US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization : Human Rights
Paraphysique de la consommation/pollution
28 Nov 2018
Consommer c'est polluer...
1783
Les premiers vols en ballon
Frères Montgolfier en expérimentation
Finalement
Ce sont, les animaux non-humains qui expérimentent
Comme le plus souvent
Pour ne pas dire tout le temps
Et d'abord
Un canard, un mouton, un coq, montèrent à bord
En cas du mauvais sort
Animaux non-humains en première ligne, c'est pas bien
Le 20 novembre 1783
Feu ( 1754 - 1785 ) Pilâtre de Rozier
Avec d'Arlandes, il fallut oser
Les deux animaux humains
Premiers aéronautes humains
Au début, rien n'est vain
Comme le feu de cheminée
Qui en donna l'idée, quand sous le feu
Une robe se mit à gonfler, cela parut curieux
De la paille à l'hydrogène
Avec feu ( 1746 - 1823 ) le physicien Jacques Charles
Et encore de nos jours, l'on en parle
1/12/1783
Avec son aérostat
Et 3000 mètres d'altitude, déjà
A Paris, devant 200.000 personnes médusées
Avec son ballon à gaz, Charles put s'élever
Et aussi Noël Robert son équipier !
Un savoir-faire
Des choses que nous ne savons plus faire
Comme de la colle de poisson
Pour le papier, lin, chanvre, coton
Mais le premier ballon
Qui partit sans aucune occupation
Fut par les paysans
Attaqué et détruit, c'était Satan
De la paille à l'hydrogène
Mais la royauté toujours souveraine
Et sur tout ballon, le roi pas idiot
Forcément, des motifs royaux
Déjà de la réclame
De la publicité que l'on acclame
Bien avant les fusées
Bien avant la modernité
Puis le 7 janvier 1785
Blanchard et Jeffries, intrépides aéronautes
Traversèrent la Manche, sans aucune faute !
Et à cette époque
Sans aucune élection
Elle était moins hypocrite, la réaction
En notre époque
Pour chaque élection
Chaque camp trouve sa satisfaction
Le capital recense sa fragmentation
Le capital structure ses fractions
Ni gauche, en vérité
Ni droite, en vérité
Ni extrême gauche, en vérité
Ni extrême droite, en vérité
Mais le capital en administration
Des droites aux diverses appellations
Le capital
Et tous ses divers courants
Démarcheurs, démarcheuses, représentantes, représentants
Presque du porte-à-porte
Comme le colportage d'autrefois, de la sorte !
Toute cette véritable pulsion de mort
Même si à la pulsion de vie, elle a tort
Terme de pulsion de mort, que structura, une psychiatre
Feu ( 1885 - 1942 ) la russe Sabina Spielrein, assassinée par l'idéologie nazie, si acariâtre
Même si, il n'y a bien sûr
Qu'une pulsion de vie, c'est la seule mesure
Mais la sordidité
C'est la politique du capital
Il faut bien le constater
Même sans penser à bien ou à mal
Car tous les besoins
De l'énergétique, au niveau quotidien
De la planète, donc pour tous les êtres humains
Tous les besoins pourraient être satisfaits
Et ce à cent pour cent
Et le contraire est absolument consternant
Donc :
Par le vent
Par le soleil
Par la pluie
Par la neige
Par l'eau
Par l'urine
Par les excréments
Tout cela est de l'énergie
Tout cela est de la vie
Cela dit, le capital devenant écologiste
Pour se perpétuer, pas par altruisme
Et tout restant aussi réactionnaire
Pour le capital, seule la technologie est révolutionnaire
Et avec une mentalité réactionnaire
L'écologie peut tout-à-fait aller de pair
Avec une technologie révolutionnaire
En réalité, une technologie innovante
Car la technologie n'est jamais révolutionnaire, mais savante
Seule la révolution sociale et libertaire serait avenante !
Feu Marie-Antoinette, personnalité royale
Fut une joueuse compulsive
Dépensant des fortunes colossales
Les caisses du royaume, elle mit à mal
Comme son temps
Savait apprécier les nouvelles techniques, le savant
Toujours cette adaptation, c'est normal
D'un temps l'autre, les mentalités varient
La mentalité toujours outrepassée par la technologie
Ainsi
Pendant tout le Moyen Âge
Et voilà qui était fort sage
Les bains étaient publics
Femmes, hommes, enfants, sans aucune critique
En toute nudité, coutume héritée de l'Antiquité
Pour se laver, s'amuser, et même ripailler
Du nichon, du pénis, des fesses
Personne ne s'en offusquait à la messe
Mais à partir du début du seizième siècle
L'église finit par interdire cette pratique
Toujours réactionnaire devient sa politique
Pourtant, durant de nombreux siècles
Fille ou garçon, l'enfant était robé
Et à partir d'un an, était donc ainsi habillé
Le sein de la femme n'était pas caché
Car sa fonction principale était d'allaiter
En attendant une esthétique érotique détournée
Il y avait aussi toute une cosmétique
Ainsi au seizième siècle
Cela peut sembler aujourd'hui comique
Puisque nous sommes au 21 ème siècle
Voici ce secret de la beauté
Certains et certaines vont en rigoler
( Pigeons farcis d'argent massif
Perles dissoutes dans du citron
Gants au miel
Seins bandés
Sperme de baleine
Visage nocturne masqué
Fiente de pigeon
Limace rouge
Masque au mercure
Térébenthine
Sang de chauve-souris
Oeufs des fourmis
Sublimé d'argent )
Et selon l'effet recherché
Peut se prendre en séparé
Ou le tout ensemble, totalement
Avec de la salive, tout doit être bien mélangé
Pas forcément pire que nos modernes placebos
De nos cultures engrammantes, nous sommes les robots
Certes, bientôt, déjà
Et dans certains cas
Interface machine homme, ce n'est pas un leurre
Du système nerveux relié à l'ordinateur
Pour le capital, summum du bonheur !
En ce temps présent du temps qu'il fait
10 milliards de kilos de déchets
Dans le monde, chaque jour, c'est vrai
Et le plancton pollué par le plastique
Dans les océans et mers, toute l'industrie chimique
Or, le plancton, nous l'oublions
Est vraiment notre véritable poumon
C'est ainsi 50 pour cent de l'oxygène produit
Les particules du plastique dans la mer, notre usufruit
Cela n'est déjà plus
De la mer, de l'océan, le poisson que nous mangeons
Mais de la mer, de l'océan, la pollution que nous absorbons
Pollution de la consommation
Consommation de la pollution
Le spectacle de la vie
La vie du spectacle
De plus
Avec toutes les zones inondables
500 millions de réfugiés climatiques
Aux environs de 2050, c'est probable
Des pays, des populations vont disparaître, c'est tragique
Comme un jour, l'univers évaporé
Nonobstant
Si tout était vraiment bien partagé
Bien réparti, bien distribué
La fin de la propriété privée
Il y aurait la vie
Et tout être humain y serait épanoui
Cela serait donc l'anarchie
Après l'anarchisme, transition de l'anarchie
Car il ne faut que 2200 calories
Par jour, en effet, pour la faim assouvie !
Le capital a fait de la planète Terre
Un parcours du combattant, un enfer
Comme le tour du monde en voiture
De l'aventurière Clärnore Stinnes, ce dut dur
En 1927/1928, 47000 km en voiture
Et la fameuse marque Adler
Avec son futur mari, aussi téméraire
Dans le désert, la glace, la pierre
Par moins 42 en Sibérie
Le couple dans son automobile fut bloqué en Russie
Ce fut une torture, un calvaire
Précipices, ravins, il fallait oser le faire
Et des privations à ne plus savoir qu'en faire
Quand le futur couple partit
Le cinéma était muet
Quand le futur couple revint
Le cinéma était ou allait devenir parlant
Sous le règne du capital
D'une souffrance l'autre, comme une cabale
Jamais la souffrance ne dort, jamais elle n'est morte
Des uns, des unes, des autres, contagion qui s'exporte
Un sadomasochisme régulé plus que contrôlé
L'on peut y jouer
L'on peut y miser
Mais le jeu de cartes est truqué !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

1783
First flights in balloon
Montgolfier brothers in experimentation
Finally
In fact, the not-human animals test
As generally
Not to say all the time
And initially
A duck, a sheep, a cock, went up on board
In the event of the bad fate
Not-human animals in first line, it is not well
On November 20th, 1783
Fire (1754 - 1785) Pilâtre de Rozier
With Arlandes, it was necessary to dare
Two human animals
First human aeronauts
At the beginning, nothing is vain
Like chimney fire
Who gave the idea of it, when under fire
A dress started to inflate, that appeared curious
Straw with hydrogen
With fire (1746 - 1823) the physicist Jacques Charles
And still nowadays, one speaks about it
12/1/1783
With its airship
And 3000 meter altitudes, already
In Paris, in front of 200,000 astounded people
With his balloon with gas, Charles could rise
And also Noël Robert his team-member!
A know-how
Things which we do not know any more to make
Like fish glue
For paper, flax, hemp, cotton
But the first balloon
Who left without any occupation
Was by the peasants
Attacked and destroyed, it was Satan
Straw with hydrogen
But always sovereign royalty
And on any balloon, the king not idiotic
Inevitably, royal reasons
Already of the advertisement
Publicity which one acclaims
Well before the rockets
Well before modernity
Then on January 7th, 1785
Blanchard and Jeffries, intrepid aeronauts
Crossed the English Channel, without any fault!
And at that time
Without any election
It was less hypocritical, the reaction
In our time
For each election
Each camp finds its satisfaction
The capital counts its fragmentation
The capital structure its fractions
Nor left, in truth
Nor right-hand side, in truth
Nor far left, in truth
Nor far right, in truth
But the capital in administration
Lines with various names
The capital
And all its various currents
Canvassers, canvassers, representing, representatives
Almost door-to-door
How the hawking of formerly, the kind!
All this true death instinct
Even if with the life instinct, she is wrong
Term of death instinct, which structured, a psychiatrist
Fire (1885 - 1942) it Russian Sabina Spielrein, assassinated by the ideology Nazi, if sour
Even if, there is not of course
That a life instinct, it is only measurement
But sordidness
It is the policy of the capital
One has to admit it
Even without thinking of good or evil
Because all needs
Energetics, at the daily level
Planet, therefore for all the human beings
All the needs could be satisfied
And this with hundred percent
And the opposite is absolutely dismaying
Thus:
By the wind
By the sun
By the rain
By snow
By water
By the urine
By the excrements
All that is energy
All that is life
However, the capital becoming ecologist
To remain, not by altruism
And very remaining also reactionary
For the capital, only technology is revolutionist
And with a mentality reactionary
Ecology can completely go hand in hand
With a revolutionary technology
Actually, a innovating technology
Because technology is never revolutionary, but erudite
Only the social and libertarian revolution would be pleasing!
Fire Marie-Antoinette, royal personality
Was a compulsive player
Spending of colossal fortunes
The cases of the kingdom, it put at evil
Like its time
Could appreciate the novel methods, the scientist
Always this adaptation, it is normal
From a time the other, mentalities vary
The mentality always exceeded by technology
Thus
During all Middle Ages
And here are which was extremely wise
The baths were public
Women, men, children, without any criticism
In all nudity, habit inherited Antiquity
To wash itself, to have fun, and to even have a feast
Tit, penis, buttocks
Nobody offended himself some with the mass
But starting from the beginning of the sixteenth century
The church ends up prohibiting this practice
Always reactionary becomes his policy
However, lasting of many centuries
Girl or boy, the child was wrapped
And as from one year, was thus thus equipped
The centre of the woman was not hidden
Because its principal function was to nurse
While waiting for a diverted erotic esthetics
There was also a a whole cosmetic
Thus at the sixteenth century
That can seem comic today
Since we are at the 21st century
Here this secrecy of the beauty
Some and some will laugh about it
(Pigeons stuffed with solid silver
Dissolved pearls in lemon
Gloves with honey
Bandaged centres
Sperm of whale
Masked night face
Droppings of pigeon
Red slug
Mask with mercury
Terpentine
Blood of bat
Eggs of the ants
Sublimated money)
And according to the required effect
Can be caught into separate
Or the whole together, completely
With saliva, all must be well mixed
Not inevitably worse than our modern placebos
Of our cultures engrammantes, we are the robots
Admittedly, soon, already
And in certain cases
Interface machine man, it is not a lure
Nervous system connected to the computer
For the capital, height of happiness!
In this time present of time that it makes
10 billion kilos of waste
In the world, each day, it is true
And the plankton polluted by the plastic
In the oceans and seas, all chemical industry
However, the plankton, we forget it
Is really our true lung
They is thus 50 percent of produced oxygen
Particles of the plastic in the sea, our usufruct
That is not already any more
Sea, ocean, the fish which we eat
But of the sea, the ocean, the pollution which we absorb
Pollution of consumption
Consumption of pollution
The show of the life
Life of the show
Moreover
With all the floodplains
500 million climatic refugees
Around 2050, it is probable
Countries, populations will disappear, it is tragic
Like one day, evaporated universe
Notwithstanding
If all were really well shared
Distributed, distributed well well
End of the private property
There would be the life
And any human being would be opened out there
That would be thus anarchy
After anarchism, transition from anarchy
Because only 2200 calories are needed
By day, indeed, for the appeased hunger!
The capital made planet Is in hiding
An assault course, a hell
Like the world tour in the car
Adventurous Clärnore Stinnes, this had hard
In 1927 /1928, 47000 km in the car
And the famous brand Adler
With his/her husband-to-be, so bold
In the desert, the ice, the stone
By less 42 in Siberia
The couple in its car was blocked in Russia
It was a torture, a martyrdom
Chasms, ravines, it was necessary to dare to do it
And of the deprivations to more know to only make some
When the future couple left
The cinema was dumb
When the future couple returned
The cinema was or was going to become speaking
Under the reign of the capital
Of a suffering the other, like a cabal
Never the suffering sleeps, never it did not die
Ones, ones, others, contagion which is exported
A more controlled sadomasochism than controlled
One can play there
One can bet there
But the card deck is faked!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.