US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
Commentary :: Globalization
Paraphysique de contextualité
05 Sep 2018
Hors contexte, tout est falsifiable...
Ainsi donc
Et cela n'est pas quelconque
La totalité de la richesse mondiale
Du tout commercial
Est de :
241 billions de dollars
Et s'il y a 6,5 milliards
De gens qui se partagent ce qui reste
Car le riche prend tout, jamais, il ne s'embête
Comme c'est l'acheteur
Qui paie les intérêts de la banque
Voilà où se trouve le vrai voleur
C'est l'usure, c'est la banque
Le taux de change fixe
Où la performance économique d'un pays
C'est de l'économie, la rixe
Dont l'orchestre est la banque centrale
Qui prête à toutes les banques commerciales
Avec le jeu des intérêts
Et c'est encore le pauvre qui paie
C'est la monnaie fiduciaire
Qui le plus souvent, se rit de l'ennui judiciaire
Avant la monnaie
Pour les métaux lourds, il fallait
Peser l'or, l'argent
Mais pas seulement
Il y eut des pièces de cuivre, de bronze
Mais du cuivre ou du bronze
Cela n'était valable que dans une zone
De l'économie d'une zone
La valeur d'un billet de banque
Le capital pas si branque
La monnaie est corrélée à la valeur de l'or
Système d'écriture de l'étalon-or
Certes
C'est donc de nos jours, la monnaie fiduciaire
Au capital, peut beaucoup plaire
Mais c'est surtout pour les pauvres, pas pour les riches
D'autres moyens de transaction pécuniaire, pour les riches
Pour l'argent, le pauvre en est toujours chiche
Le capital est un fonctionnaire
Le règlement c'est le règlement
Pour le riche, moins sévèrement
Or tout règlement administratif est bien souvent dément
De la lutte des classes et de l'arbitraire
C'est toujours l'administration qu'il sert
Il n'a pas de couleur de peau
Qui lui obéit sans réfléchir, est idiote, est idiot !
Tout comme la presse
Qui est tenue en laisse
Comme par ( né en 1931 ) Rupert Murdoch
Qui de sa corruption nie tout en bloc
Propriétaire de 800 sociétés
Ce qui représente au moins 50.000 employés
Le plus grave, 1 milliard de lectrices et de lecteurs
Qui sont donc complices de ce menteur
Car c'est 33 milliards de dollars
Par an, de bénéfice, le peuple n'est pas avare
C'est là, la fabrique de l'opinion
Et un Murdoch, dans chaque pays, à chaque génération
Le vote des gens en pleine orientation
Avec les mêmes litotes
Chaque journal avec ses marottes
Ad libitum, c'est sans fin
De la misère du monde, calmant la leur, les gens ont faim
Pourtant, de la fausse révélation
Pourtant, de la vraie désinformation
De la fesse, du nichon
Mais le sexe vaut du pognon
Des alliances, des acquisitions
C'est le capital
Tout y est immoral !
Et en plus
Du réchauffement climatique
Comme une physiologie du fric
Il y a aussi le retournement des pôles
En effet, cela n'est pas drôle
Et le Nord magnétique
Qui se déplace
De 300 mètres par jour, une sorte de glace
Pôle Nord magnétique
Et son pôle géographique
700 km de distance
La géographie a sa balance
Axe du champ magnétique terrestre
Pôle magnétique terrestre
Champ magnétique terrestre
Tout cela est une musique
Comme aux tortues, aux renards roux
C'est pourtant invisible, c'est fou
Cela protège toute forme de vie
Au fond, c'est aussi cela l'anarchie
Protection contre le vent solaire
Contre les particules du soleil, les colères
Contre le rayonnement cosmique
Et toutes les fluctuations magnétiques
Et c'est le capital qui accélère
Aussi le changement climatique qui persévère
Et des pôles, le dernier retournement
C'est étonnant, date de 780.000 ans
Mais moins, finalement
Que le ( Vulpes vulpes ) renard roux
Avec un regard si doux
Qui s'oriente avec le champ magnétique de la Terre
Ou encore ( Ursus maritimus ) l'ours mâle polaire
Qui est le seul à pouvoir hiberner
Tout en restant éveillé !
Pour en revenir au capital
Qui a plus d'un tour dans son sac, normal
Il pense déjà à son salut
Avec la monnaie locale, ce malotru
Mais cette monnaie locale
Est forcément toujours commerciale
Toujours la résurrection du capital
C'est comme le petit ruisseau
Qui fait couler les plus grands flots
Dans la société spectaculaire marchande techno-industrielle
La vie toujours moche, la vie jamais belle
L'enfer permanent, le parcours du combattant
Un peu de sexe, de temps en temps
Et encore, pas trop souvent
Et quelquefois
N'exagérons pas, un peu de joie
Mais la plupart du temps
C'est-à-dire presque tout le temps
De la détresse, de la tristesse
Pour oublier, s'oublier, de l'ivresse, de la messe
Partout, de l'inhumanité à chaque seconde
C'est le rythme économique du monde
Cela nous inonde, nous inonde, nous inonde
Riches, pauvres, jeunes, vieux, retraités
Chômeurs, artistes, sportifs, scientifiques, salariés
Femmes, hommes, enfants
Personne ne peut y échapper !
Comme un éternel empoisonnement
Et c'est feu ( 1929 - 2004 ) Yasser Arafat
Pourtant pas le plus fat
En 1974, l'OLP est reconnue
Par la haute instance de l'ONU
En 1993, les accords d'Oslo
Mais tout était du faux
USA, Israël, Palestine
Mais la guerre est toujours crétine
En 1995, des dissensions internes
Corruption, accusation, dispute palestinienne
Puis l'empoisonnement, comme inéluctablement
Au polonium 210, pour Arafat, un enchaînement !
Inévitablement, tout est interprété
Et donc forcément aussi falsifié
Car le contexte n'y est plus
Car la mentalité n'y est plus
Comme pour " La victoire de Samothrace "
La déesse Niké, une petite trace
Statue découverte en 1863, sur une île grecque
Par feu ( 1830 - 1909 ) Charles Champoiseau
Qui surtout avec ses ouvriers, en fut l'oiseau
Mais auteur inconnu
Pour qui ? pourquoi ?
Il en sera ainsi
Pour notre société
Dans des centaines d'années
Quand plus rien n'est compris
Et sans doute bien avant
Car ce qu'il faut vivre, c'est l'instant
Tout étant restauré
Forcément, sans le contexte, sans la mentalité
Et donc, sans aucune réalité !
Cela n'est pas le cas
En tous les cas
Du fascisme libéral
Plus malin qu'hier, moins apparemment brutal
Et qui est maintenant international
Un fascisme populaire
Pour toutes et tous les prolétaires
Un fascisme mondain
Pour la richesse pécuniaire qui rend crétin
La pauvreté ne peut rien y changer
A moins de se grouper
A moins de solidarité
A moins d'une conscience de globalité
Pour abolir toutes les inégalités
Et toutes les mesquineries assermentées
Les bourgeoisies riches
Ne veulent pas perdre leurs privilèges
L'été au soleil, l'hiver à la neige
De toutes les tendances politiques
Au capital, toujours une fausse critique
Toutes les célébrités
Par le capital, sont bien récompensées
Et c'est pour le capital, une absolue nécessité
Acteurs, animateurs, chanteurs, sportifs, scientifiques
Notaires, juges, avocats, commissaires, le monde artistique
D'autres, c'est la même eau réactionnaire
Du système, tous et toutes en croquent
Et s'il y a contestation, c'est du toc
Toutes les célébrités
Sont à mettre dans le même panier !
Comme l'or, le pétrole, en Amazonie
Et c'est ainsi la fin du ( Inia geoffrensis ) boto
Le dauphin rose de l'Amazone, si beau
Le combat du mâle le rosifie
Et sa chasse s'intensifie
Et puis, comme dans le monde entier
L'Amazone est pollué
C'est donc une espèce menacée
Dommage pour le dauphin d'Amazone
Le seul dauphin d'eau douce, sa seule zone
Mais si les espèces, de toutes façons, disparaissent
Les villes vont, viennent, ne sont plus, renaissent
Comme il y a plusieurs siècles
Nonobstant, une autre mentalité, un autre siècle
Angkor, un million de personnes
Pendant quelques temps, cela nous étonne
Alors que dans le même temps
Sans être strictement au même moment
A Londres, il y avait seulement 50.000 personnes !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Thus
And that is not unspecified
The totality of the world wealth
Commercial whole
Is of:
241 billions of dollars
And if there is 6.5 billion
People who share themselves what remains
Because the rich person takes all, never, it is not bored
As it is the purchaser
Who pays the interests of the bank
Here where the true robber is
It is wear, it is the bank
Fixed exchange rate
Where the economic performance of a country
It is economy, the brawl
Whose orchestra is the central bank
Who lends at all the commercial banks
With the game of the interests
And it is still the poor one which pays
It is the fiduciary currency
Who generally, laughs himself at the legal trouble
Before the currency
For heavy metals, it was necessary
To weigh gold, the money
But not only
There were copper parts, of bronze
But of copper or bronze
That was valid only in one zone
Saving in a zone
The value of a banknote
The capital not so branque
The currency is correlated with the value of gold
Written form of the Gold Standard
Admittedly
It is thus nowadays, the fiduciary currency
With the capital, can like much
But it is especially for the poor, not for the rich person
Other means of pecuniary transaction, for the rich person
For the money, the low one in is always scanty
The capital is a civil servant
The regulation it is the regulation
For the rich person, less severely
However any administrative regulation is very often lunatic
Class struggle and the arbitrary one
It is always the administration which it serves
It does not have a skin color
Who obeys to him without reflecting, is idiot, is idiotic!
Just like the press
Who is held leaves some
As by (born in 1931) Rupert Murdoch
Who of its corruption denies all in block
Owner of 800 companies
What represents at least 50,000 employees
Most serious, 1 billion readers and readers
Who are thus accessory to this liar
Because it is 33 billion dollars
A year, of benefit, the people are not miserly
It is there, the factory of the opinion
And Murdoch, in each country, with each generation
The vote of people in full orientation
With the same understatements
Each newspaper with its crazes
Ad libitum, it is without end
Misery of the world, calming theirs, people are hungry
However, false revelation
However, true misinformation
Buttock, tit
But the sex is worth dough
Alliances, acquisitions
It is the capital
All is immoral there!
And moreover
Climate warming
Like a physiology of the money
There is also the reversal of the poles
Indeed, that is not funny
And Magnetic north
Who moves
Of 300 meters per day, a kind of ice
Magnetic north pole
And its geographical pole
700 km of distance
The geography has its balance
Axis of the terrestrial magnetic field
Terrestrial magnetic pole
Terrestrial magnetic field
All that is a music
As with the tortoises, the russet-red foxes
It is however invisible, it is insane
That protects any form of life
At the bottom, it is also that anarchy
Protection against the solar wind
Against the particles of the sun, angers
Against the cosmic radiation
And all magnetic fluctuations
And it is the capital which accelerates
Also the climate change which perseveres
And of the poles, last reversal
It is astonishing, 780,000 years date
But less, finally
That it (Vulpes vulpes) russet-red fox
With a so soft glance
Who is directed with the magnetic field of the Earth
Or (Ursus maritimus) the polar he-bear
Who is the only one with being able to hibernate
While remaining waked up!
To return from there to the capital
Who has more than one turn in his bag, normal
He thinks already of his safety
With the local currency, this boor
But this local currency
Is inevitably always commercial
Always the resurrection of the capital
It is like the small brook
Who makes run the greatest floods
In the techno-industrial commercial spectacular company
Always ugly life, life never beautiful
The permanent hell, the assault course
A little sex, from time to time
And still, not too often
And sometimes
Let us not exaggerate, a little joy
But most of the time
I.e. almost all the time
Distress, unhappiness
To forget, forget themselves, of intoxication, the mass
Everywhere, inhumanity at each second
It is the economic rhythm of the world
That floods us, floods us, floods us
Rich person, the poor, young people, old men, reprocessed
Unemployed, artists, sportsmen, scientists, paid
Women, men, children
Nobody can escape from it!
Like an eternal poisoning
And it is fire (1929 - 2004) Yasser Arafat
However not most conceited
In 1974, the PLO is recognized
By the high authority of UNO
In 1993, agreements of Oslo
But all was forgery
The USA, Israel, Palestine
But the war is always cretin
In 1995, internal dissensions
Corruption, charge, Palestinian argument
Then poisoning, like ineluctably
With polonium 210, for Arafat, a sequence!
Inevitably, all is interpreter
And thus inevitably also falsified
Because the context is not there any more
Because mentality is not there any more
As for “the victory of Samothrace”
The goddess Nike, a small trace
Statue discovered in 1863, on a Greek island
By fire (1830 - 1909) Charles Champoiseau
Who especially with his blue-collar workers, was the bird
But unknown author
For which? why?
It will be thus
For our company
In hundreds of years
When nothing any more is understood
And undoubtedly quite front
Because what it is necessary to live, it is the moment
All being restored
Inevitably, without the context, mentality
And thus, without any reality!
That is not the case
In all the cases
Liberal Fascism
More malignant than yesterday, less apparently brutal
And which is now international
A popular Fascism
For all and all proletarians
A Fascism society man
For the pecuniary wealth which returns cretin
Poverty can nothing change there
Unless grouping
With less of solidarity
With less than one conscience of globality
To abolish all the inequalities
And all sworn in meannesses
Rich bourgeoisies
Do not want to lose their privileges
The summer with the sun, the winter with snow
Of all the political tendencies
With the capital, always false critical
All celebrities
By the capital, are well rewarded
And it is for the capital, an absolute need
Actors, presenters, singers, sportsmen, scientists
Notaries, judges, lawyers, police chiefs, the artistic world
Others, it is same water reactionary
System, all all and crunch some
And if there is dispute, it is fake
All celebrities
Are to be put in the same shopping cart!
Like gold, oil, in Amazonia
And it is thus the end of (Inia geoffrensis) the boto
The pink of the Amazon, so beautiful dolphin
The combat of the male the rosifie
And its hunting intensifies
And then, as in the whole world
The Amazon is polluted
It is thus endangered species
Damage for the dolphin of the Amazon
The only fresh water dolphin, its only zone
But if the species, in any case, disappear
The cities go, come, are not more, reappear
As several centuries ago
Notwithstanding, another mentality, another century
Angkor, a million people
During a few times, that astonishes us
Whereas in same time
Without being strictly at the same time
In London, there were only 50,000 people!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.