US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique de Tako-Tsubo
01 Oct 2017
Du syndicalisme cogestionnaire...
SMS reçu de Nantes
Avec une texture édifiante
Ce, à propos de la manifestation du jeudi 21 septembre
Moi, j'étais à Paris, cortège CNT, sans en être membre
Avec mon drapeau anarchiste personnel
Car aux luttes sociales, je me mêle
Mais je préfère manifester avec les anarchistes
Car je me méfie des bureaucrates syndicalistes
Anarchosyndicalistes et encore plus des anarchopossibilistes
Donc, ce sms, qui disait :

" Récapitulation des blessés après regroupement des infos, quatre
blessés aux urgences. Cinq personnes touchées au crâne. Vingt-cinq
personnes touchées par des tirs de grenades. Beaucoup de personnes
touchées par des grenades de désencerclement. Tout le monde gazé. "

Tara et Fred

Bref, comme d'habitude à Nantes
Où, comme ailleurs, la police fait ce qui lui chante
Si je devais compter le nombre de fois, où j'ai été gazé
Quasiment à chaque fois où j'ai pu manifester
La plupart du temps à Nantes
C'est un peu comme une rente
Et dans l'absolu
Il faudrait manifester contre tout
Le capital étant partout
Le capital étant absolu
Tous les partis en font partie
Tous les syndicats en font partie
Presque toutes les organisations en font partie
Presque toutes les associations en font partie
Aussi, vive l'anarchie, vive la rue
je viens de désigner, de la révolution, tous les ennemis
Je viens de désigner, de la révolution, toutes les ennemies
Cela n'est pas être sectaire
Que de rester sur de vraies positions révolutionnaires
L'on ne peut s'allier, avec qui, vous trahira plus tard
Leçon historique que devrait connaître tout anar
Pour lui, une balle dans le dos
Ou dans la nuque, une fois le citron bien pressé
Des communistes staliniens, une spécialité
Des communistes trotskistes, pour infiltrer
Voilà bien de faux communistes, de faux révolutionnaires
Les vrais communistes ne pouvant être que libertaires
Et de 1936, pour évoquer cet air
De la Catalogne libertaire
Voir ou revoir le documentaire
" Vive l'anarchie, CNT AIT FAI IFA "
Sur Internet, qui en donne une petite idée, voilà
Tous les hommes d'Etat sont des pourris
Ne défendant que les nantis
Comme feu Nixon, ce président nazi
Et feu Kissinger, à la pourriture infinie
Viêt Nam :
Environ 58000 soldats américains tués
Et environ deux millions de soldats et civils vietnamiens tués
Environ un mort américain
Pour environ quarante tués vietnamiens
Dès 1858, par les français, l'Indochine fut colonisée
Puis de 1945 à 1975, la guerre du Vietnam à proprement parler
Le vrai courage était de la refuser
Le vrai courage était de la déserter
Mais, hélas
Tout est prêt à recommencer
D'une façon l'autre, qui semble ne pas se répéter
Sur Terre, tout est My Lai, tout est massacré
16 mars 1968, femmes, enfants, nourrissons, vieillards, éliminés
Des civils Sud-vietnamiens
Par des soldats et officiers américains
Mutilés, violés, mitraillés, donc tués
Un véritable charnier
Et parmi les coupables, aucun vrai condamné
La morale militaire, il fallait protéger !
C'est maintenant le business de l'agroalimentaire
Qui nous tue lentement, tout un savoir-faire
Ou même, et ce à 14 pour cent, le prétendu bio
Contient des résidus d'insecticide, d'herbicide, de fongicide
Quand aux produits conventionnels, c'est à 97 pour cent
Tout cela est retrouvé dans le sang
Toute une alimentation de génocide
Et le goût formé par le faux
E621, glutamate monosodique, exhausteur de goût
Qui à haute dose, nécrose le cortex
Mais plus rien ne vexe
Le capital est fou
E129, du colorant capillaire et autres aspects
Asthme, eczéma, diverses allergies
D'autres colorants, d'autres maladies
Malheureusement, du capital, ce sont les fruits
Mais puisque l'on vous dit
Qu'en 2024, les Jeux olympiques
En fait, les Jeux du fric
Auront lieu à Paris
Il n'y aurait plus qu'à se taire
Qu'à laisser tout faire !
Alors que rien que le village olympique
17000 athlètes, au moins presque deux milliards d'euros
Et ce au bas mot !
Il y a vraiment de quoi se révolter
Et ce sans jamais compter
Mais les défenses du capital
Sont déjà en place
Fausse contestation aux multiples grimaces
Toujours la première à son bal
Comme la soi-disant " France Insoumise " cette farce
Une contre-révolution d'avance, une révolution de retard
Tout y sonne faux sauf les fards
Il faudrait un volcanisme révolutionnaire
Contre staliniens, gauchistes, et tous les faux frères
Le dernier espoir d'humanité, la société libertaire !
Donc, comme le 10 avril 1815, en Indonésie
L'éruption du Tambora, à l'énergie infinie
Soixante millions de tonnes de dioxyde de soufre
Le globe recouvert, toute l'humanité qui en souffre
100.000 personnes tuées peu de jours après
Puis, au fil des années, des millions de personnes en décès
Des pillages, des fuites, d'autres forfaits
De l'épidémie, de la maladie, du choléra, de la famine
Avec aussi changement climatique, cela rime
Asie, Europe, Amérique
Et toujours en activité, la chambre magmatique
Avec peut-être un jour
Des aérosols volcaniques, le grand retour
Donc, temps humide et pluvieux, des inondations
Et le " Frankenstein " de Marie Shelley, qui ainsi, sortit de son imagination
Toutes les récoltes perdues
Changement climatique comme un dû
Mais aussi des révoltes sociales, rien de perdu !
Mais tout dans cette société
Est là pour nous contrarier
Est là pour nous renier
Est là pour nous inverser
Comme pour le vol de chéquier
Banque et commissariat, il faut aller
Chaque administration se renvoyant la balle
Et l'on est que dalle
Plainte, de plus, il faut porter
Pour espérer pouvoir être remboursé
Et comme les assurances, les banques ne veulent pas payer !
Bientôt, il faudra un avocat
Pour se rendre dans une banque ou autre
La vie sans aucune vie, voilà
Sous le capital, rien n'est vraiment nôtre
Et l'espèce humaine devenue si inhumaine
Se drogue, alcool, tabac, sport, divers stupéfiants
Messe, religions, idéologies, loisirs du conditionnement
Un mélange si édifiant
Cela dit
Le puceron a sa fourmi
Le poisson-globe a son dauphin
Le scolopendre a son lémurien
Et la liste n'est pas finie
La recherche de dopamine nous domine ainsi
Ou manger des champignons de Paris
Certes, mais du champignonniste Angel Moioli
Fumier de cheval travaillé, mycélium, terre minérale
Le règne fongique n'appartient pas au règne végétal
Un peu comme des mots
Dont certains sont si idiots
Qui nous font Tako-Tsubo
Comme là, les mots du boulot
Et puis ceux de tous les jours
Des mots légers ou des mots lourds
Le vagin au lieu de la vagin ( femme )
La verge au lieu de le verge ( homme )
La chemise au lieu de le chemise ( homme )
Le chemisier au lieu de la chemisier ( femme )
Et l'on pourrait ainsi transformer les sons
Sonogrammes d'oiseaux comme des violons
Infrarouge, ultraviolet, longueurs d'ondes
Du petit et du grand, d'autres mondes
Tout est codification
Tout est information
Chaque système en est l'interprétation
Comme les Esquimaux
Qui avec cinquante mots
Peuvent différencier le blanc
Comme quoi tout son est hallucinant
Chaque culture avec ses couleurs
Chaque culture avec ses odeurs
Chaque culture avec ses saveurs
Ses bonheurs, ses malheurs, ses terreurs
Ses rêves, ses cauchemars, ses pleurs
Ses beautés, ses laideurs
Ses chaleurs, ses froideurs
Peut-être bien dans l'Univers
Et son horloge pulsar, précision de l'Univers
C'est la recherche de dominance qui est vénéneuse
Encore plus que les cinq cent variétés d'espèces vénéneuses
Certes, la nature mycologique peut-être menteuse
Tout le mal que nous nous sommes faits
Le capitalisme, ses guerres, ses inégalités, ses méfaits
Tout le bien que nous aurions pu nous faire
Société libertaire, société révolutionnaire
Un volcan de transformation
Babouvisme en autogestion
Tout le bien que nous aurions pu nous faire
Comme une radioactivité communautaire
D'entraide, de partage, de solidarité, d'égalité
Et bien donc, l'osmose de diversité !
Pas comme le syndicalisme devenu purement cogestionnaire
Ni réformiste, ni révolutionnaire, mais fondamentalement réactionnaire
Il s'agit de calmer toutes les misères
Du capital, de participer à toutes les guerres
Bref, le syndicalisme du système
Tout ce que le capital aime !
Pas non plus comme la famille
De la haine, un jeu de quilles
La famille éclatée, dispersée, parents divorcés ou séparés
Où d'ailleurs personne ne peut se blairer
Sans compter ceux et celles qui se sont exilés
Comme une détestation généralisée
Où chaque personne doit tirer en premier
Comme une guerre civile
Pour sans se tromper, taper dans le mille
Moi, par ma famille, je suis méprisé
Je suis anarchiste, c'est donc comme une normalité
Dans cette fausse conscience conditionnée
Dans cette pensée séparée
Et je suis pourtant, et ce, depuis quelques temps
Comme très présent aidant de ma mère qui a 92 ans
Encore le monde à l'envers, rien d'étonnant
Il faut s'ignorer
Pour ne pas se cracher
Et c'est de l'individu à la famille
Et c'est de la famille à la société
Toute une haine bien cachée
Toute une haine institutionnalisée !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



SMS received of Nantes
With an edifying texture
This, in connection with the manifestation of the Thursday, September 21
Me, I was in Paris, procession CNT, without in being member
With my personal anarchistic flag
Because with the social struggles, I mix
But I prefer to express with the anarchists
Because I am wary of the bureaucrats trade unionists
Anarchosyndicalists and even more of the anarchopossibilists
Therefore, this sms, which said:

“Recapitulation of the casualties after regrouping from information, four
wounded with the urgencies. Five people touched with skull. Twenty-five
people touched by shootings of grenades. Many people
touched by grenades of désencerclement. Everyone gassed. “

Tared and Fred

In short, as usual in Nantes
Where, like elsewhere, the police made what sings to him
If I were to count the number of times, where I was gassed
Almost each time where I could express
Most of the time in Nantes
It is a little like a revenue
And in the absolute
It would be necessary to express against all
The capital being everywhere
The capital being absolute
All the parties are part of it
All the trade unions are part of it
Almost all the organizations are part of it
Almost all associations are part of it
Also, anarchy lives, lives the street
I have just designated, of the revolution, all the enemies
I have just indicated, of the revolution, all the enemy ones
That is not to be sectarian
To remain on true revolutionary positions
One cannot be combined, with whom, will betray you later
Historical lesson which any anarchist should know
For him, a ball in the back
Or in the nape of the neck, once lemon quite in a hurry
Stalinist Communists, a speciality
Trotskyist Communists, to infiltrate
Here well of false Communists, false revolutionists
Communist truths being able to be only libertarian
And of 1936, to evoke this air
Libertarian Catalonia
See or to re-examine the documentary
“Lives anarchy, CNT AIT FAI IFA”
On Internet, which gives a little idea of it, here
All the statesmen are rotted
Defending only the rich
Like fire Nixon, this president Nazi
And fire Kissinger, with the infinite rot
Vietnam:
Approximately 58000 killed American soldiers
And approximately two million soldiers and civil Vietnamese killed
Approximately a death American
For approximately forty killed Vietnamese
By 1858, by French, Indo-China was colonized
Then of 1945 to 1975, the war of the Viêt - Nam strictly speaking
True courage was to refuse it
True courage was to desert it
But, alas
All is ready to start again
In a way the other, which seems not to be repeated
On Earth, all is My Lai, all is massacred
March 16th, 1968, women, children, infants, old men, eliminated
Civilians South-Vietnameses
By American soldiers and officers
Mutilated, violated, machine-gunned, therefore killed
A true mass grave
And among the culprits, any condemned truth
Military morals, it was necessary to protect!
It is now the business of the agri-foodstuffs
Who kills to us slowly, a whole know-how
Or even, and this with 14 percent, the alleged organic one
Contains residues of insecticide, herbicide, fungicide
When with the conventional products, it is to 97 percent
All that is found in blood
A whole food of genocide
And taste formed by the forgery
Monosodic E621, glutamate, suction pipe of taste
Who with high amount, necroses the cortex
But nothing any more upsets
The capital is insane
E129, of the capillary dye and other aspects
Asthma, eczema, various allergies
Others dyes, other diseases
Unfortunately, capital, they are the fruits
But since one tells you
That in 2024, Olympic Games
In fact, Games of the money
Will take place in Paris
There would not be any more but to be keep silent
That to let do everything!
Whereas only the Olympic village
17000 athletes, at least almost two billion euros
And this with the low word!
There is really what to revolt
And this without never counting
But defenses of the capital
Are already in place
Distort dispute with the multiple grimaces
Always the first with its ball
Like so-called “Unsubdued France” this joke
A counter-revolution in advance, a revolution of delay
All sounds there false except the make-ups
Would be needed a revolutionary volcanicity
Against Stalinist, left, and all false friends
The last hope of humanity, the libertarian company!
Therefore, like on April 10th, 1815, in Indonesia
The eruption of Tambora, with infinite energy
Sixty million tons of sulphur dioxide
The covered sphere, all the humanity which suffers from it
100,000 killed people few days afterwards
Then, over the years, of the million people in death
Plunderings, escapes, other fixed prices
Epidemic, disease, cholera, famine
With also climate change, that versifies
Asia, Europe, America
And always in activity, the magmatic room
With perhaps a day
Volcanic aerosols, the great return
Therefore, rainy and rainy weather, of the floods
And the “Frankenstein” of Marie Shelley, who thus, left his imagination
All lost harvests
Climate change like due
But also of the social revolts, nothing of lost!
But all in this company
Is there to oppose us
Is there to disavow us
Is there to reverse us
As for the flight of cheque book
Bank and police station, it is necessary to go
Each administration returning the ball
And one is who flagstone
Complaint, moreover, it is necessary to carry
To hope to be able to be refunded
And like the insurances, the banks do not want to pay!
Soon, a lawyer will be needed
To go in a bank or other
Life without any life, here
Under the capital, nothing is really ours
And the mankind become so inhuman
Takes drugs, alcohol, tobacco, sport, various narcotics
Mass, religions, ideologies, leisures of conditioning
A so edifying mixture
That known as
The plant louse has its ant
The fish-sphere has its dolphin
The hart's-tongue has its lemur
And lists it is not finished
The search for dopamine dominates us thus
Or to eat button mushrooms
Admittedly, but of the champignonnist Angel Moioli
Horse-dung worked, mycelium, is in hiding mineral
The fungic reign does not belong to the vegetable kingdom
A little like words
Some are so idiotic
Who make us Tako-Tsubo
As there, words of the job
And then those of the every day
Light words or heavy words
The vagina instead of the vagina (woman)
The rod instead of the rod (man)
The shirt instead of the shirt (man)
The shirt instead of the shirt maker (woman)
And one could thus transform the sounds
Sonogrammes of birds like violins
Infra-red, ultra-violet, wavelengths
The small one and the large one, other worlds
All is coding
All is information
Each system is interpretation
Like the Eskimos
Who with fifty words
Can differentiate the white
As what any sound is incredible
Each culture with its colors
Each culture with its odors
Each culture with its flavours
Its happinesses, its misfortunes, its terrors
Its dreamed, its nightmares, its tears
Its beauties, its uglinesses
Its heats, its coldnesses
Perhaps well in the Universe
And its clock pulsar, precision of the Universe
It is the search for predominance which is poisonous
Still more than the five hundred varieties of poisonous species
Admittedly, perhaps lying mycologic nature
All evil that we were done
Capitalism, its wars, its inequalities, its misdeeds
All it although we could have made us
Libertarian company, revolutionary company
A volcano of transformation
Babouvism in self-management
All it although we could have made us
Like a Community radioactivity
Of mutual aid, division, solidarity, equality
And well thus, the osmosis of diversity!
Not like the trade unionism become purely cogestionnaire
Neither reformist, nor revolutionist, but basically reactionary
It is a question of calming all miseries
Capital, to take part in all the wars
In short, trade unionism of the system
All that the capital likes!
Not either like the family
Hatred, ninepins
The burst family, dispersed, divorced or separated parents
Where besides nobody can blairer
Not counting those and those which were exiled
Like a generalized detestation
Where each person must draw in first
Like a civil war
For without being mistaken, typing in the thousand
Me, by my family, I am scorned
I am anarchistic, it is thus like a normality
In this false conditioned conscience
In this separate thought
And I am however, and this, for some time
As very present helping of my mother who is 92 years old
Still the world with back, nothing astonishing
It is necessary to be unaware of
Not to spit itself
And it is of the individual to the family
And it is of the family at the company
A whole well hidden hatred
A whole institutionalized hatred!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.