US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique des crimes et criminels de guerre
10 Nov 2015
Toute guerre est un crime contre l'humanité...
La guerre
C'est toujours la guerre
Car cela n'est plus la société matrilinéaire
Quand personne ne savait qui était le père
La guerre
Politique, économique, psychologique
Sportive, technologique, artistique
Toujours un peu
Même si cela semble aller faussement mieux
14/18
Avec tous les fous
Car l'on ne revient pas de tout
Les mutilés, les traumatisés, les plicaturés
Ceux qui ne pouvaient plus se redresser
Des tremblements totalement incontrôlés
Astasie-abasie ne faisant que se répéter
Toute une catatonie qui fut par l'armée
Méprisée, de gens qui voulaient simuler
Pourtant
Seul un fou
Dans un tel contexte
Pouvait ne pas devenir fou
Et pour fusiller, d'autres prétextes
La guerre, pour la refuser
Il fallait être un efféminé
Vouloir se planquer
Savoir avec talent, simuler
C'était là l'avis de l'armée
Sans compter
Par l'électricité, tous les torpillés
Avec leurs cris de torturés
Par des médecins militaires
D'horribles crapules, vrais réactionnaires
Comme feu ( 1879 - 1947 ) Clovis Vincent
Avec en 1916, son électrothérapie de dément !
Tous les divers mouvements pacifistes
Ne pouvaient être ainsi que défaitistes
Cependant, il ne faut pas occulter
Tout un mouvement de fraternité
Même avant 1917, dans les tranchées
111 mutineries, de soldats par milliers
Pour une géniale grève des tranchées
Contre l'union sacrée
De l'industrie et des marchés
Car à toute guerre
Le capital sait s'adapter
Car de toute guerre
Le capital sait se glorifier
Contre toute grève
Les bourgeoisies savent s'allier
14/18, 39/45
Cela était avant
Cela était après
C'est toujours
14/18, 39/45
Avec à chaque époque
Sa mentalité propre
Avec à chaque époque
Sa façon de tuer, qui lui est propre
Et tous les disparus
Et toutes les disparues
Toutes les voix qui se sont tues
De tous les corps cachés
Tortures, massacres, tout ce qui est oublié
Ce qui ne figure jamais dans aucun dossier !
Comme encore en Syrie
Et la complice Russie
Bachar, de la connerie, un char
Et tous les complices salopards
Tous les chefs de gouvernement
Car qui gouverne ment
Sont des criminels de guerre
D'une façon l'autre, massacre permanent
En Syrie
250.000 prisonniers politiques
Et ils mangent de leurs entrailles, la colique
70 personnes dans une cellule minuscule
L'inhumanité est toujours ridicule
Et donc une totale complicité
De tous les autres pays, pourtant concernés
Sachant tout ce qui peut s'y passer
En 2015, c'est encore 14/18
Toujours dans certains pays
Et les tueurs de masse
Et l'empathie mise à la casse
Parfois, les bourreaux sont très diplômés
Comme des chefs de l'Allemagne, pays nazifié
Des Einsatzgruppen, dont 200 furent jugés
Sur 3000 membres, donc, la plupart furent acquittés
Et qui en Russie stalinienne
Avec l'aide ukrainienne, lettonne, lituanienne
Massacrèrent des juifs, au nom du nationalisme
Puis les camions à gaz
Furent remplacés par les chambres à gaz
De l'artisanat à l'industrie
De la technologie des nazis
Et à partir d'août 1941, c'était pas fini
Femmes, enfants, comme les hommes, gazés aussi
Tziganes encore plus, comparativement
Toute guerre est d'anéantissement !
Chefs des gouvernements
Chefs des administrations
Chefs des armées
Chefs des distractions
Voilà les tueurs de masse
Voilà la véritable crasse
Et tous ceux, toutes celles
Qui en votant, tout destin, scelle
Voilà bien toute cette criminalité de guerre
Ceux, celles, qui se taisent, la belle affaire !
Et la guerre économique
Et elle est toujours économique
Comme le projet du tunnel Lyon/Turin
Inutile et complètement crétin
57 km de long, au moins 30 milliards d'euros
Projet protégé par les forces militaires, tellement c'est idiot
Pourtant, trois fois moins de marchandises
Qu'il y a 20 ans, qu'on se le dise
Et à la place
C'est cela aussi qui glace
300 hôpitaux, ce serait plus beau
1200 collèges, 2000 maisons de retraite
Comme pour Notre-Dame-des-Landes, projet aussi bête
Partout la bêtise, le capital, la répète !
L'économie des transports
N'est que le transport de l'économie
Qui cherche à compenser
Du système toutes les absurdités
Et voici la lumière de bioluminescence
De certaines bactéries en luminescence
Trafic du gène de bioluminescence
72 heures de lumière comme une bougie
De la mise en culture des bactéries
L'électricité du futur
Bientôt, l'être humain en culture
Il n'y aura plus que l'artifice
La nature ne sera plus qu'un vice
Avec une contagion émotionnelle
Une sorte de peste émotionnelle
Pour et dans nos cuirasses caractérielles
Pour toi, moi, eux, ils, elles
La peste et son bacille le plus pathogène au monde
La peste qui depuis 5000 ans gronde
Mais la pire
Celle qui fait les empires
La peste politique
Politique de la peste
De l'autorité étatique
Et qui toujours, reste !


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



The war
It is always the war
For it is not the matrilineal society
When nobody knew who the father
The war
Political, economic, psychological
Sports, technology, artistic
Always a little
Although this seems deceptively better
14/18
With all the crazy
Because there is no return of any
Mutilated, traumatized, kinking
Those who could not recover
Totally uncontrolled tremors
Astasia abasia-making will only repeat
A catatonia which was by the army
Despised people who wanted to simulate
However
Only a fool
In such a context
Could not get crazy
And to shoot, other pretexts
The war, for refuse
You had to be an effeminate
Wanting to hide
Know with talent, simulate
This was the opinion of the army
Besides
By electricity, all torpedoed
With their tortured screams
By military doctors
Horrible villains, true reactionaries
As fire (1879 - 1947) Clovis Vincent
In 1916 with his electrotherapy demented!
All the various peace movements
Could be and defeatists
However, it should not overshadow
A whole brotherhood movement
Even before 1917, in the trenches
111 mutinies of soldiers by thousands
To a great strike trenches
Against the sacred union
Industry and Market
Because in every war
The capital can adapt
Because in any war
Capital knows to glory
Against any strike
The bourgeoisies know to ally
14/18, 39/45
This was before
This was after
It is always
14/18, 39/45
With each era
His own mentality
With each era
His way of killing its own
And all missing
And all missing
All voices are silent
Of all the hidden bodies
Torture, massacres, all that is forgotten
Which never appear in any case!
As yet in Syria
And Russia accomplice
Bashar, bullshit, a tank
And all the accomplices bastards
All heads of government
For who govern ment
Are war criminals
Somehow the other permanent Massacre
In Syria
250,000 political prisoners
And they eat their guts, colic
70 people in a tiny cell
The inhumanity is always ridiculous
And therefore a full complicity
In all other countries, yet concerned
Knowing everything that can happen there
In 2015, it is still 14/18
Also in some countries
And mass killers
And empathy scrappage
Sometimes the perpetrators are graduates
As the leaders of Germany, Nazified countries
Einsatzgruppen, of which 200 were judged
3000 members, therefore, most were acquitted
And Stalinist Russia
With the help Ukrainian, Latvian, Lithuanian
Jews massacred in the name of nationalism
Then the gas vans
Were replaced by gas chambers
Craft industry
Technology Nazis
And from August 1941, it was not finished
Women, children, like men, also gassed
Gypsies even compared
Any war of annihilation!
Heads of Government
Heads of administrations
Heads of the Armed
Heads distractions
These mass killers
This is the real filth
And all, all those
That by voting, while fate sealed
That much the whole war crime
Those, those, who are silent, big deal!
And the economic war
And it is always economical
As the tunnel project Lyon / Turin
And completely useless moron
57 km long, at least 30 billion euros
Project protected by the military, so it's silly
Yet three times less goods
That 20 years ago, let it be said
And instead
This is precisely what ice
300 hospitals, it would be more beautiful
1200 schools, 2000 nursing homes
As for Notre-Dame-des-Landes, as silly project
Everywhere stupidity, capital, repeat!
Transport economics
Is that the transport economics
Which seeks to compensate
The system all the nonsense
And here the light of bioluminescence
Certain luminescence bacteria
Traffic bioluminescence gene
72 hours of light as a candle
Of culturing bacteria
The electricity of the future
Soon, the human culture
There will be more than the artifice
The nature will become a vice
With an emotional contagion
A kind of emotional plague
For breastplates and our temperamental
To you, me, them, they, they
The plague and its most pathogenic bacilli in the world
The plague that for 5000 years rumbles
But the worse
One that makes the empires
The political plague
Policy plague
Of State authority
And still remains!


Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat told the guest on "hiway.fr"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.