US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique de robotique biométrique
14 Oct 2017
Ne jamais applaudir, mais réfléchir...
" En réalité, le travail c'est la passivité, puisque la passivité c'est se soumettre passivement aux nécessités de la survie, ce dont l'homme a toujours rêvé de se défaire "

Raphaël Liogier ( sociologue et philosophe )

Et nous sommes passés
Du loisir, de l'Antiquité
Et donc d'une certaine oisiveté
Au travail esclavage salarié
Avec toute une connotation
Tout-à-fait chrétienne de rédemption
Tout cela inhérent au catholicisme
Comme le protestantisme avec le capitalisme
Mais
Avec la robotisation
Mais avec l'automatisation
Bientôt, beaucoup d'emplois vont disparaître
Déjà, ce phénomène est en train d'apparaître
Flux des marchés
Les marchés du flux
L'humanité inhumanité au service de la technologie
La technologie, supplantant même le salariat, petit à petit
Et le matériel humain comme variable d'ajustement de l'économie
Tout un capitalisme numérique
Tout être humain devenant obsolète, des algorithmes frénétiques
Ainsi, en Amérique
Déjà, 47 millions de personnes vivent en-dessous du seuil de pauvreté
Et déjà, un revenu universel de base, partout, est envisagé
Sinon, le capital ne pourra plus s'adapter
Pas par altruisme, mais à long terme, une nécessité !
Certes
Il y a, par exemple, encore six millions d'ouvriers en France
Mais cela sera de moins en moins une évidence
Dans un premier temps, la machine, partout, assistera le genre humain
Dans un second temps, c'est le genre humain, qui assistera la machine
Genre humain machine
Machine genre humain
Comme les premières machines biométriques
Déjà, dans les lycées français en 2005, contrôle robotique
Reconnaissance du contour de la main
Progressivement, acceptation de l'inhumain
Du contrôle social général
Devenu plus que banal
L'humanité au service de la technologie
La technologie au service de l'humanité
Cela peut devenir de l'indécidabilité
Ou alors, une profonde mutation des mentalités
Les robots sont maintenant partout
Et à Barcelone, des robots sexuels, poupées de silicone, c'est fou
Et en Chine, des robots flics
Se faire tabasser par eux, serait plus chic
" THX 1138 " et " Bienvenue à Gattaca ", en plus éthylique
Avec dès maintenant
Des bébés sur mesure
Du terrorisme sur mesure
Des élections sur mesure
Des guerres sur mesure
Des syndicats sur mesure
Des nouvelles sur mesure
De la bêtise sur mesure
Un tout sur mesure qui se mesure
Ainsi, chaque année
Par fécondation in vitro, 350.000 bébés sont nés
Et dans le monde entier
Ce qui en 2020, va générer, vingt milliards d'euros de marché !

" C'est tout de même mieux de faire l'amour dans un lit que de se branler dans un laboratoire "

Docteur Jacques Testart ( biologiste )

De la procréation médicalement assisté
De la gestation pour autrui
Une femme, bientôt, de son clone, pourra accoucher
Sa propre mère, son propre père, de soi-même, accoucher
Avec un possible toboggan eugéniste
Bien propre à la finance capitaliste
Et dès 1865, feu Francis Galton, introduisit le terme eugénisme
Tout était déjà en gestation au début du capitalisme
Mais alors que le monde est surpeuplé
La propagande ne cesse pour la natalité
La débilité ne sait jamais s'arrêter
Car dans le futur, même une femme ménopausée
Avec un rajeunissement des ovules retrouverait sa fertilité
Et tout enfant
Pourrait naître avec trois ADN différents
Pourtant, le principal ingrédient
Sera toujours et très largement, l'environnement !
Un enfant, et quelque soit par ailleurs, son patrimoine génétique
Selon son éducation permissive ou à coups de trique
Sera gentil ou méchant, tolérant ou intolérant
Fasciste, démocrate, stalinien, anarchiste, et le tout à l'avenant
Et même selon son alimentation, petit ou grand
Ceci ou cela, en fonction, répétons-le, de son environnement
Donc aussi, la famille, l'école, le lycée, l'entreprise, les parents
C'est multifactoriel et c'est multivectoriel, tant et tant
Comme en astrophysique, l'Univers, le Plurivers, le Multivers
De la théorie et de ses trous de vers
Bref, les gènes n'ont rien à faire là-dedans
En ce qui concerne, bien sûr, les comportements !
Mais sous le capitalisme, tout est, des coups de pied au cul
Avec son extrême gauche
Trois coups de pied au cul
Avec sa gauche
Cinq coups de pied au cul
Avec sa droite
Huit coups de pied au cul
Avec son extrême droite
Douze coups de pied au cul
Alors qu'avec l'anarchie
Encore elle, et oui
Cela serait zéro coup de pied au cul
Car, à rien, le libertaire, jamais, n'applaudit
Comme en 1936, à Barcelone, même pas une harangue de Buenaventura Durruti
Cent mille personnes en parfaite égalité
Cent mille personnes en parfaite communauté
Quand il s'agit juste de réfléchir ensemble
Quand il s'agit juste d'être ensemble
Ne pas s'applaudir soi-même, mais l'échange toujours intense
De fait, en tous domaines, l'anarchiste fut toujours en avance !
Comme une société invisible
Mais si tout est connu ou presque dans le visible
Tout est à découvrir dans l'invisible !
Le visible c'est aussi l'effrayant monde de l'entreprise
Avec un nouveau langage, de nouvelles prises
Talents pour nouveaux collaborateurs
Avant, l'on disait salariés et non collaborateurs
Process, pour obéir à sa hiérarchie
Et tout devient, en tous domaines, ainsi
Comme une expertise de la tyrannie
Et donc, challenging, au lieu de difficile et d'ennuyeux
Nouvelle aventure pour licenciement, au tout fumeux
Alors que dans le même mouvement
Comme sur une autre planète, chaque personne, néanmoins
Mais dans une même unité temporelle, le capital est malin
Rien qu'en France, trois millions de femmes sont harcelées
Au travail, par des hommes en peine de sexualité
Ce qui en rien, le harcèlement, ne peut justifier
Une femme sur trois n'ose jamais en parler
Cinq femmes sur cent, seulement, porter plainte, vont oser !
Et 95 pour cent des femmes osant porter plainte, pour harcèlement sexuel
Perdent leur emploi, donnant ainsi raison, à l'employeur harceleur sexuel
Néanmoins, trente pour cent des couples se rencontrent au travail
Le code de la domination masculine, vaille que vaille
Si comme au Québec, la femme faisait le premier pas
Que l'homme ainsi en voit les inévitables tracas
Les besoins sexuels étant identiques
C'est simplement de l'apprentissage, du dressage, autre maïeutique
L'on peut aussi appeler cela l'éducation, c'est plus chic
Mais la publicité si méprisante, joue d'ailleurs sur les envies sexuelles
Attisant ainsi toute l'immense misère sexuelle
Elle reste plus que jamais à faire la révolution sexuelle
Ce qui irait forcément avec une révolution globale
De A à Z, une révolution intégrale
En vérité, une révolution du mental !
De tous les mots
De tous les égos
Les mots de soi-même
De nos égos si égaux, dans l'égo si rempli de lui-même
Avec toutes nos pollutions mentales et donc écologiques
Comme le Paris-Dakar, rallye inepte et tragique
Cinquante mille tonnes de C02 émises
L'Afrique, une poubelle du capital, sa mise
Et dans le monde, tous les jours
Une nouvelle mise à jour
Toutes les guerres
Divers massacres et atrocités dont l'on ne parle guère
Tous les racismes
Tous les suprématisme
Toutes les malbouffes
Des institutions et de l'industrialisation, tout cela nous bouffe
Qui sévissent, dans le monde, et ce tous les jours
Voilà bien le capitalisme
Et encore, tout cela est comme un euphémisme !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


“Actually, work it is the passivity, since the passivity is to subject itself passively to the needs for survival, that of which the man always dreamed to demolish himself”

Raphaël Liogier (sociologist and philosopher)

And we passed
Leisure, Antiquity
And thus of a certain idleness
With work paid slavery
With a whole connotation
Completely Christian of redemption
All that inherent in Catholicism
Like Protestantism with capitalism
But
With the robotisation
But with automation
Soon, much from employment will disappear
Already, this phenomenon is appearing
Flow of the markets
Markets of flow
Humanity inhumanity with the service of technology
Technology, supplanting even wage-earning, gradually
And human equipment like variable of adjustment of the economy
A whole digital capitalism
Any human being becoming obsolete, of the frantic algorithms
Thus, in America
Already, 47 million people lives below the poverty line
And already, a basic universal income, everywhere, is considered
If not, the capital will not be able to adapt any more
Not by altruism, but in the long run, a need!
Admittedly
There is, for example, still six million blue-collar workers in France
But that will be less and less an obviousness
Initially, the machine, everywhere, will assist mankind
In the second time, it is the mankind, which will assist the machine
Mankind machine
Machine mankind
Like the first biometric machines
Already, in the French high schools in 2005, robot-like control
Recognition of the contour of the hand
Gradually, acceptance of the inhuman one
General social control
Become more than banal
Humanity with the service of technology
Technology with the service of humanity
That can become indecidability
Or then, a deep change of mentalities
The robots are now everywhere
And in Barcelona, of the sexual robots, headstocks of silicone, it is insane
And in China, of the robots cops
To be made thrash by them, would be smarter
“THX 1138” and “Welcome in Gattaca”, in more ethyl
With as of now
Custom-tailored babies
Custom-tailored terrorism
Custom-tailored elections
Custom-tailored wars
Custom-tailored trade unions
Custom-tailored news
Custom-tailored silly thing
A custom-tailored whole which is measured
Thus, each year
By in vitro in vitro fertilization, 350,000 babies were born
And in the whole world
What in 2020, will generate, twenty billion euros of market!

“Is all the same better to make love in a bed than to shake in a laboratory”

Doctor Jacques Testart (biologist)

Procreation medically assisted
Gestation for others
A woman, soon, of her clone, could be confined
His/her own mother, her own father, of oneself, to be confined
With a possible toboggan eugenist
Quite clean with capitalist finance
And by 1865, fire Francis Galton, introduced the eugenics term
All was already in gestation at the beginning of capitalism
But whereas the world is over-populated
Propaganda does not cease for the birthrate
Debility can never stop
Because in the future, even a ménopausée woman
With a renovation of the ovules its fertility would find
And any child
With three DNA could be born different
However, the principal ingredient
Will be always and very largely, the environment!
A child, and some is in addition, its genetic inheritance
According to its permissive education or with blows of cudgel
Will be nice or malicious, tolerant or intolerant
Fascist, democrat, Stalinist, anarchistic, and the whole with the endorsement
And even according to its food, small or large
This or that, in function, let us repeat it, of its environment
Thus also, the family, the school, the high school, the company, parents
It is multi-factor and it is multivectoriel, so much and so much
As in astrophysics, Universe, Plurivers, Multivers
Theory and of its holes of worms
In short, the genes do not have anything to make in it
With regard to, of course, behaviors!
But under capitalism, all is, of the kicks to the bottom
With its far left
Three kicks with the bottom
With its left
Five kicks with the bottom
With its line
Eight kicks with the bottom
With its far right
Twelve kicks with the bottom
Whereas with anarchy
Still it, and yes
That would be zero kick with the bottom
Because, with nothing, the libertarian, never, does not applaud
As in 1936, in Barcelona, even not a harangue of Buenaventura Durruti
Hundred thousand people in perfect equality
Hundred thousand people in perfect community
When it is just a question of reflecting together
When it is just a question of being together
Not to applaud oneself, but the always intense exchange
In fact, in all fields, the anarchist was always in advance!
Like an invisible company
But if all is known or almost in the visible one
All is to be discovered in the invisible one!
Visible it is also frightening it world of the company
With a new language, new catches
Talents for new collaborators
Front, one said paid and not collaborators
Process, to obey its hierarchy
And all becomes, in all fields, thus
Like an expertise on tyranny
And thus, challenging, instead of difficult and of tedious
New adventure for dismissal, with the smoky whole
Whereas in the same movement
As on another planet, each person, nevertheless
But in the same temporal unit, the capital is malignant
Only in France, three million women is badgered
With work, by unskilled labourers of sexuality
What of nothing, harassing, can justify
A woman on three never dares in speaking
Five women out of hundred, only, to carry felt sorry for, will dare!
And 95 percent of the women daring to carry felt sorry for, for sexual harassment
Lose their employment, thus agreeing, with the sexual harasser employer
Nevertheless, thirty percent of the couples meet with work
The code of the male domination, after a fashion
So as in Quebec, the woman took the first step
That the man thus sees inevitable worries of them
Sexual needs being identical
It is simply of the training, of raising, another maieutic
One can also call that education, it is smarter
But publicity if scorning, exploits the sexual desires besides
Thus poking all immense sexual misery
It remains more than ever to make the sexual revolution
What would go inevitably with a total revolution
Of A to Z, an integral revolution
In truth, a revolution of the mental one!
Of all the words
Of all the egos
Words of oneself
Of our so equal egos, in the ego if filled of itself
With all our mental and thus ecological pollution
Like Paris-Dakar, inept and tragic rally
Fifty thousand tons of C02 emitted
Africa, a dustbin of the capital, its setting
And in the world, the every day
A new update
All wars
Various massacres and atrocities about which one hardly speaks
All racisms
All suprematism
All junk food
Institutions and industrialisation, all that puffs out us
Who prevail, in the world, and this every day
Here is capitalism
And still, all that is like an euphemism!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.