US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Pentobarbital de sodium
14 May 2018
Ce qui ne se dit jamais...
" On comprend que cette contamination qu'elle soit prénatale mais surtout postnatale soit capable d'influencer et de moduler le déclenchement de la puberté et eu égard à cet effet oestrogénique, et bien, on va imprégner la petite fille en oestrogènes qui vont être capables de stimuler la glande mammaire, de stimuler l'utérus, et aussi de stimuler les centres nerveux qui régulent le déclenchement de la puberté "

Professeur Charles Sultan ( endocrinologue et pédiatre )

Pentobarbital de sodium
Gardénal, phénobarbital, nembutal
La famille du grand sommeil
Du vivre impossible, quand profond, d'être, est le mal
Quand tout nous est refusé
Tout ce que l'on peut aimer
Pour les uns et les unes, c'est la sexualité
Mais il y a la ménopause
Mais il y a l'andropause
Toujours quelque chose
Pour nous emmerder
Pour les uns et les unes, c'est voyager
Mais son argent, il faut pouvoir dépenser
Ou alors
Dans le couple, les goûts ne sont pas partagés
Toujours quelque chose
Pour nous emmerder
Mais pour paraphraser feu Boris Vian
Y'a quelque chose qui cloche, j'y retourne immédiatement
Il n'y a jamais aucune rencontre
Seulement des solitudes qui se rencontrent
Dans un monde d'argent au tout insipide
Il devrait d'ailleurs y avoir beaucoup plus de suicides
Pour tout, il faut payer, il faut en chier
La sexualité, le mariage, le divorce, pour manger ou dormir, pour voyager !
Il n'y a finalement
Que de fausses relations
Qui sont déterminées
Par des systèmes politiques
Nous menant à la cravache, à la trique
Mais puisque l'on nous dit
Que c'est la seule vraie vie
Nous buvons tout cela jusqu'à la lie
Aucune réalité augmentée
Ne pourra, de ce fait, rien améliorer
C'est pas le, je kiffe total
Comme dirait la jeunesse du capital
De ce déguisement de jeunesse
Avec certes, une précocité pubertaire pour les filles
Quand les perturbateurs endocriniens étrillent
Des oestrogènes en folie
Dans une sotte société où tout se relie
Et il y a aussi l'enfant prépubertaire
Dont l'endurance sait tout faire
Et encore plus endurant
Qu'un sportif professionnel, sidérant
Pas étonnant
Me souvenant de mes performances physiques d'enfant
Des kilomètres de course à pied
Chaque jour, et pas le moins du monde, fatigué !
Certes
Cela n'est pas le record d'apnée
137,5 minutes, de la baleine à bec de feu Cuvier
L'élégance de l'équilibre
L'équilibre de l'élégance
La force des mécanismes
Les mécanismes de la force
Certes
Mes rodomontades
Sont au nez, une désagréable moutarde
Car de rien
Je ne suis le thuriféraire
Restant critique même sur feu l'Espagne libertaire
Restant néanmoins une référence humanitaire
Je suis comme un dinosaure
Toute la mentalité du capital m'ignore
En voie de disparition
En voie d'extinction
De personne, c'est ainsi
Je ne puis espérer aucun satisfecit
De l'âge de la pierre
De l'âge du fer
De l'âge du silicium
De l'âge de la réalité augmentée
Sur l'autre, tout vous saurez
Une réalité, il est vrai, d'une si grande pauvreté
C'est d'une tristesse à pleurer
Rien à cacher
Tout totalitarisme est pour la transparence, ne pas l'oublier
Les statistiques probabilistes rendant pourtant cela de grande inutilité !
Par exemple, l'âge moyen de la femme ménopausée
Est de 52 ans avec en moyenne, sept ans de durée
Mais tout n'est pas forcément hormonal
Il faudrait donc une écoconception du mental
Testostérone, progestérone, oestrogènes
Par le bout du sexe, la physiologie génitale, nous mène
Messages chimiques, au moins mille hormones
Qui jouent leur partition dans nos corps, dring-dring, cela sonne
Mais au moins, la sexualité
C'est bon pour la santé
C'est pas comme la cigarette
Car pour les poumons, cela n'est pas une fête
Cent millions de personnes décédées
Au cours du siècle dernier
D'une addiction l'autre, il faut bien compenser
Quand de tout plaisir ou presque, l'on est privé
Du métier de vivre, l'on est bien mal salarié
26 avril 1986, Tchernobyl
Des centaines de milliers de liquidateurs à la file
Et sur des années, tous s'en allant mourir, cela défile
Alors que 700 kg d'iode
Bien des fins horribles, cela aurait pu éviter
Au moins, juste après l'accident
Rien ne fut fait, cela est édifiant
Face à tout ce terrifiant
Dès l'enfance, il y a l'école, il y a les parents
Le pentobarbital de sodium est une bienveillance
De ce monde du capital et de ses malfaisances
De ce monde réactionnaire
De toutes les familles identitaires
De toutes les familles réactionnaire
De tous les fascistes, de tous les doctrinaires
Tout ou presque est à vomir
Moi, j'ose le dire
C'est finalement la mort qui est la seule délivrance !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"We understand that this contamination prenatal but especially postnatal is able to influence and modulate the onset of puberty and with regard to this estrogenic effect, well, we will impregnate the girl in estrogen who will be able to stimulate the mammary gland, stimulate the uterus, and also stimulate the nerve centers that regulate the onset of puberty "

Professor Charles Sultan (endocrinologist and pediatrician)

Sodium pentobarbital
Gardenal, phenobarbital, nembutal
The family of great sleep
Living impossible, when deep, being, is evil
When everything is refused
All we can like
For some, it's sexuality
But there is menopause
But there is andropause
Always something
To piss us off
For some, it's traveling
But his money, you have to be able to spend
Or
In the couple, the tastes are not shared
Always something
To piss us off
But to paraphrase the late Boris Vian
There is something wrong, I go back immediately
There is never any meeting
Only solitudes that meet
In a world of money at all tasteless
There should be many more suicides
For everything, you have to pay, you have to fuck
Sexuality, marriage, divorce, to eat or sleep, to travel!
There is finally
What false relations
Who are determined
By political systems
Leading us to the whip, to the cudgel
But since we are told
That it's the only real life
We drink all this up to the dregs
No augmented reality
Can not, therefore, improve anything
That's not it, I'm feeling total
As the youth of capital would say
From this youth disguise
With sure, a precocious puberty for girls
When endocrine disruptors rustle
Estrogen in madness
In a silly society where everything connects
And there is also the prepubertal child
Endurance knows how to do everything
And even more enduring
That a professional athlete, staggering
Not surprising
Remembering my physical child performances
Miles of running
Every day, and not the least, tired!
Certainly
This is not the apnea record
137.5 minutes, the Cuvier's firebilled whale
The elegance of balance
The balance of elegance
The strength of mechanisms
Mechanisms of the force
Certainly
My rodomontades
Are on the nose, an unpleasant mustard
You're welcome
I am the thurifer
Remaining critical even on fire the libertarian Spain
Remaining nevertheless a humanitarian reference
I am like a dinosaur
The whole mentality of capital ignores me
Endangered
Endangered
No one, that's how
I can not hope for any satisfaction
From the Stone Age
From the Iron Age
From the silicon age
From the age of augmented reality
On the other, everything you will know
A reality, it is true, of such great poverty
It's a sadness to cry
Nothing to hide
All totalitarianism is for transparency, do not forget it
Probabilistic statistics, however, rendering it useless!
For example, the average age of the menopausal woman
Is 52 years old with an average of seven years
But not everything is necessarily hormonal
So it should be an ecodesign of the mind
Testosterone, progesterone, estrogen
By the end of sex, genital physiology, leads us
Chemical messages, at least a thousand hormones
Who play their score in our bodies, dring-dring, that sounds
But at least, sexuality
It is good for the healt
It's not like the cigarette
Because for the lungs, this is not a party
One hundred million people died
In the last century
From one addiction to another, you have to compensate
When almost any pleasure, we are private
The job of living, we are poorly paid
April 26, 1986, Chernobyl
Hundreds of thousands of liquidators in a row
And over the years, all going to die, it goes
While 700 kg of iodine
Many horrible ends, it could have avoided
At least right after the accident
Nothing was done, it is edifying
Faced with all this terrifying
From childhood, there is school, there are parents
Sodium pentobarbital is a benevolence
From this world of capital and its malfeasance
From this reactionary world
Of all identity families
Of all the reactionary families
Of all the fascists, of all the doctrinaires
Almost everything is throwing up
I dare say it
It is ultimately death that is the only deliverance!

Patrice Faubert (2018) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.