US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique de l'aidance
20 Jun 2019
De la connexion interconnectée...
Les activités électriques du cerveau
Sont surtout, c'est ballot
Les activités économiques du cerveau
Car tout ce qui nous informe
C'est tout ce qui nous forme
Comme
Les virus et les microbes
Des virtuoses du lob
Décimant des populations entières
Plus qu'aucune guerre ne saurait le faire
Ce que tout colonialisme sut très bien faire
Ce que ne montra jamais
La propagande nationaliste qui le cachait
Ainsi, " Tintin et Milou " dès le 10 janvier 1929
Comme la preuve par 9
De cette droite catholique belge, scoutiste
Quand Georges Remi eut sa période fasciste
Comme si selon les époques
L'on changeait de défroque
Et toujours des opportunistes
Inscrire leurs noms, sur les dernières listes
Certes
Pour comprendre l'autre, il faut être égoïste
C'est peut-être cela qui d'ailleurs fait l'altruiste !
Et à ce propos
Tout se tient, c'est assez rigolo
Il n'y a rien pas qu'en France
Et c'est pourtant l'évidence
8,3 millions d'aidantes et d'aidants
L'être humain n'est pas si désespérant
Et qui ne sont pas des professionnels
C'est encore l'entraide la plus belle
Bien sûr
Pour presque la moitié
Aidantes familiales, aidants familiaux
Travailleuses et travailleurs de l'ombre, oubliés
Mais
Qu'importe la fatigue si le geste est beau
Cela dit
Beaucoup de conflits familiaux
Dans toute famille, il y a des fachos
Et de l'épuisement physique
Et de la déréliction psychologique
Et à très haute dose, l'on peut y laisser sa peau
Avec le risque aussi de la dépression
Et avec la morale, de se plaindre, interdiction
De l'entraide aussi pour les dons de l'organe
Pour ceux et celles qui sont en panne
55000 personnes environ en France
Peuvent vivre grâce à ce don, une providence !
Deux familles sur trois, de leurs proches
Acceptent le don de leurs organes
Sinon, pour rien, finalement, ils se fanent
Comme quoi l'esprit humain n'est pas si moche
C'est l'inhumanité qui est de la mort encéphalique
Avec l'inhumanité tout est forcément tragique
Comme la mort
Qui fait le mort, mais qui dort
La peur d'être enterré vivant
Autrefois, il y a longtemps
Quand le prêtre mordait l'orteil
Pour s'assurer de la mort
Et donc de l'esprit et du corps
Mort qui efface tout, ô funeste sort
La mort
D'une même unité de temps
Seul le lieu change souvent
Unité d'action car unité d'argent
Et voilà que maintenant
En France, disparaît un département
En terres agricoles, tous les sept ans
De la lutte biologique
Contre les produits chimiques
Des biopesticides contre les insectes ravageurs
Virus, bactéries, champignons, c'est l'heure
Coccinelles, punaises, nématodes, du bonheur !
Sous le capital
La démence générale, c'est une donnée banale
Tous les gens
N'entendent que ceux et celles
Qui leur ressemblent
Un même codage nerveux/social
Tous les gens
Ne voient que ceux et celles
Qui leur ressemblent
Un même codage nerveux/social
Tous les gens n'aiment
Que ceux et celles
Qui leur ressemblent
Un même codage nerveux/social
Tout étant lié
De la même unité
3,4 millions de personnes
En état de précarité énergétique, j'en frissonne
1,2 million de familles
En attente d'un logement social, jeu de quilles
600.000 personnes âgées
Vivant sous le seuil de pauvreté
33000 personnes, au minimum, vivent dans la rue
3 sans domicile sur 10 travaillant, qui l'eut cru
Quelques chiffres d'inhumanité
Le capital ne peut rien d'autre, imaginer !
Et l'on pourrait continuer
Toujours en France
Douce France, le pays de mon enfance
800.000 personnes dans des logements surpeuplés
Sept millions de personnes en danger
Des logements avec des problèmes d'électricité
300.000 personnes hébergées
Dans des centres d'instance, sans intimité
Des personnes, des centaines de milliers
Menacées d'expulsion, c'est si cher un loyer
Et tant d'autres cas aussi désespérés
De quoi faire la révolution
Sans retour en arrière, sans stagnation
Se défaire
De tout ce qui empêche de vivre
Et tout, sous le capital, empêche de vivre
Que l'on appelle cela système ou capital
Ou tout ce que vous voudrez, c'est le même mal
Par exemple, rien qu'avec le naturel, le contrôle biologique
Contre les poisons industriels, la lutte naturelle ou biologique
20 millions de personnes, de quoi espérer
Et à la famine, elles ont pu échapper
Dans les années 40, les pesticides sont apparus
Et depuis, petit à petit, ils nous tuent !
En notre temps
De communication virtuelle
Ou seul le bluff semble réel
Avec une empathie sous vide, artificielle
Alors que pourtant
Toute machine est sans expérience sensible
Mais dans une société elle-même insensible
Il faut être dur
Pour pouvoir battre la mesure
Sinon, vite, l'on vous rature
Avec les émotions étudiées en laboratoire
Dans un album de Tintin, on aurait pu le voir
700 dessins pour un album
Maintenant c'est l'avatar comme rhum
L'ordinateur devenant psychologue
Toutes les expressions faciales en catalogue
Des capteurs de mesure
Humains connectés, des produits, des marchandises
Interaction émotionnelle dans le dur
Et des algorithmes de la dépression
Il s'agit de contrôler les populations
Le capital est une capsulite
Une douleur tenace qui milite
C'est le musée des horreurs
Et l'on expérimente en laboratoire, le malheur !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

The electrical activities of the brain
Are especially, it's nerd
Economic activities of the brain
Because all that informs us
That's all that shapes us
As
Viruses and microbes
Virtuosos of the lob
Decimating whole populations
More than any war can do
What all colonialism did very well
What never showed
The nationalist propaganda that hid it
Thus, "Tintin and Snowy" from January 10, 1929
As proof by 9
From this Belgian Catholic right, scoutist
When Georges Remi had his fascist period
As if according to the times
We changed our clothes
And always opportunists
Write their names on the last lists
Certainly
To understand the other, one must be selfish
This is perhaps what makes the altruist!
And about this
Everything is held, it's pretty funny
There is nothing that in France
And yet it is obvious
8.3 million caregivers
The human being is not so desperate
And who are not professionals
It is still the most beautiful mutual aid
Of course
For almost half
Family caregivers, family caregivers
Shadow workers, forgotten
But
What does fatigue mean if the gesture is beautiful
That said
Many family conflicts
In any family, there are fachos
And physical exhaustion
And psychological dereliction
And at a very high dose, you can leave your skin there
With the risk of depression
And with morality, to complain, ban
Mutual support for donations of the organ
For those who are down
55,000 people in France
Can live thanks to this gift, a providence!
Two out of three families, their loved ones
Accept the gift of their organs
Otherwise, for nothing, finally, they fade
Like what the human spirit is not so lousy
It is the inhumanity which is of the encephalic death
With inhumanity everything is inevitably tragic
Like death
Who makes the dead but who sleeps
The fear of being buried alive
Formerly, a long time ago
When the priest bit his toe
To make sure of death
And so of the mind and the body
Death that wipes out everything, oh evil fate
The death
In the same unit of time
Only the place often changes
Action unit because unit of money
And now
In France, disappears a department
In farmland, every seven years
Biological control
Against chemicals
Biopesticides against insect pests
Viruses, bacteria, fungi, it's time
Ladybugs, bugs, nematodes, happiness!
Under the capital
General dementia is a trivial matter
Everybody
Hear only those
Who look like them
The same nervous / social coding
Everybody
See only those
Who look like them
The same nervous / social coding
All people do not like
That those
Who look like them
The same nervous / social coding
Everything being linked
From the same unit
3.4 million people
In a state of fuel poverty, I shudder
1.2 million families
Waiting for social housing, bowling
600,000 seniors
Living below the poverty line
33000 people, at least, live on the street
3 homeless out of 10 working, who believed it
Some figures of inhumanity
Capital can not do anything else, imagine!
And we could continue
Always in France
Sweet France, the country of my childhood
800,000 people in overcrowded housing
Seven million people in danger
Housing with electricity problems
300,000 people hosted
In court centers, without privacy
People, hundreds of thousands
Threatened with eviction, it's so expensive rent
And so many other cases so desperate
What to do the revolution
Without going back, without stagnation
Come undone
Of all that prevents to live
And everything, under the capital, prevents to live
What is called this system or capital
Or whatever you want, it's the same evil
For example, just with the natural, biological control
Against industrial poisons, natural or biological control
20 million people, enough to hope
And to the famine, they were able to escape
In the 1940s, pesticides appeared
And since then, little by little, they kill us!
In our time
Virtual communication
Or only the bluff seems real
With vacuum empathy, artificial
While yet
Every machine is without any sensible experience
But in a society itself insensitive
You have to be tough
To be able to beat the measure
If not, quickly, we will erase you
With the emotions studied in the laboratory
In an album of Tintin, we could have seen it
700 drawings for an album
Now it's the avatar like rum
The computer becoming a psychologist
All facial expressions in catalog
Measuring sensors
Connected humans, products, goods
Emotional interaction in the hard
And algorithms of depression
It's about controlling populations
The capital is a capsulite
A tenacious pain that militates
It's the museum of horrors
And we experiment in the laboratory, the misfortune!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.