US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Sexualité castrée, aliénée, empêchée, marchandisée
03 Dec 2018
Et en tout et à tout, le capital fait un même sort...
Finalement
Il y a une misère sexuelle, terrifiante
Ou bien, c'est encore pour les riches
Madame, ma verge est prête, chiche
Avec des obsessions sexuelles ardentes
L'âge ne faisant rien à l'affaire
C'est la culture qui l'envoie braire
Il ne faut pas le taire
Moi, qui aime tant sexer
De cela, je suis trop souvent, privé
Certes, c'est indéniable
Pour beaucoup, le sexe, c'est le diable
Donc, il y faut de la tendresse
De l'affectivité en liesse
Suprême remède contre la détresse
Comme un sein en bouche
Ou des fesses sur lesquelles, l'on se couche
Mais la femme, conditionnée, engrammée, programmée
Cherche avant tout la sécurité
Une stabilité pécuniaire pour se reposer
Et il est plus facile, pour elle, de trouver
Car, déjà, elle est draguée
Un objet de concurrence entre mâles dominants
C'est fatal, le plus intégré, le plus conforme, l'emportant
Avec tout un conformisme s'y associant
Tout un clonage de snobisme, très déterminant
Il faut être conforme
De taille, de poids
Souvent, le cheveu ras, ma foi
La femme, soudure des droites
De la pensée soumise et étroite
Il faut être conforme
De l'idéologie, de la religion, ne pas être soi
Sinon, pas de sexualité
Même, s'il est jouissif aussi, de se masturber !
Sous le capitalisme
Tout est décalé
Tout est sinistré
Tout est isolé
Difficile ou impossible de se rencontrer
En amour comme en amitié
Toujours un truc pour saboter
Des couples
Qui ne sexent presque jamais
Des célibataires
Qui ne demanderaient que cela
Et l'on parle de sexualité pour des personnes handicapées
Très bien, je ne puis qu'acquiescer
Mais
Des gens qui ne sont pas handicapés
N'ont pas pour autant accès à la sexualité
Moi, le premier
Sujet toujours tabou, il faut le déplorer
Sexualité
Ne rimant pas avec timidité
Sexualité
Ne rimant pas avec marginalité
Sexualité
Ne rimant pas avec précarité
Sexualité
Ne rimant pas avec pauvreté
Sexualité
Ne rimant même plus avec beauté
Les hippies avaient raison
Sexer ou guerroyer
Car, toute guerre est une frustration
Il faudrait des centres de baise
Sans aucun papier requis, à l'aise
Ce en toute gratuité
Pour pouvoir aussi pérorer
Mais
La sexualité est encagée, frustrée, refoulée, divisée
Mais la sexualité est aliénée, castrée, marchandisée, empêchée !
Dans un monde sans argent
Sans police, sans armée, sans gouvernement
Tout serait, en sexualité, comme ailleurs, vite, différent
Plus aucune guerre comme au Congo
Diamants, or, coltan, en porte-à-faux
Et six millions de personnes tuées
En morceaux, par des enfants soldats, personnes découpées
De la stratégie de guerre
Où l'industrie de l'armement fait des affaires
Femmes et hommes violés
Dans un monde de permanente monstruosité
Mais, dans un monde où tout serait partagé
Pas comme aux USA, des faux dispositifs médicaux
Faire la guerre aux pauvres, c'est idiot
Salauds de riches, c'est pas du boulot
Et en 10 ans, 82000 décès
1,7 million de blessés, ce sont des faits
Aux vrais soins, de la non accessibilité
Donc
Différemment, tout serait regardé et pratiqué
Comme
Les 30.000 tonnes de plumes de poulets
Dont l'industrie se gargarise en bienfait
Tout y étant compressé, hydrolysé, chloridrisé
Se transformant en 600 tonnes de kératine
Et tout est de la même tartine
De la poudre pour des croquettes
Chiens, chats, l'allergie se fait coquette
Des compléments alimentaires pour le sport
Pour la pousse des cheveux, rien ne dort
Et en tout et à tout, le capital fait un identique sort
Lui qui s'accommode de tous les ports
Il suffit de consommer pour être de son bord
Du gueux ou du lord
Les gens ne sont même plus révoltés
Les gens veulent simplement consommer
Et voici un voisin qui voulait se suicider
Il a, finalement, après le passage des pompiers
Et à Auxerre, été interné en HP
Alors, qu'à la vérité
TOUT est devenu désespéré
Avec tant et tant de motifs variés
Quand la société est de plus en plus cinglée !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Finally
There is a sexual misery, terrifying
Or, it is still for the rich person
Madam, my rod is ready, scanty
With burning sexual obsessions
The age not doing anything with the business
It is the culture which sends it to bray
It should not be concealed
Me, which likes sexer so much
Of that, I am too often, private
Admittedly, it is undeniable
For much, the sex, it is the devil
Therefore, one needs tenderness for it
Affectivity in jubilation
Supreme remedy against the distress
As a centre in mouth
Or of the buttocks on which, one lies down
But the woman, conditioned, engrammée, programmed
Seek before all the security
A pecuniary stability to rest
And it is easier, for it, to find
Because, already, it is dredged
An object of competition between dominant males
It fatal, is integrated the most, in conformity, carrying it
With a whole conformism joining it
A whole cloning of snobbery, very determinant
It is necessary to be in conformity
Of size, weight
Often, the close-cropped hair, my faith
The woman, welding of the right-hand sides
Subjected and narrow thought
It is necessary to be in conformity
Ideology, religion, not to be oneself
If not, not of sexuality
, If it is great also, to even masturbate!
Under capitalism
All is shifted
All is in a crisis
All is insulated
Difficult or impossible to meet
In love as in friendship
Always a trick to sabotage
Couples
Who almost never sexent
Single people
Who would ask only that
And one speaks about sexuality for handicapped people
Very well, I then to only agree
But
People who are not handicapped
Do not have therefore access to sexuality
Me, the first
Subject always taboo, it should be deplored
Sexuality
Not versifying with timidity
Sexuality
Not versifying with marginality
Sexuality
Not versifying with precariousness
Sexuality
Not versifying with poverty
Sexuality
Not versifying even more with beauty
The hippie ones were right
Sexer or to war
Because, any war is a frustration
One would need centers of kisses
Without any required paper, at ease
It in all exemption from payment
To also be able to orate
But
Sexuality is encagée, frustrated, driven back, divided
But sexuality is alienated, castrated, marchandisée, prevented!
In a world without money
Without police, army, government
All would be, in sexuality, like elsewhere, quickly, different
More no war as in Congo
Diamonds, gold, coltan, cantilever
And six million killed people
Into pieces, by children soldiers, cut out people
Strategy of war
Where arms industry gets bargains
Violated women and men
In a world of permanent monstrosity
But, in a world where all would be shared
Not as in the USA, of the false medical devices
To make the war with the poor, it is idiotic
Rich person bastards, it is not job
And in 10 years, 82000 deaths
1.7 million casualties, they are facts
With the true care, nonaccessibility
Thus
Differently, all would be looked at and practised
Like
30,000 tons of chicken feathers
Whose industry gargles in benefit
All there being compressed, being hydrolized, being chloridrisé
Transforming itself into 600 tons of keratin
And all is same slice of bread
Powder for croquettes
Dogs, cats, the allergy is done vain
Food supplements for the sport
For the growth of the hair, nothing sleeps
And in all and with all, the capital makes an identical fate
He which puts up with all the ports
It is enough to consume to be of its edge
Beggar or of the Lord
People are not revolted even any more
People want simply to consume
And here a neighbor who wanted to commit suicide
It has, finally, after the passage of the firemen
And at Auxerre, summer interned in HP
Then, that with the truth
ALL became desperate
With so much and so much of varied reasons
When the company is more and more nut!

Patrice Faubert (2018) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.