US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
COP 21, 25, 32, de l'écocide organisé
11 Nov 2018
Toujours les mêmes recettes...
27 novembre 1942, Toulon
La France saborde sa flotte navale
85 bateaux sur 173, pas mal
Mais dans une confusion générale
Il ne pouvait en être autrement
Sinon, par uchronie, tout serait différent
L'armée allemande s'approchait
L'amirauté française tergiversait
Vichy, opportuniste, attendait
Mais toujours du côté le plus fort
Vichy ne fit pas longtemps le mort
Et ordre fut donné
De ne rien détruire, de ne rien saborder
Trop tardif, l'ordre ne fut pas exécuté
Et de la flotte française, il ne resta que la moitié
Toulon était alors comme un camp retranché
Dernier bastion qui osait encore résister
Une drôle d'époque
Malgré tout, personne ne s'en moque
Tout était, comme souvent, un sacré mélange
Où rien de classique ne se range
Staliniens, catholiques, fascistes
Dans la résistance et en coordination
Staliniens, catholiques et fascistes
Dans la collaboration
Comme un éternel retour
C'est reparti pour un tour
La gauche, la droite, l'extrême droite
Du capital, l'extrême gauche se tenant coite
Dans un même élan
Du nationalisme menacé, solide liant
Contre un bienvenu ennemi commun
Le terroriste islamiste, hier le nord-africain
L'ennemi commun toujours fédérateur
Un bonheur pour tous les bonimenteurs
Toujours les mêmes recettes
Plasticité cérébrale d'une identique sucette
8 novembre 1942
Débarquement américain en Afrique du Nord
Alger, Oran, Casablanca, les alliés en renfort
Aux mêmes écoles
Vont toutes les stratégies, pas de bol
L'ennemi devient un ami
L'ami devient un ennemi
Le capital ne peut vivre qu'ainsi
3 juillet 1940
Mers el-Kébir, en Algérie
La marine anglaise
Ridiculise la marine française
1297 tués, du côté de la France
Car la collaboration était sa danse !
Finalement
Les guerres font pour l'instant
Plus de blessés et de tués
Que le climat pourtant bien déréglé !
Et à propos de la climatologie
Des prévisions mathématiques et statistiques
Mais c'est toujours de la théorie
En sport, santé, aussi en météorologie
L'avenir n'est pas vraiment prévisible
Il est même totalement imprévisible
Du principe d'incertitude de ce qui nous est invisible
Certes, des mathématiques nous prédisent
Sur elles, l'humanité se risque, elle mise
Depuis 1880
La température est en augmentation de 0,85 degré
Pour 95 pour cent, c'est de l'humaine activité
Une donnée de toutes les conclusions
Les conclusions d'une donnée
Toujours d'après
L'outil mathématique
Toujours d'après
L'outil statistique
10.000 stations de météo dans le monde
12 satellites de météo autour du monde
Mesurer la combustion des combustibles fossiles
1000 milliards de tonnes comme deal
Pas plus, donc, de 1 billion de tonnes de C02
Sinon, le cap vers plus de deux degrés
Puis un réchauffement de partielle imprévisibilité !
De l'activité industrielle
De l'activité naturelle
Certes
Tout est multifactoriel
Tout est multivectoriel
Et la plasticité cérébrale
Produisant de l'électricité cérébrale
Est néanmoins inhérente au monde du capital
Son monde manichéen du bien et du mal
Dressage, engrammation, apprentissage
Chacune et chacun dans une cage
De ce fait
Un pas en avant, deux pas en arrière
Un monde entier réactionnaire
Et puis parfois, un simple parasite
Mais d'en parler, on évite
Comme le Toxoplasma gondii
Ce parasite des intestins du chat
Pouvant se transmettre à l'être humain, voilà
Sur les centres cérébraux, il agit
Pourrait provoquer de la schizophrénie
Des accidents, des suicides, de la dépression aussi !
Chez les porteuses et les porteurs
Ce parasite fait vraiment peur
Chez les femmes enceintes
Ce fut la toxoplasmose, maladie éteinte
Pour toute l'humanité si pleine d'inhumanité
Tout peut-être un grand danger
Du plus grand au plus petit
Et parfois, le danger du danger, se nourrit
Comme le virus de la didactique poésie
Depuis près de 45 ans, j'écris ainsi
Diffuser le peu que l'on sait
Et surtout si c'est ce que l'on tait
La planète Terre est comme une galaxie
Pas besoin d'être expert en ufologie
Tant de choses différentes, les langues, la vie
Tout est déjà là
Pourquoi vouloir aller au-delà ?
La dominance de la culture
N'est que la culture de la dominance
Et une grande infirmité relationnelle
Au prorata de la société informationnelle
L'inhumaine et abominable recherche de la dominance
Propre au capitalisme
Il n'y a donc pas de capitalisme à visage humain
Comme sur un autocollant libertaire, dont je me souviens
Sinon, cela se saurait
Sinon, cela se verrait et cela s'entendrait !
Et pour revenir à l'écologie
Car elle conditionne toute forme de vie
Déjà en France, fin 1972, " La gueule ouverte "
Quand de l'écologie, la grande presse était muette
Je lisais ce magazine
Qui alors, se trouvait chez le mari de ma frangine
Voici maintenant les hydrates de méthane
Et l'exploitation inepte du méthane
Pourrait induire une forte pression sur les sédiments
Provoquer raz-de-marée et des éboulements
C'est-à-dire des glissements de terrain
Tout devient un problème avec l'être humain
Donc, avec les dirigeants et les dirigeantes
Avec les dominants et les dominantes
Toute l'organisation du monde est démente
Ainsi, depuis 1980, la réserve de méthane est expertisée
Il y en aurait pour des centaines d'années
Déjà des hydrates de gaz à 300 mètres sous la mer
Quand pour les énergies fossiles, il n'y a plus rien à faire
Donc, Inde, Japon, Chine, Corée du Sud
Pour une exploitation industrielle, c'est à l'étude
Mais si des bactéries sont mangeuses de méthane
Elles peuvent aussi transformer le pergélisol en méthane
Déjà avec l'élevage des bovins
Dans le fond des océans aussi, c'est pas rien
La température augmente sur notre planète Terre
Et du méthane qui se propage dans notre atmosphère
Comme avec l'Arctique
Cela va devenir bientôt critique
Mais le capital enterre toute vraie critique !
Cependant
Si nous pouvions utiliser
La force des courants océaniques, c'est envisagé
Le Gulf Stream à la place du nucléaire
Une énergie naturelle
Comme plusieurs millions de centrales nucléaires
Une énergie plus propre, plus belle
Car l'énergie artificielle
Est toujours un risque majeur pour l'environnement
Que cela dégage plus ou moins
Du gaz à l'effet de serre, c'est toujours malsain
Il ne faut plus
Que de l'énergie naturelle
De l'énergie sans aucune séquelle
C'est là l'avenir de la civilisation
C'est là la dernière réflexion !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

November 27th, 1942, Toulon
France scuttles its naval fleet
85 boats on 173, pas badly
But in a general confusion
It could not be about it differently
If not, by uchronie, all would be different
The German army approached
French admiralty tergiversated
Vichy, opportunist, waited
But always on the side most extremely
Vichy did not do it a long time dead
And order was given
Nothing to destroy, nothing to scuttle
Too much late, the order was not carried out
And of the French fleet, there remained only half
Toulon was then like a fortified camp
Last bastion which still dared to resist
Funny of time
Despite everything, nobody makes fun about it
All, like often, one was crowned mixture
Where nothing classic lines up
Stalinist, catholic, fascistic
In resistance and of coordination
Stalinist, catholic and fascistic
In collaboration
Like an eternal return
It set out again for a turn
Left, right-hand side, far right
Capital, the far left being held speechless
In the same dash
Threatened, solid nationalism binding
Against common enemy welcome
The islamist terrorist, yesterday the North-African
The always federator common enemy
A happiness for all the smooth talkers
Always same receipts
Cerebral plasticity of an identical lollipop
November 8th, 1942
American unloading in North Africa
Algiers, Oran, Casablanca, allies in reinforcement
At the same schools
All the strategies go, not of bowl
The enemy becomes a friend
The friend becomes an enemy
The capital can live only thus
July 3rd, 1940
Seas to el-Kébir, in Algeria
English navy
Ridicule the French navy
1297 killed, on the side of France
Because collaboration was its dance!
Finally
The wars make for the moment
More casualties and killed
How climate however put out of order well!
And in connection with climatology
Mathematical and statistical forecasts
But it is always of the theory
In sport, health, also in meteorology
The future is not really foreseeable
It is even completely unforeseeable
Principle of uncertainty of what is invisible for us
Admittedly, mathematics predicts to us
On them, humanity is risked, it put
Since 1880
The temperature is in increase of 0.85 degree
For 95 percent, it is human activity
A data of all the conclusions
Conclusions of a data
Always according to
The mathematical tool
Always according to
The statistical tool
10,000 stations of weather in the world
12 satellites of weather around the world
To measure the combustion of fossile fuels
1000 billion tons like deal
Not more, therefore, of 1 billion of tons of C02
If not, the course towards more than two degrees
Then a warming of partial unpredictability!
Industrial activity
Natural activity
Admittedly
All is multi-factor
All is multivectoriel
And cerebral plasticity
Producing cerebral electricity
Is nevertheless inherent in the world of the capital
Its world Manichean of the good and the evil
Raising, engrammation, training
Each one and each one in a cage
This fact
A step ahead, two steps behind
A whole world reactionary
And then sometimes, a simple parasite
But to speak about it, one avoids
Like Toxoplasma gondii
This parasite of the intestines of the cat
Being able to transmit itself to the human being, here
On the cerebral centers, it acts
Could cause schizophrenia
Accidents, suicides, depression too!
At the carrying ones and carriers
This parasite frightens really
In the pregnant women
It was the toxoplasmosis, disease extinct
For all humanity so full with inhumanity
All perhaps a great danger
Larger with smallest
And sometimes, the danger of the danger, is nourished
Like the virus of didactic poetry
Since nearly 45 years, I write thus
To diffuse the little which one knows
And especially if it is what one conceals
The planet Ground is like a galaxy
Not need to be an expert in ufology
So many different things, languages, life
All is already there
Why want to go beyond?
The predominance of the culture
Is only the culture of predominance
And a great relational infirmity
In proportion to the informational company
The inhuman one and abominable research of predominance
Clean with capitalism
There is thus no capitalism with human face
As on a libertarian sticker, which I remember
If not, that would be known
If not, that would be seen and that would get along!
And to return to ecology
Because it conditions any form of life
Already in France, at the end of 1972, “the open mouth”
When ecology, the large press was dumb
I read this magazine
Who then, was in the husband of my sister
Here now methane hydrates
And inept exploitation of methane
Could induce a strong pressure on the sediments
To cause tidal wave and of the crumblings
I.e. landslides
All becomes a problem with the human being
Therefore, with the leaders and the leader
With the dominant ones and the dominant ones
All the organization of the world is lunatic
Thus, since 1980, the methane reserve is appraised
There would be for hundreds of years
Already hydrates of gas to 300 meters under the sea
When for fossil energies, there is nothing any more to make
Therefore, India, Japan, China, South Korea
For an industrial exploitation, it is under investigation
But so of the bacteria are methane eaters
They can also transform permafrost into methane
Already with the breeding of the cattle
In the ocean floor also, it is nothing
The temperature increases on our planet Is in hiding
And of the methane which is propagated in our atmosphere
As with the Arctic
That will become soon critical
But the capital buries very true criticism!
However
If we could use
The force of the oceanic currents, it is considered
The Gulf Stream instead of nuclear power
A natural energy
Like several million nuclear power plants
A cleaner, more beautiful energy
Because artificial energy
Is always a main risk for the environment
That that releases more or less
Gas with the greenhouse effect, it is always unhealthy
One should not any more
That natural energy
Energy without any after-effect
It is the future of the civilisation there
It is the last reflection there!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.