US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization : Human Rights
Agonistes de pharmacopée marchande
18 May 2019
Le capitalocène est un suicide collectif...
" Aucune théorie physique n'a donc été prouvée et aucune ne le sera jamais. Il est seulement possible d'accorder plus ou moins de crédit, en fonction de nos croyances, de nos principes et de nos observations, aux modèles non encore invalidés. La physique n'a pas vocation à énoncer des vérités absolues ou des certitudes éternelles "

Aurélien Barrau, né en 1973, " Des univers multiples, à l'aube d'une nouvelle cosmologie " Editeur : Dunod

La finance du capital
Le marché des multinationales
80.000 milliards de dollars
120 pour cent du PIB mondial
L'escroquerie capitaliste se marre
Cela fait si longtemps que cela dure
Que cela ne passe plus pour hideur impure
C'est comme une cape d'invisibilité
Matière noire qui est seulement estimée
Un brouillard d'hydrogène dissipé
Contenant dans sa virtualité
Toutes les sortes de la possibilité
Le monde des collisions
Les collisions des mondes
Des planètes, des galaxies
Des classes sociales, du profit
200 milliards d'étoiles, c'est féerique
Rien que dans notre galaxie elliptique
965 billions de kilomètres, tout peut se calculer
Cent mille années lumière pour la traverser
Et pendant ce temps si abstrait
Sur notre planète Terre, du mal, l'on se fait
Toujours des injustices, des inégalités
Il eut été si simple de tout partager
Mais tout, sur l'effort, a été basé
Il faut suer, il faut mériter !
Mais si tout est Multiversel
Mais si tout est Pluriversel
Mais si tout est Mégaversel
Alors
Des mondes d'anarchie, ailleurs
Tout un jour a son heure
Tout un jour a eu son heure
Tout un jour aura son heure
Mais sur notre planète Terre, et pour notre malheur
C'est le fascisme libéral partout, ô horreur
L'économie de la terreur
La terreur de l'économie
L'opacité du profit
Et notre Univers aussi
Fut opaque pendant des millions d'années
Puis, bulles de lumière, tout finit par s'éclairer
Comme un changement de personnalité
Voilà ce qu'il faudrait, immédiatement, à notre éphémère société
Même si rien ne naît, rien ne meurt, TOUT est permuté
Ce qui n'empêche pas, au contraire, de vouloir tout révolutionner
Comme les jeux du fric, de l'Olynfric, une sublimation à supprimer
Avec aussi tant d'autres inutilités
La recherche de vie sur les lunes de Pluton
Et le problème est ainsi dans la solution !
Solution du problème
Qui devient problème de la solution
Et ce ne sont que des objets transneptuniens
Vraiment, tout cela est bien vain
Notre seul vaisseau spatial, c'est la Terre
Tout le reste est une chimère
Le capitalisme est un virus
Qui rend le monde entier minus
Comme une planète, astre errant
Va nettoyer l'objet de son orbite
Le capital, comme un possédé, comme un dément
Telles des marchandises, le capital nous débite
Et subtilement de façon inédite
Il y aurait pourtant mieux à faire
Que ce monde nazi, que ce monde mortifère
Les riches avec les riches
Il ne faut plus aucun riche
Les pauvres avec les pauvres
Il ne faut plus aucun pauvre
Les jeunes avec les jeunes
Il ne faut plus de je suis jeune
Les vieux avec les vieux
Il ne faut plus de je suis vieux
Les vieilles avec les vieilles
Il ne faut plus de je suis vieille
Voilà bien une autre façon de penser
Un petit aperçu de la pensée séparée
Plus aucun préjugé, mais de la solidarité
Plus aucune caste, plus aucune classe
Que le capital se taise, que la caravane libertaire, passe !
Et pour outrepasser
L'infernale protection chronologique
Il y a seulement la physique théorique
En attendant l'anarchie, pourtant si peu utopique
Car
Tous les jours, le capital nous tue
Car
Tous les jours, le capital nous pue
Il s'agit d'un monde condamné
Qui par nécessité vitale sera remplacé
Mais avec lui
Tout peut effectivement disparaître
Sans que rien ne puisse plus paraître
Ou dans des milliers ou millions d'années
Des vies qui ne peuvent pas même s'imaginer
Sur d'autres planètes, inutile de s'en aller
Avec le temps, l'impossible est de toute possibilité
Ici, hier, demain, ailleurs
Le temps n'existe pas, il est sans aucune heure
Le capital rend tout si insupportable
De la production des médicaments pour le rendre supportable
Mais comme avec les agonistes dopaminergiques
Avec le REQUIP de tant d'allergiques
Comme donc avec d'inévitables effets secondaires
Le capital est tout et son contraire
L'endroit n'est que son envers !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"So no physical theory has been proven and none will ever be proven, it is only possible to give more or less credit, according to our beliefs, our principles and our observations, to models not yet invalidated. Physics is not intended to state absolute truths or eternal certainties "

Aurélien Barrau, born in 1973, "Multiple universes, at the dawn of a new cosmology" Publisher: Dunod

Capital finance
The multinational market
80,000 billion dollars
120 percent of global GDP
The capitalist swindle is fed up
It's been so long since it lasts
That does not happen anymore for impure horror
It's like a cloak of invisibility
Black matter that is only estimated
A fog of hydrogen dispelled
Containing in its virtuality
All kinds of possibility
The world of collisions
The collisions of the worlds
Planets, galaxies
Social classes, profit
200 billion stars, it's magical
In our elliptical galaxy alone
965 billion kilometers, everything can be calculated
A hundred thousand light years to cross it
And during that time so abstract
On our planet Earth, evil, we get
Always injustices, inequalities
It would have been so easy to share everything
But everything, on the effort, was based
We must sweat, we must deserve!
But if everything is Multiversel
But if everything is Pluriversel
But if everything is Megaversel
So
Worlds of anarchy elsewhere
A whole day has its time
A whole day had its time
A whole day will have its time
But on our planet Earth, and for our misfortune
It's liberal fascism everywhere, oh horror
The economy of terror
The terror of the economy
Opacity of profit
And our Universe too
It was opaque for millions of years
Then, bubbles of light, everything ends up lighting up
Like a personality change
That's what it takes, right away, to our ephemeral society
Even if nothing is born, nothing dies, EVERYTHING is permuted
This does not prevent, on the contrary, to want to revolutionize everything
Like the games of money, Olynfric, a sublimation to delete
With so many other useless things
The search for life on the moons of Pluto
And the problem is so in the solution!
Solution of the problem
Who becomes problem of the solution
And these are just transneptunian objects
Really, all this is vain
Our only spaceship is the Earth
Everything else is a chimera
Capitalism is a virus
Who makes the whole world less
Like a planet, wandering star
Will clean the object from its orbit
Capital, as a possessed, as a demented
Like commodities, capital debits us
And subtly in a new way
There would be better things to do
That this Nazi world, that this deadly world
The rich with the rich
No longer need any rich
The poor with the poor
No more needy
Young people with young people
I do not need to be young anymore
The old with the old
I do not need to be old
The old with the old
I do not need to be old
That's another way of thinking
A small glimpse of separate thought
No more prejudice, but solidarity
No more caste, no more class
Let the capital be silent, let the libertarian caravan pass!
And to override
The infernal chronological protection
There is only theoretical physics
Meanwhile anarchy, yet so utopian
Because
Every day, capital kills us
Because
Every day, capital stinks us
This is a doomed world
Who from vital necessity will be replaced
But with him
Everything can actually disappear
Without anything can seem more
Or in thousands or millions of years
Lives that can not even imagine
On other planets, you do not have to go
With time, the impossible is of any possibility
Here, yesterday, tomorrow, elsewhere
Time does not exist, it is without any time
Capital makes everything so unbearable
From the production of drugs to make it bearable
But as with dopamine agonists
With the REQUIP of so many allergic
As with inevitable side effects
Capital is everything and its opposite
The place is only his backside!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.