantes, il est un plus éloigné
C'est un règne bien à lui
C'est le règne des Fungi
Des nutriments, du carbone
Dynamique d'une ressource qui tonne
Pourtant, un biotope détruit
Par toutes les industries
Et
Les sept à huit milliards d'êtres humains
Qui sont pourtant dans le même bain
Polluent les mers, polluent la Terre
Ils et elles ne sont pas malins
En masse, ils et elles sont 160 fois moins lourds
Que les Fungi, qui sur la terre, courent !
Le champignon
A des noces secrètes
Qui à notre profonde ignorance, décrète
Et son fameux Phallus impudicus
Pour la pudibonderie, Satyre puant, drôle de gus
Bref, il est en symbiose
Sols, forêts, arbres, il est leur chose
Mais, même avec seulement
Deux degrés en plus, climatiquement
La mer pourrait tout envahir, tragiquement
Alors, avec largement plus de deux degrés
Fonte des glaciers, tout serait dévasté
Tout serait, tout sera, tout est
Déjà au présent, cela est un fait !
Notre mémoire sémantique
Des faits globaux est si étriquée
Si dévoyée et si engrammée/conditionnée
Par le capital
Et toutes les représentations du capital
Hommes et femmes politiques, VIP, VRP, syndicats, députés
Les voyageurs, représentants, placiers
Et autres artistes de la complicité
Que finalement, c'est la mémoire procédurale
Cette mémoire des automatismes
Comme conduire une voiture, adhérer aux divers fascismes
Pas besoin de penser
Là où tout est automatisé
Et notre mémoire perceptive
Le capital en est aussi la principale rive
Il y a tant de mémoires
Se construisant du matin au soir
Comme le fait de déglutir
600 à 2000 fois par jour
Y songer fait frémir
20 paires de muscles, autour
TOUT est un énorme travail
Vivre, c'est maille après maille
La paresse n'existe pas, c'est une invention
TOUT se contentant d'être
La compétition invente le paraître
L'intérêt personnel est une déformation
Comme le journalisme d'investigation
Au service du capital, la télévision
Un savoir-faire technique
Pour tout salir, au service du fric
Comme sur les banlieues, des gens méprisés
Du fait de leur précarité, de leur pauvreté
Et tous les reportages sont ainsi truqués !
La télévision, la radio, le cinéma
De la propagande, cela n'est que cela
De la reproduction des idées aliénées
Par la classe sociale dominante, tout est imposé
Nous allons à son école
L'école de la domination
Nous en sommes les diverses soumissions !
Sinon
Tout le monde
Baiserait avec tout le monde
En fonction des affinités, délicieuse ronde
Sinon
Tout le monde
Serait chez soi chez tout le monde
Sinon
TOUT serait à tout le monde
Sinon
Plus besoin de se rendre autour ou sur Mars
A la vraie vie, une odieuse farce
Comme l'expérience Mars 500
Six hommes en totale confinement
Dans des modules, 520 jours d'isolement
Dans la banlieue de Moscou
Expérimentation, pour prévoir tout
Et 40 minutes d'attente
Une réponse, comme dans l'espace, aucune détente
Mais tout essai physique ou psychologique
Hors l'espace n'est que philosophique
Mars et ses tempêtes de vent
150 km/ heure, poussières fines, c'est dément
Certes, une faible densité, donc, comme une légère brise
Et surtout, l'indicible, pour la matière grise
Tout cela
Pour une éventuelle mise en orbite en 2038
Se mettre en 4 ou en huit
Peut-être apercevoir le soleil bleu se couchant
Sur Terre, c'est le soleil rouge se couchant
Il y a tant de choses à faire
Sur notre propre planète Terre
Une vraie vie à nous offrir
Plus aucune guerre, ne plus nous détruire
TOUT est à fiche par terre
D'autres comportements, la vie libertaire, la vie révolutionnaire
Et sans bouger de chez soi, un voyage permanent
Et tous les possibles, immédiatement !
Ainsi
Toutes les activités de production
Devant se mettre en gestion directe, en autogestion
Pour éviter
De se faire humilier ou bafouer
Comme feu l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay
Et le gouvernement faussement socialiste, avec ses méfaits
Avec les patrons, un même combat
Mettre les exploités au plus bas
Il ne faut plus aucun gouvernement
Il ne faut plus aucun patron
Toutes les richesses redistribuées équitablement
Au début, une à deux heures de travail par jour, une mutation
Une guerre des classes
Pour abolir vraiment toutes les classes
Et contre la répression des puissants
Les rendre justement, totalement, des impuissants
Grève générale expropriatrice et insurrectionnelle
Empêcher les bourgeoisies de se faire la belle
Et donc, prendre les armes là où elles se trouvent
Voilà ce que mon imagination, couve
Hélas, TOUT ou presque est sous contrôle
La tyrannie embauche tous les rôles !
Il n'y a plus même de dialogue social
Il n'y a que de la guerre sociale
Et du capital, tous les syndicats
Car le patronat et le syndicat, le même combat
Ne sont plus que le même affreux caca
Comme tout est caché
Dans des lieux sécurisés et imprenables
Le pouvoir est peureux et lamentable
A l'abri des pirates, tout est blindé
Comme dans le golfe de Guinée
La mondialisation n'est pas datée
De l'échange commercial, aussi dans le passé
Mais tout peut-être faillible
Il faut se jouer de l'infaillible !
Mais là, où TOUT est une marchandise
Aucune joie, aucun plaisir, quoiqu'on en dise
Même le lait, trait du sein des femmes
Le boire d'accord, le vendre, c'est cela le drame
230 ml, c'est 14 euros
Quand il est cent pour cent bio
C'est en Amérique du Nord
Par l'internet, tout se vend, et en partie, du corps
Et le boire à même le nichon
Serait encore plus cher, en cette fonction
Cela dit, moi, l'éternel nourrisson
Si c'était gratuité, de suite, je m'abonne au téton !
Plus sérieusement, en rapport aux autres
Ce qui caractérise tout individu, c'est l'isolement
Des images télévisées en sont le seul rapprochement
Il ne vit ou ne participe à rien, en ce qui concerne les autres, vraiment
Il ne s'irradie dans les autres, que spectaculairement
Le capital doit tout opposer, tout séparé, tout divisé, tout se faire jalouser
Le capital ne peut et ne sait fabriquer que de l'inhumanité
Le capital doit TOUT contrôler
C'est la société spectaculaire marchande techno-industrielle
Pour toi, moi, eux, ils, elles
De la vie belle
De la vie poubelle
Au Japon, dans des laboratoires, les ondes cérébrales
Sont maintenant sur écoute, rien n'échappe au capital
Mettre les rêves en code
La police de la pensée, rode
Comme les algorithmes
De l'économique, du psychologique, du démographique
En somme, le calcul des probabilités
Pour les crimes et délits, théoriser
Et la prétention de les empêcher
De devancer leur réalité
Alors que le capitalisme étatique ou privé
Est une machine pour les engendrer
Il ne reste plus qu'à fuir dans l'imaginaire
De devenir un être lunaire
En attendant le monde libertaire, le monde révolutionnaire
Rêver à Rho Cassiopée
A des milliers d'années lumière, c'est loin de la planète Terre
L'étoile la plus lointaine, à l'oeil nu, de visibilité
Brillance d'un million de fois le soleil
Mais de principe physique, c'est toujours pareil
Sinon, c'est comme une fausse ombre
De la matière sombre
De l'énergie sombre !


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



Capitalism
As fungi
At its mycelial network, countless ramifications
The essential soil fungus, trees, forests
It is within it, it is his blessing
Neither really the order of plants or animals
It's a funny zigoto
But, notwithstanding separated from animals, it is noted
There are about a billion years
However
Animals, the fungus is most closely related
Compared to plants, it is a more distant
It is a kingdom of its own
This is the kingdom Fungi
Nutrients, carbon
Dynamic resource that thunders
Yet destroyed a biotope
For all industries
And
The 7-8000000000 humans
Which are nevertheless in the same bath
Pollute the seas, pollute the Earth
And they are not malignant
En masse, they and are 160 times less heavy
Fungi that which on earth, run!
The mushroom
A secret wedding
About our profound ignorance, enacts
And his famous Phallus impudicus
For prudishness, Satyr stinking funny gus
In short, it is in symbiosis
Soils, forests, trees, it is their thing
But even with only
Two degrees more, climatically
The sea could invade everything, tragically
Then, with well over two degrees
Melting glaciers, everything would be devastated
Everything would be all, everything is
Already at present, this is a fact!
Our semantic memory
Comprehensive facts is so narrow
If misguided and if engrammée / condition
By capital
And all representations capital
Politicians, VIP, sales representatives, trade unions, MPs
Travelers, representatives, ushers
And other artists of complicity
Finally, it is the procedural memory
This memory automations
Like driving a car, adhere to the various fascist
No need to think
Where everything is automated
And our perceptual memory
The capital is also the main bank
So many memories
If building from morning to night
Like the fact to swallow
600 to 2000 times per day
Y consider thrilled
20 pairs of muscles around
EVERYTHING is a huge job
To live is to stitch after stitch
Laziness does not exist, it is an invention
ALL merely be
The competition invents sound
Self-interest is a distortion
As investigative journalism
The service of capital, television
Technical expertise
For dirty, the money service
As the suburbs, despised people
Because of their insecurity, poverty
And all the stories are so rigged!
Television, radio, cinema
Propaganda, it is just that
Reproductive alienated ideas
By the dominant social class, everything is imposed
We go to his school
The school of domination
We are the various submissions!
If not
All the world
Fuck with everyone
Depending on affinities, delicious round
If not
All the world
Would be home in everyone
If not
ALL is for everyone
If not
No need to travel around or on Mars
In real life, an odious farce
As the Mars 500 experiment
Six men in total confinement
In modules, 520 days of isolation
In the suburbs of Moscow
Experiment to predict all
And 40 minutes waiting
A response, and in space, no relaxation
But physical or psychological testing
Outside space is a philosophical
March and windstorms
150 km / hour, fine dust is denied
While low density, therefore, as a light breeze
Above all, the unspeakable, to gray matter
All of that
For a possible orbit in 2038
Getting in four or eight
Perhaps seeing the blue sun setting
On Earth, it is the red sun setting
There are so many things to do
On our own planet Earth
A real life to offer us
No more war, no longer destroy us
EVERYTHING is plug ground
Other behaviors, life libertarian, revolutionary life
And without leaving home, a permanent trip
And all possible immediately!
So
All production activities
In front get in direct management, self-management
To avoid
Getting humiliate or ridicule
As fire PSA Peugeot Citroën plant in Aulnay
And the false socialist government, with its misdeeds
With the bosses, the same struggle
Put operated at the lowest
He no longer takes any Government
It only takes no boss
All the wealth redistributed equitably
At first one to two hours per day, one mutation
A class war
To really abolish all classes
And against the repression of the powerful
Make precisely, totally helpless
Expropriating general strike and insurrection
Prevent bourgeoisies to be beautiful
So, take arms wherever they are
That is what my imagination, smoldering
Alas, almost EVERYTHING under control
Tyranny hiring all the roles!
There are even more social dialogue
Only the Social War
And capital, all unions
For the employers and the union, the same struggle
Are more than the same awful poo
As everything is hidden
In secure places and stunning
Power is fearful and pathetic
A safe from hackers, everything is shielded
As in the Gulf of Guinea
Globalization is not dated
Trade exchange, as in the past
But perhaps fallible
You have to play the infallible!
But there, where EVERYTHING is a commodity
No joy, no pleasure, whatever is said
Even milk, female breast stroke
Drinking agree, sell it, this is the drama
230 ml, is 14 euros
When it is one hundred percent bio
This is in North America
Via the Internet, all sold, and partly the body
And drinking out of the nipple
Would be even more expensive, this function
That said, I, the eternal infant
If it was free, now, I subscribe to the nipple!
More seriously, in relation to other
What characterizes any individual, is isolation
Television images are the only reconciliation
He did not see or participate in anything, as regards the others, really
It radiates in the other, that dramatically
The capital must all oppose, all separated, all divided, just be jealous
Capital can not and knows that making the inhumanity
Capital must check ALL
This is the techno-industrial merchant spectacular society
To you, me, them, they, they
The beautiful life
The garbage life
In Japan, in laboratories, brain waves
Are now tapped, nothing escapes the capital
Putting dreams into code
The thought police, rode
As algorithms
Economic, psychological, demographic
In short, the theory of probability
For crimes, theorize
And claim to prevent
Ahead of their reality
While the state or private capitalism
Is a machine to generate the
It only remains to flee into the imaginary
Becoming a lunar be
Waiting for the libertarian world, the revolutionary world
Dreaming in Rho Cassiopeia
In thousands of light years, this is far from planet Earth
The most distant star, to the naked eye, visibility
Gloss of a million times the sun
But physical principle is always the same
Otherwise, it's like a false shadow
Of dark matter
Dark energy!


Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat told the guest on "hiway.fr"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.