US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Tectonique d'embrasement neuronal suivi de La pensée globale
23 Mar 2019
Article de 2010 La pensée globale...
Tout mot est boxeur
Il a une histoire, son heure
Comme le mot islamophobie
De 1910, par feu Alain Quellien, c'est ainsi
Des mots remplacent d'autres mots
Les gaulois pour les romains
Les celtes pour les gaulois
C'est la nécessité qui fait loi
Le langage est toujours malin
De la Bretagne romaine
Donc, l'Angleterre d'aujourd'hui
Et toutes les tribus bretonnes
L'occupation romaine qui détonne
Brigantes, Ordovices, Silures
Icènes, Trinovantes, l'air y était pur
Certaines tribus, femmes et hommes, partisans
Avec l'occupant romain
Certaines tribus se révoltant
Contre l'occupant romain
Et la femme celte parfois cheffesse
Au statut respecté, pas seulement des fesses
Autant que le druide, ce philosophe
Vingt ans à l'école, maître des plantes, et de la strophe
Certes, des rituels avec sacrifices humains
Que ne comprirent, forcément jamais, les romains !
Frontière de l'anamorphose
Anamorphose de la frontière
Le capital des frontières
Les frontières du capital
Le monde découpé en morceaux
Par les propriétaires du monde, des idiots
Et de nouveaux pays
Et d'anciens pays
Qui changent, plus le même nom
Selon le bon vouloir de la réaction
Parfois, des villes aussi
Quand pour d'inavouables raisons, il faut les oublier
Et des mots aussi
Des modes et des bourgeoisies
1920, le mot bronzage
En fait, du soleil naturel
1935, le bronzage artificiel
En fait, du soleil artificiel
Et il est agréable d'être en l'état de nudité
Sous le soleil, une jouissance recherchée
Pour cela, je ne suis pas le dernier
Mais toute mode
D'une bourgeoisie éclairée est le code
Que l'on peut détourner et s'approprier
Dans une révolutionnaire oisiveté !
Il y a aussi
L'écologie industrielle ou artificielle
Il y a aussi
L'écologie naturelle
Déjà, avec les excréments humains
De l'énergie réutilisée, voilà qui est bien
Il le faudrait avec la sueur
Par jour, par être humain, un litre de sueur
Il le faudrait avec l'urine
Sans aucune humeur chagrine
Et toute une énergie naturelle
En opposition à toute l'énergie artificielle
Et donc, toute une activité industrielle
Produisant aussi bien des maladies artificielles
Ce qui fait penser au film " La belle verte "
Quand le corps et l'esprit sont à la fête
Mais, bien des idées qui nous paraissent vraies
Sont en fait fausses, ou dans le faux du vrai
Didier Raoult ( né en 1952 ) microbiologiste
Sur certains points en est l'apologiste
Certes, des virus géants, il est surtout spécialiste
Ainsi, pas de races, pas de nationalités
Depuis l'aube des temps, tout est si mélangé
Mes idées, il vient les confirmer
C'est intéressant qu'un savant vienne nous le prouver !
Et un petit exemple à méditer
18 octobre 1685, l'édit de Nantes est révoqué
200.000 français protestants vont ainsi fuir
En Angleterre, Suisse, Amérique du Nord, principalement finir
Et encore pendant longtemps
Des catholiques exterminant des protestants
Puis en août 1789
Sont enfin reconnus citoyennes et citoyens
Juifs, juives, gens de couleur, protestants et protestantes
Comédiens et comédiennes, toute une troupe insolente
Et des métiers
Aux juifs, aux protestants, certains furent réservés
Participant à l'expansion du capitalisme
La banque, l'industrie, la caisse d'épargne
Le protestant y mit toute sa hargne
Toujours des circonstances de la vie
C'est de chaque histoire humaine, le prix
L'usine de la religion, l'usine de l'idéologie
Chaque être humain en est le produit
Et il y a beaucoup de religions
Et il y a beaucoup d'idéologies
Qui sont toutes des béquilles à la raison
Qui fatalement immobilisent une vraie révolution
Mais cela n'a rien de sidérant
90 à 98 pour cent du fonctionnement de notre cerveau
Ne nous est pas conscient
Et des calculs non conscients
Avant qu'ils ne deviennent conscients !
Reconstruction de la réalité extérieure
Notre cerveau ne fait que cela
C'est une interprétation de la réalité
Ansi, le libre arbitre ne peut exister
Il n'y a que des traitements corticaux
Dans le vrai comme dans le faux
Du matin au soir, nous pataugeons dans le faux
La conscience de l'embrasement neuronal
L'embrasement neuronal de la conscience
Ainsi
Le rêve est un état où la conscience est modifiée
Car sans les contraintes de la réalité
Des connexions neuronales pour la prise de décision
Pour ou contre le capital, une engrammation
D'où la bataille du dressage et donc de l'éducation
Dressage comme institution des conformismes et de la soumission
Le nazisme sut bien le faire
Cohérence de l'idéologie réactionnaire
Et au moins, quatre enfants, le nazi devait faire
S'il voulait s'élever dans la hiérarchie nazie
Mais il pouvait avoir des relations hors du mariage
Pour la pureté raciale, copuler avec des femmes au jeune âge
Et partout en Europe, maternités secrètes, maternités raciales
22000 naissances de ce nazisme du capital
Lebensborn, personnel fanatique et dément, mais néanmoins compétent
Euthanasie pour les enfants déficients
Avec des baptêmes SS pour les autres enfants !
Et de tout, il faudrait douter
Non de toutes les atrocités passées
Car elle peut-être ignoble l'humanité
Mais simplement douter
De toute action, du bien-fondé
Mais simplement douter
De tout son processus de pensée
Tout doit être valable pour l'ensemble de l'humanité
Non pour soi, un sous-groupe, ou quelques personnalités
Sinon c'est forcément de la malhonnêteté
Et ainsi, peut-être, pouvoir éviter
L'autre n'est pas d'accord avec vous
Alors, il faut lui donner des coups
Alors, il faut le tuer
C'est bien ainsi
Que depuis des milliers d'années
L'humanité inhumanité ne cesse de fonctionner
Avec une sensibilité
Finalement assez peu développée
Et tout ce qui vit
Est de la mémoire qui agit
Et à sa façon, la plante aussi
Et à défaut de sentir la peur
Tout le vivant ressent de la douleur
Pour l'énergie de nos corps
Nous devons produire de la mort
De l'agressivité interspécifique
De l'agressivité intraspécifique
Voilà bien ce qui nous fabrique !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

La pensée globale

La pensée réductionniste et locale n ' est jamais holiste ou globale ...

" C ' est pour devenir toujours plus identique à lui - même , pour se rapprocher au mieux de la monotonie immobile , que l ' espace libre de la marchandise est désormais à tout instant modifié et reconstruit . "

Guy Debord , 1931 - 1994 , ( " La société du spectacle " , 1967 )

La retraite à 50 ans avec 9000 euros par mois pour les fonctionnaires de l ' UE a été approuvée ! cette année , 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9000 euros par mois ...
Qui est leur bulletin de paie ?
Vous et moi qui travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère , alors que les employés / employées aux écritures des lois , se font des cadeaux dorés .
C ' est ainsi , une nouvelle forme de droit de cuissage par l ' argent .
Je lis un intéressant article sur Indymedia Toulouse , " On a toujours l ' âge de déserter " , qui pose subtilement la question de l ' utilité ou non de participer à tout ce qui entretient la société spectaculaire marchande techno - industrielle .
Et qu ' est - ce qui peut entretenir cette société spectaculaire marchande techno - industrielle ? pratiquement tous les actes de notre vie quotidienne ...
Et oui , le moindre acte de la vie courante , ne fait que renforcer cette entité , partout et nulle part à la fois , dont nous sommes tous et toutes les cellules .
Nous devons / devrons devenir des cellules cancéreuses à cette entité spectaculaire marchande techno - industrielle .
A qui va l ' argent de ce que nous achetons ?
A qui profite ou nuit réellement une manifestation ?
A qui profite réellement une grève salariale ?
A qui profite ou nuit nos révoltes , nos cris , nos douleurs , qui au même titre que toutes les soumissions renforcent la société spectaculaire marchande techno - industrielle ?
Et si nous voulons vivre l ' anarchie un jour , il nous faudra comme le pense l ' ethnologue Thierry Sallantin , fuir le navire spectaculaire marchand techno - industriel qui prend l ' eau de toutes parts , et où plus aucune relation humaine n ' est possible ...

" Nier : rien de tel pour émanciper l ' esprit .
Mais la négation n ' est féconde que le temps où nous nous évertuons à la conquérir et à nous l ' approprier ; une fois acquise , elle nous emprisonne : une chaîne comme une autre ."

E.M. Cioran , 1911 - 1995 , " ( La tentation d ' exister ) " Ed : Gallimard , 1956 )

Il nous faudra fonder des communautés libertaires écocentriques et affinitaires , comme des tribus indiennes , de l ' ici et maintenant ...
C ' est l ' affinitaire qui reste le moins évident , car un libertaire n ' est pas forcément affinitaire avec un ou une autre libertaire , au niveau du relationnel . Y ' a qu ' à voir dans les manifestations , et les groupes anarchistes sectaires entre eux , qui ne s ' adressent même pas la parole , pour une couleur de drapeau différente ou une organisation jugée comme rivale ...
Même si , il existe des affinités idéelles , cependant ...
Mais l ' idéel c ' est une chose , le relationnel c ' en est une autre !
Hélas ou heureusement ... qu ' en pensez - vous ?
A propos d ' ethnologie , j ' avais fait la connaissance au début des années 1970 , du futur ethnologue Patrice Godin , lors d ' une vente du mensuel libertaire " Le monde libertaire " ...
Et il m ' avait donné son adresse , que j ' avais notée sur un bout de papier , car nous devions nous retrouver un jour , pour discuter de son départ en Afrique de l ' Ouest , pour y aller étudier un peuple du Mali , les Dogons ...
M ' intéressant à l ' ethnologie et à l ' anthropologie , il m ' avait proposé de partir avec lui ...
Mais peu après , lors d ' une manifestation parisienne sauvage et donc interdite contre le racisme d ' Etat ( déjà ) , où il y avait plus de CRS avec leurs bidules , que de manifestants / manifestantes , je fus interpellé et mis en garde à vue , avec le bureaucrate Alain Geismar ( né en 1939 ) , qui avait entravé Mai 1968 de l ' intérieur , avec feu Michel Foucault ( 1926 - 1984 ) , ( voir le livre de feu Jaime Semprun ( 1947 - 2010 ) , " Précis de récupération " ) , ainsi que feu Claude Mauriac ( 1914 - 1996 ) , et beaucoup d ' autres plus anonymes , comme moi , pour le plus grand nombre ...
Tout ceci semblera bien loin aux jeunes générations , néanmoins , c ' est aussi l ' Histoire ...

" Les détenteurs de la " culture " sont des " flics " au service du système dominant . "

André Zurowski ( né en 1961 ) , poète d'Auvergne et Patrice Faubert, puète, ( né en 1951 ) lors d'une discussion téléphonique...

Et Geismar fit son numéro , pendant la garde à vue à Beaujon , semant la panique , et nous fîmes un feu de tous les papiers avec des adresses que nous avions sur nous , et du coup , je perdis les coordonnées de Patrice Godin , et comme je ne le revis jamais ... comme quoi , il faudrait tout mémoriser !
Comme quoi , aussi , des manifestations en tous genres , y ' en a eu , et cela a changé quoi ?
rien ou si peu ...
Un pas en avant , dix pas en arrière !
Il faut absolument une révolution psychologique ( voir mon article " La révolution psychologique " ) , car , tout est à l ' envers dans ce monde de la détestation généralisée , après avoir été à un moment , le monde de la détestation restreinte .
Ainsi , le poète , peintre , boxeur , Michael Gordon Peterson dit Charles Charlie Bronson ( né en 1952 au Pays de Galles ) .
Et qui est à ce jour , considéré comme le prisonnier le plus violent de Grande Bretagne , avec à ce jour , 34 années de prison , dont 30 en isolement carcéral .
Ce Peterson qui aurait pu être champion du monde de boxe ( dans sa catégorie ) , avec des gants , s ' il avait pu prendre la filière habituelle des salles de boxe ...
Et qui aurait pu être reconnu comme artiste à part entière , même par les 64 bourgeoisies de la bourgeoisie , s ' il n ' avait pas été braqueur de banque , et montreur de sa force herculéenne dans divers cirques , etc ...
Dans le monde des relations humaines , authentiques , TOUT est à faire , car toute vie devrait être tant dadaïste que lettriste dans son vécue journalier ...
Je vois , dans les manifestations , la séparation en pleine action , des gens qui ne vous disent jamais bonjour , soi disant " libertaires " , ( délit de sale gueule ? ) , les " jeunes " avec les " jeunes " , les " vieux " avec les " vieux " , et cela dans le milieu dit " anarchiste " ...

" Nous ne ferons fête que le jour de la révolution sociale , où , enfin heureux et libres , on dansera sur les ruines fumantes de la société capitaliste et gouvernante . Alors en Anarchie ce sera la fête du bonheur ."

" La Jacquerie " , 1893 , ( " Placard anarchiste affiché dans le quartier latin ) extrait de la défunte revue " Cette semaine "

Dîtes vous bien , disons - nous bien , qu ' il n ' y aura jamais de révolution sociale et libertaire , dans la séparation ...
Le comprenons - nous ?
Le comprenez - vous ?
Mais , me direz - vous , c ' est normal , les jeunes avec les jeunes , ( la nouvelle jeunesse du vieux monde ) , les vieux avec les vieux ( l ' ancienne jeunesse du vieux monde ) , car ils / elles ont des centres d ' intérêt en commun , des choses à se dire , en fonction de leurs expériences de leur propre espace temps socioculturel ... d ' un vécu qui serait propre à leurs âges ...
Stop ! c ' est de la bêtise pure et simple . C ' est encore l ' apprentissage de la séparation des êtres et des choses . Et cela n ' est en fait , que la séparation des apprentissages .
Aucune séparation ne favorise la révolution qui ne peut - être que globale !
Les affinités stirnériennes n ' ont pas forcément de rapport avec les âges de la vie . Les affinités attractives , même sexuelles , peuvent franchir sans aucun passeport , la frontière des âges de la vie , au grand dam des douaniers de la morale .
J ' ai souvent eu des compagnes beaucoup plus âgées que moi , et certaines fois , beaucoup plus jeunes que moi !
Vous voyez , nous voyons , que cela est facile à prouver !
Et au fond , le sectarisme est de l ' ordre de la séparation . La séparation est de l ' ordre du sectarisme .
Ce sont les deux nichons à lait , de la fausse conscience . Et nous avons tous et toutes été allaités par la séparation et le sectarisme , le nichon gauche sectarisme , le nichon droit séparation .
Toute idée arrêtée est au commissariat de police .

" Je crierai vengeance - je peux vous dire que je mourrais heureux de la main du bourreau si je savais que je serais vengé . Je veux dire " oeil pour oeil , dent pour dent " , et plus , puisque pour vaincre , il faut que pour chacun de nous , tombent cent de nos ennemis . "

Lettre de Bartolomeo Vanzetti ( 1888 - 1927 ) à Alice Blackwell

Toute idée arrêtée n ' a plus aucune possibilité d ' évoluer .
Toute idée arrêtée vous regarde de travers .
Toute idée arrêtée sort le révolver .
Toute idée arrêtée s ' est arrêtée ... toute seule .
Toute étiquette est devenue compromettante , même si celle de libertaire reste la plus belle . Et c ' est pourquoi , j ' ai pour ma poésie inconnue , introduit le terme de fumisme , je suis un poète fumiste !
Il faudrait que les anarchistes non encartés / encartées , encartés / encartées , et pas sectaires , donc pour la plupart , en dehors des organisations libertaires bureaucratisées , où les militants / militantes vous regardent de travers , et même parfois , comme un ennemi / une ennemie , si vous ne faîtes pas partie de la même chapelle , ( c ' est le mot idoine ) , qu ' eux /elles .
C ' est bien triste ! et c ' est pas vrai ... peut - être ?
Il y a parfois quelques exceptions , mais elles sont rares ... donc , il faudrait que tous les libertaires se parlent davantage , tissent des liens entre eux et elles , fassent des fêtes ensemble , pour enfin vivre l ' anarchie tout de suite , et pas dans 10.000 ans ... comme le chantait feu le poète libertaire Léo Ferré ( 1916 - 1993 ) , et même pourquoi pas , comme déjà dit dans cet anarticle , des communautés anarchistes , lieux de vie , qu ' ils soient formels ou informels ?
Car , il faudra bien y arriver un jour ou l ' autre , si nous voulons l ' avènement de l ' anarchie , qui sera avant tout , le seul véritable art , l ' art de vivre en collectivité libertaire .
Le collectivisme dans l ' individualisme , l ' individualisme dans le collectivisme . Un sacré challenge !
Cela ne se fera pas , dans la séparation et la mesquinerie .

" Les moyens doivent varier avec les occasions , étant entendu que tous les moyens sont bons qui combattent l ' apathie devant la fatalité économique et répandent le goût d ' intervenir sur le sort qui nous est fait . Si les mouvements contre les nuisances sont en France encore très faibles , ils n ' en sont pas moins le seul terrain pratique où l ' existence sociale revient en discussion . "

Extrait d ' une déclaration de " L ' Encyclopédie des Nuisances "

Nos têtes sont tellement polluées ( toi , moi , lui , elle ) des jugements de valeur , des lieux communs , des préjugés de toutes sortes , que chacun / chacune devra balayer dans sa tête avec le faubert ( balai de lavage ) , il nous faut / faudra fauberter sans cesse , comprendre que c ' est la concurrence entre les individus qui créent la rivalité et la compétition .
Sans compter les préjugés haines ( inconscients ) que nous avons entre nous / contre nous , les libertaires , sans savoir d ' où cela nous vient ...
Et ainsi l ' inconscient nous mène par le bout du nez ou de la verge ...
Et dès que l ' on pérore ou écrit en dehors des clous , cela vous / nous déplaît , n ' est - ce pas ?
Ce qui est certain , c ' est que les eaux de l ' économie devenue folle , montent , montent , et commencent à nous submerger , beaucoup trop encore , espèrent y trouver quelque endroit à sec ... déjà , il n ' y a plus assez de bouées pour tout le monde .
Et l ' on peut savoir bien nager et se noyer malgré tout dans les eaux profondes de la société spectaculaire marchande techno - industrielle , déjà à marée basse ... et bientôt à marée haute !
Je rends hommage à la lutte des exploités / exploitées de tous temps et de tous lieux , contre leur exploitation , comme ces jours - ci , en France , où l ' on commence à bloquer les centres pour l ' essence , ce sang des voitures , et ça , c ' est bien plus plus efficace qu ' une manifestation de kermesse syndicale ou pas ...
Pour ne jamais se tromper , il faut toujours être du côté du plus faible , même si le plus faible , une fois devenu fort , s ' en devient à son tour oppresseur ...
Et j ' ai connu cette époque ( surtout à Paris , bastion stalinien ) , où les syndicats bordels , nous pourchassaient dans les ruelles , rien qu à nos têtes de " situationnistes " et d ' anarchistes incontrôlables ...

" Certes , le Maréchal ils le respectent au R.N.P... Verdun ...Montoire ...ils sont tous de la Famille et de la Patrie ! Seulement autour de Pétain, à Vichy , ça pullule la clique des réactionnaires cléricaux ... gaullistes sournois , francs macs , militaires vaincus et contents . "

Alphonse Boudard , 1925 - 2000 , ( romancier , historien , maître de l ' argot ) , " Les combattants du petit bonheur " Ed : Folio

Tout aurait pu être si simple avec des mentalités structurées différemment , avec des mentalités révolutionnées , ouvertes à l ' anarchie , à la vie donc , avec un communisme de distribution , un socialisme de gratuité en toutes choses pour toutes choses , une solidarité de tous les instants .
Bref , l ' anarchie . Et l ' on pourrait même aller au - delà de l ' anarchie , au fur et à mesure des expérimentations révolutionnaires et libertaires , et ainsi même l ' étiquette " libertaire " ou autre , finirait par disparaître , avec toutes les idéologies et religions .
Car , en vérité , je vous le dis , ce qui existe vraiment , n ' a pas le besoin d ' être nommé .
Et si l ' on nomme quelque chose , c ' est que ce quelque chose n ' existe pas .
Ainsi , la liberté n ' existe pas , la fraternité n ' existe pas , l ' égalité n ' existe pas .
Si cela existait , il n ' y aurait pas le besoin d ' en parler ...
Allons donc , dans les manifestations , avec les plus faibles , quand nous le pouvons .
Allons donc , avec les grévistes , avec les plus faibles , quand nous le pouvons .
Allons donc , avec ceux et celles qui bloquent un processus de l ' économie , quand nous le pouvons . Et nous pourrons mourir ... fort l ' honneur !

Patrice Faubert ( 2010 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "


Any word is boxer
It has a history, its hour
Like the word islamophobie
From 1910, by fire Alain Quellien, it is thus
Words replace other words
The Gallic ones for the Romans
Celts for the Gallic ones
It is the need which makes law
The language is always malignant
From Roman Brittany
Therefore, England of today
And all Breton tribes
The Roman occupation which clashes
Brigantes, Ordovices, Silures
Icenes, Trinovantes, the air was pure there
Certain tribes, women and men, partisans
With the Roman occupant
Certain tribes revolting
Against the Roman occupant
And the Celtic woman sometimes cheffess
With the respected statute, not only of the buttocks
As much as the druid, this philosopher
Twenty years with the school, Master of the plants, and the stanza
Admittedly, the ritual ones with human sacrifices
That did not understand, inevitably never, Romans!
Border of anamorphosis
Anamorphosis of the border
The capital of the borders
Borders of the capital
The world cut out into pieces
By the owners of the world, idiots
And of new countries
And of old countries
Who change, more the same name
According to goodwill reaction
Sometimes, cities too
When for unavowable reasons, they should be forgotten
And of the words too
Modes and bourgeoisies
1920, the word bronzing
In fact, natural sun
1935, artificial bronzing
In fact, artificial sun
And it is pleasant to be in the state of nudity
Under the sun, a required pleasure
For that, I am not the last
But any fashion
Of an enlightened middle-class is the code
That one can divert and to adapt itself
In a revolutionary idleness!
There is too
Industrial or artificial ecology
There is too
Natural ecology
Already, with the human excrements
Re-used energy, here which is well
One would need it with sweat
By day, human being, one liter of sweat
One would need it with the urine
Without any mood grains
And a whole natural energy
In opposition to all artificial energy
And thus, a whole industrial activity
Producing as well artificial diseases
What makes think of the film “the beautiful green one”
When the body and the spirit are with the festival
But, many ideas which appear true to us
Are in fact false, or in the forgery of truth
Didier Raoult (born in 1952) microbiologist
On certain points is the apologist
Admittedly, giant viruses, he are especially specialist
Thus, not of races, not of nationalities
Since the paddle of times, all if is mixed
My ideas, it comes to confirm them
It is interesting that a scientist comes to prove it to us!
And a small example to be meditated
October 18th, 1685, the edict of Nantes is revoked
200,000 Protestant French will thus flee
In England, Switzerland, North America, mainly to finish
And still for a long time
Catholics exterminating of the Protestants
Then in August 1789
Citizens and citizens are finally recognized
Jews, Jewish, coloured persons, Protestants and Protestant women
Actors and actresses, a whole troop insolente
And of the trades
With the Jews, with the Protestants, some were booked
Taking part in the expansion of capitalism
The bank, industry, the savings bank
The Protestant put all his aggressiveness at it
Always circumstances of the life
It is of each human history, the price
The factory of the religion, the factory of the ideology
Each human being is the product
And there are many religions
And there are many ideologies
Who all are of the crutches to the reason
Who fatally immobilize a true revolution
But that does not have anything of striking
90 to 98 percent of the operation of our brain
Is not conscious for us
And of nonconscious calculations
Before they become conscious!
Reconstruction of external reality
Our brain does only that
It is an interpretation of reality
Ansi, the free will cannot exist
There are only cortical treatments
In truth as in the forgery
From the morning at the evening, we wade in the forgery
Conscience of the neuronal flashover
The neuronal flashover of the conscience
Thus
Dreamed is a state where the conscience is modified
Because without the constraints of reality
Neuronal connections for decision making
For or against the capital, a engrammation
From where the battle of raising and thus of education
Raising like institution of conformisms and the tender
The Nazism could do it well
Coherence of the ideology reactionary
And at least, four children, the Nazi was to make
If he wanted to rise in the hierarchy Nazi
But it could have contacts out of marriage
For the racial purity, to copulate with women with the young age
And everywhere in Europe, maternities secret, racial maternities
22000 births of this Nazism of the capital
Lebensborn, fanatic staff and demented person, but nevertheless qualified
Euthanasia for the defective children
With baptisms SS for the other children!
And of all, it would be necessary to doubt
Not of all the last atrocities
Because it perhaps wretched humanity
But simply to doubt
Of any action, cogency
But simply to doubt
Of all its process of thought
All must be valid for the whole of humanity
Not for oneself, a sub-group, or some personalities
If not it is inevitably of the dishonesty
And thus, perhaps, power to avoid
The other is not agreement with you
Then, blows should be given him
Then, it should be killed
It is well thus
That since thousands of years
Humanity inhumanity does not cease functioning
With a sensitivity
Finally rather little developed
And all that lives
Is memory which acts
And with its way, the plant too
And failing to feel the fear
All living it pain feels
For the energy of our bodies
We must produce death
Interspecific aggressiveness
Intraspecific aggressiveness
Here well what manufactures us!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”

The total thought

The reductionistic and local thought is never holist or total…

“Is to become increasingly more identical to itself, to approach motionless monotony as well as possible, that the free space of the goods from now on is at any moment modified and rebuilds. ”

Guy Debord, 1931 - 1994, (“the company of the show”, 1967)

The retirement at 50 years with 9000 euros per month for the civils servant of the EU was approved! this year, 340 civils servant leave to the early retirement at 50 years with a pension 9000 euros per month…
Who is their pay slip?
You and me which work or worked for a pension of misery, whereas the employees/employed with the writings of the laws, are made gilded gifts.
It is thus, a new form of right of cuissage by the money.
I read an interesting article on Indymedia Toulouse, “One has always the age to desert”, which subtly asks the question of the utility or not to take part in all that maintains the commercial spectacular company techno - industrial.
And can qu ' est - ce qui maintain this commercial spectacular company techno - industrial? practically all acts of our daily life…
And yes, the least act of the everyday life, does nothing but reinforce this entity, everywhere and nowhere at the same time, of which we all are and all the cells.
We must/will have become cancer cells with this commercial spectacular entity techno - industrial.
To which goes the money of what do we buy?
Which benefits or harms really a demonstration?
Which benefits really a wage strike?
Which benefits or harms our revolts, our cries, our pains, which as well as all the tenders reinforce the commercial spectacular company techno - industrial?
And if we want to live anarchy one day, we will need as the ethnologist Thierry Sallantin thinks it, to flee the commercial spectacular ship techno - industrial which takes the water of all shares, and where more no human relation is possible…

“To deny: nothing like it to emancipate the spirit.
But the negation is fertile only time when we strive to conquer it and with us to adapt it; once acquired, she imprisons us: a chain like another.”

E.M. Cioran, 1911 - 1995, “(temptation to exist)” ED: Gallimard, 1956)

We will have to found ecocentric libertarian communities and affinitaires, like Indian tribes, here and now…
It is the affinitaire which remains the least obvious, because a libertarian is not inevitably affinitaire with one or another libertarian, on the level of the relational one. There is that to see in the sectarian demonstrations, and anarchistic groups between them, who do not even address the word, for a different color of flag or an organization judged like rival…
Even if, there exist idéelles affinities, however…
But the idéel it is a thing, relational it is another!
Alas or fortunately… that - you think about it?
In connection with ethnology, I had become acquainted at the beginning of the years 1970, of the future ethnologist Patrice Godin, at the time of a sale of libertarian monthly magazine “the libertarian world”…
And it had given me its address, which I had noted on a bit of paper, because we must find ourselves one day, to discuss its departure in West Africa, to go there to study people of Mali, Dogons…
Interesting me in the ethnology and anthropology, he had proposed to me to leave with him…
But a little later at the time of a Parisian demonstration wild and thus prohibited against the racism of State (already), where there was more CRS with their thingummies, that demonstrators/expressing, I was challenged and put in police custody, with the bureaucrat Alain Geismar (born in 1939), who had blocked May 1968 interior, with fire Michel Foucault (1926 - 1984), (see the book of fire Jaime Semprun (1947 - 2010), “Precis of recovery”), like fire Claude Mauriac (1914 - 1996), and much of others more anonymous, like me, for the greatest number…
All this will seem well far with the young generations, nevertheless, it is also the History…

“The holders of the” culture “are” cops “with the service of the system dominating. ”

André Zurowski (born in 1961), poet of Auvergne and Patrice Faubert, puète, (born in 1951) during a telephone discussion…

And Geismar made its number, during the surveillance with Beaujon, sowing panic, and we made a fire of all papers with addresses which we had on us, and as a result, I lost the contact of Patrice Godin, and as I never revive it… like what, it would be necessary all to memorize!
Like what, also, demonstrations in all kinds, 'did have of it there, and that changed what?
nothing or if little…
A step ahead, ten steps behind!
One needs a psychological revolution absolutely (see my article “the psychological revolution”), because, all is with back in this world of the detestation generalized, after having been at one time, the world of the restricted detestation.
Thus, the poet, painter, boxer, Michael Gordon Peterson say Charles Charlie Bronson (born in 1952 in Wales).
And which is to date, regarded as the most violent prisoner of the United Kingdom, with to date, 34 years of prison, including 30 in prison insulation.
This Peterson who could have been world champion of boxing (in his category), with gloves, if it had been able to take the usual sector of the rooms of boxing…
And which could have been recognized as artist except for whole, even by the 64 bourgeoisies of the middle-class, if he had not been hold-up man of bank, and showman of his Herculean force in various circuses, etc…
In the world of the human relations, authentic, ALL is to be made, because any life should be Dadaist as well as lettrist in his lived day laborer…
Do I see, in the demonstrations, the separation in full action, of people who never tell you hello, oneself saying “libertarian”, (offence of nasty face? ), “young people” with the “young people”, “old men” with the “old men”, and that in the medium says “anarchistic”…

“We will make festival only the day of the social revolution, where, finally happy and free, one will dance on the smoking of the capitalist company and controlling ruins. Then in Anarchy it will be the festival of happiness.”

“The Jacquerie”, 1893, (“anarchistic Wall cupboard displayed in the Latin Quarter) extracted the late review” This week “

Said well, say - us well, that there will be never social and libertarian revolution, in the separation…
Do we understand it -?
Do you understand it -?
But, - you, it will tell me is normal, the young people with the young people, (the new youth of the old world), the old men with the old men (the old youth of the old world), because they/they have centers of joint interest, things to be said, according to their experiments of their own space sociocultural time… of one lived which would be specific to their ages…
Stop! it is pure and simple silly thing. It is still the training of the separation of the beings and the things. And that is in fact, only the separation of the trainings.
No separation supports the revolution which perhaps only total!
Affinities stirnériennes inevitably do not have a relationship with the ages of the life. Gravitational affinities, even sexual, can cross without any passport, the border of the ages of the life, to the dismay of the customs officers of morals.
I often had partners much older than me, and certain times, much younger than me!
You see, we see, that is easy to prove!
And at the bottom, sectarianism is about the separation. The separation is about sectarianism.
They are the two tits with milk, of the false conscience. And we all and all were nursed by the separation and sectarianism, the left tit sectarianism, the right tit separation.
Any settled idea is with the police station.

“I will shout revenge - I can tell you that I would die happy by torturer if I knew that I would be avenged. I want to say” an eye for an eye and a tooth for a tooth “, and more, since to overcome, it is necessary that for each one of us, fall one hundred from our enemies. ”

Letter of Bartolomeo Vanzetti (1888 - 1927) with Alice Blackwell

Any settled idea does not have any more any possibility of evolving.
Any settled idea looks at you through.
Any settled idea leaves the revolver.
Any settled idea stopped… all alone.
Any label became compromising, even if that of libertarian remains most beautiful. And this is why, I for my unknown poetry, introduced the term of fumism, I am a poet stove setter!
It would be necessary that/inserted, inserted the not inserted anarchists/inserted, and not sectarian, therefore for the majority, apart from the bureaucratized libertarian organizations, where the militants/militant look at you through, and even sometimes, like an enemy/enemy, if you ridges not part of the same vault, (it is the suitable word), that them /elles.
It is quite sad! and isn't it true… perhaps?
Are there sometimes some exceptions, but are they rare… thus, one would need that all the libertarians speak each other more, weave links between them and they, make festivals together, for finally living anarchy immediately, and not in 10,000 years… as fire sang it the libertarian poet Léo Ferré (1916 - 1993), and even why not, like already known as in this anarticle, of the anarchistic communities, places of life, whether they are formal or abstract?
Because, it will be necessary to arrive well there a day or the other, if we want the advent of the anarchy, which will be above all, only true art, the lifestyle in libertarian community.
Collectivism in individualism, individualism in collectivism. One crowned challenge!
That will not be done, in the separation and the meanness.

“The means must vary with the occasions, given that all the means are good which fight apathy in front of economic fate and spread the taste to intervene on the fate which is made to us. If the movements against the nuisances are still in France very weak, they are not less the only practical ground where the social existence returns under discussion. ”

Extract of a declaration of “the Encyclopaedia of the Nuisances”

Our heads are polluted so much (you, me, him, it) of the value judgments, the commonplaces, the prejudices of all kinds, that each one/each one will have to sweep in its head with the faubert (brush of washing), it we need/will be necessary fauberter unceasingly, to understand that it is competition between the individuals who create the competition and the competition.
Not counting the prejudices hatreds (unconscious) which we have between us/against us, the libertarians, without knowing from where that comes us…
And thus the unconscious one carries out us by the end of the nose or the rod…
And as soon as one orates or written apart from the nails, does that displease you/to us, is not - this step?
What is certain, it is that water of the economy become insane, goes up, goes up, and starts to submerge us, too much still, hopes to find there some place dry… already, it does not have there more enough buoys for everyone.
And one can know well to swim and drown despite everything in deep waters of the commercial spectacular company techno - industrial, already with low tide… and soon with high tide!
I pay homage to the fight of exploited/exploited at all times and all places, against their exploitation, like these days - Ci, in France, where one starts to block the centers for the petrol, this blood of the cars, and that, it is much more effective than a demonstration of trade-union village fair or not…
Never to be mistaken, it is necessary always to be on the side of weakest, even if weakest, once extremely become, becomes itself about it in its turn oppressor…
And I knew this time (especially with Paris, Stalinist bastion), where the trade unions brothels, pursued us in the lanes, nothing qu with our heads “situationnists” and unverifiable anarchists…

“Certainly, the Marshal they respect it with the R.N.P… Verdun… Montoire… they all are of the Family and the Fatherland! Only around Pétain, in Vichy, that pullulates clicks it underhand, frank macs, military defeated and content Gaullist reactionaries clerical…. ”

Alphonse Boudard, 1925 - 2000, (novelist, historian, Master of the slang), “combatants of the small happiness” ED: Folio

All could have been so simple with differently structured mentalities, with revolutionized mentalities, opened with anarchy, the life thus, with a Communism of distribution, a socialism of exemption from payment in all things for all things, a solidarity of every moment.
In short, anarchy. And one could even go beyond anarchy, as revolutionary and libertarian experiments, and thus even libertarian” or different label the “, would end up disappearing, with all the ideologies and religions.
Because, in truth, I tell you, which really exists, does not have the need to be named.
And if something is named, it is that this something does not exist.
Thus, freedom does not exist, fraternity does not exist, the equality does not exist.
If that existed, there would not be the need to speak about it…
Thus let us go, in the demonstrations, with weakest, when we can it.
Thus let us go, with the strikers, weakest, when we can it.
Thus let us go, with those and those which block a process of the economy, when we can it. And we will be able to die… extremely the honor!

Patrice Faubert (2010) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.