US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Gravitométrie inhumaniste
10 Jun 2019
Tous les chiens, toutes les chiennes, de garde, de la domination...
TTIP
Transatlantic Trade
And Investment Partnership, c'est crade
De Washington à Bruxelles
Pour les multinationales, la part est belle
Le droit de circulation du capital
Le capital du droit de circulation
De la gravitation capitaliste
De la gravitation inhumaniste
Dans le monde des affaires
Des truands et des réactionnaires
Mais la plupart des gens
Considèrent cela comme normal
Sans penser, d'ailleurs, à bien ou à mal
Ainsi, dans une simple famille
Du capital sont toutes les billes
Il faut des forts, des faibles, normalité conditionnée
Il faut des exploiteurs, il faut des exploités
Toute une fausse conscience engrammée
Qui forcément, à une autre société, ne peut songer
Comme une peur de la liberté
Comme une peur de l'égalité
Comme une peur de la fraternité !
Et dans cette société aliénée, par obligation
Bien des gens que nous sommes obligés de fréquenter
Rien que le patron ou d'autres salariés
C'est justement ainsi pour tous les congés payés
Et dans cette société aliénée, par obligation
Dans les familles
Quand il faut passer devant un voleur, pardon, un notaire
C'est le décès d'un père
C'est le décès d'une mère
C'est le décès d'une soeur, d'un frère
Des tas et tas de papiers qu'il faut faire
De force ou de gré
Car il faut bien s'organiser
Faire des efforts
C'est pour dire que la violence dort
Des gens qui ne se connaissent pas
Et personne, vraiment, ne se comprend
Comme des langues étrangères, quand rien n'est signifiant
Mais l'on ne fait jamais ce que l'on veut
Toujours, l'on fait ce que l'on peut
Ainsi, à personne, je n'en veux
Toute compétition est de ce fait, ridicule
Toute compétition est de ce fait, minuscule
Mais, cela n'empêche rien, n'est-ce pas ?
Donc, de l'individu à la famille
Donc, de la famille à la société, face ou pile
Disputes, conflits, rancunes, mesquineries, l'on rempile !
Alors que tout semble foutu
Fin des relations humaines, et voilà les jardins suspendus
Les jardins potagers, en bas, tout est pollué
Bientôt, tout se fera sur les toits
Sans les insecticides des zones cultivées, ma foi
Et ainsi
Déjà sur quelques toits de Paris
Trois fois plus de miel récolté
Que donc, dans les endroits habilités
Le capital se met au vert
Comme le fait le gangster
Mentalité vilaine
Agriculture urbaine
L'architecture est d'inspiration militaire
Partout des casernes avec très peu d'air
Car c'est au pas cadencé
Que le capital nous fait marcher
Les gens, les marchés, les distractions, l'administration
Une instauration de l'inhibition de l'action
Biomimétisme, imitation du système vivant
Sans le vivant, où de A à Z, tout est décevant
Sous le règne du vilain
Toute une esthétique du quotidien
Et c'est maintenant, comme au Brésil
Les naissances, par césarienne, toute une file
Où les naissances naturelles comptent pour rien !
Dans l'obstétrique marchande
La naissance artificielle est en quémande
Elles sont plus nombreuses que par voie basse
C'est dans le monde entier que cela se passe
Ainsi, des hormones naturelles ne sont plus libérées
Pour peut-être plus tard, des ennuis de santé
Avec une future population fragilisée
Tout doit être sur mesure
Alors que de plus en plus incertain est tout futur
Il y aurait tellement de quoi se révolter
Et ce tous les jours contre cette société
Parfois de la beauté
Comme la révolte des prisonniers
Car par les matons, un militant de la cause des noirs, fut tué
9/9/1971 au 13/9/1971
Attica, environ 2200 détenus, et aussi des noirs
Lorsque il n'y a plus aucun espoir
Pendant quatre jours, mille détenus en révolte
Ne voulant plus être sous la botte
43 morts environ chez les mutins
9 morts environ chez les otages, des sacrifiés
Mais il fallait faire taire l'insoumission
Aussi, mode opératoire militaire dans l'intervention
Elle put s'en foutre jusque-là, la répression
Elle a tant de chiens d'attaque, la domination
Elle a tant de chiens de garde, la domination
Sous divers masques, on peut les entendre, à la radio
Sous divers masques, on peut les voir, à la télévision !
Comme les drogués de la guerre
La guerre des drogués
14/18, c'était le pinard, pour se remonter
39/45, la Pervitine, du vin amélioré
Le soldat allemand ne pouvait être arrêté
Tant son être, de Pervitine était chargé
Dans toute guerre
Des drogues sont expérimentées
Dans toute guerre
Des vies sont volontairement sacrifiées
Un peu comme le capital
Qui nous expérimente
Des pertes et des profits
Un peu comme l'évolution
Qui nous expérimente
Des pertes et des profits
Mais le profit de la perte
Est la perte du profit
La vie de l'animal humain
Ne pourrait être vraiment épanouie
Par-delà le mal, par-delà le bien
Dans l'infini de l'anarchie
Dans l'anarchie de l'infini
Ce permanent ailleurs
Plus aucune arme, que des fleurs
Enfin, un monde avec d'autres valeurs !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

TTIP
Transatlantic Trade
And Investment Partnership is dirty
From Washington to Brussels
For the multinationals, the share is beautiful
The right of circulation of capital
The capital of the circulation right
Capitalist gravitation
Inhumanist gravitation
In the business world
Mobsters and reactionaries
But most people
Consider this as normal
Without thinking, by the way, to good or bad
So, in a simple family
Capital are all the balls
It takes strong, weak, conditioned normality
We need exploiters, we need exploited
A whole false consciousness engrammée
Which inevitably, to another society, can not think
Like a fear of freedom
Like a fear of equality
Like a fear of fraternity!
And in this alienated society, by obligation
Many people we are forced to attend
Just the boss or other employees
This is exactly the case for all paid holidays
And in this alienated society, by obligation
In families
When you have to go past a thief, sorry, a notary
It's the death of a father
It's the death of a mother
It's the death of a sister, a brother
Heaps and piles of papers to do
By force or by will
Because we have to organize ourselves
Make efforts
This is to say that violence sleeps
People who do not know each other
And nobody really understands
Like foreign languages, when nothing is meaningful
But we never do what we want
Always, we do what we can
So, to no one, I do not want
Any competition is therefore ridiculous
Any competition is because of this, tiny
But, that does not prevent anything, is it?
So from the individual to the family
So, from family to society, face or pile
Disputes, conflicts, grudges, pettiness, we get back!
While everything looks fucked
End human relations, and here are the hanging gardens
The vegetable gardens, downstairs, everything is polluted
Soon, everything will be done on the roofs
Without the insecticides of the cultivated areas, my faith
And so
Already on some roofs of Paris
Three times more harvested honey
So, in the authorized places
Capital goes green
Like the gangster
Naughty mentality
Urban agriculture
The architecture is military inspired
Barracks everywhere with very little air
Because it's not in rhythm
That capital makes us walk
People, markets, entertainment, administration
An introduction of inhibition of action
Biomimicry, imitation of the living system
Without the living, where from A to Z, everything is disappointing
Under the reign of the villain
A whole aesthetic of everyday life
And now, as in Brazil
Births, by caesarean section, a whole line
Where natural births count for nothing!
In market obstetrics
Artificial birth is in quest
They are more numerous than by low way
This is happening all over the world
Thus, natural hormones are no longer released
For perhaps later, health problems
With a future weakened population
Everything has to be tailor-made
While more and more uncertain is any future
There would be so much to revolt
And this every day against this company
Sometimes beauty
Like the revolt of the prisoners
Because by the matons, a militant of the cause of the blacks, was killed
9/9/1971 to 13/9/1971
Attica, about 2200 inmates, and also blacks
When there is no hope
For four days, a thousand prisoners in revolt
No longer wanting to be under the boot
43 deaths around the mutineers
9 dead among the hostages, sacrificed
But it was necessary to silence the insubordination
Also, military procedure in the intervention
She could not care until then, repression
She has so many attack dogs, domination
She has so many guard dogs, domination
Under various masks, they can be heard on the radio
Under various masks, we can see them on television!
Like the addicts of the war
The war of the addicts
14/18, it was the pinard, to get back together
39/45, Pervitine, improved wine
The German soldier could not be stopped
As long as his being, Pervitine was charged
In any war
Drugs are experienced
In any war
Lives are voluntarily sacrificed
A bit like capital
Who experiences us
Losses and profits
A bit like evolution
Who experiences us
Losses and profits
But the profit of the loss
Is the loss of profit
The life of the human animal
Could not be really fulfilled
Beyond the evil, beyond the good
In the infinity of anarchy
In the anarchy of infinity
This permanent elsewhere
No more weapons, only flowers
Finally, a world with other values!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouete, paraphysien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.