US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique de la faculté d'oubli
01 Aug 2019
En fait, l'on oublie rien, l'on s'habitue...
" Comme je ne garde la mémoire de rien, même pas de ce que j'ai écrit moi-même, il m'arrive de me répéter fâcheusement. Pour échapper à cet inconvénient, il faudrait que je me relise avant de commencer n'importe quel travail. "

E.M Cioran ( Cahiers, 1957 - 1972 )

La faculté d'oubli
Sinon, une tristesse infinie
Miocène inférieur
Plus ou moins vingt millions d'années
Miocène moyen
Plus ou moins treize millions d'années
Miocène supérieur
Plus ou moins sept millions d'années
Pliocène
Plus ou moins trois millions d'années
Toutes les espèces oubliées
Toutes les formes de vie, trépassées
Comme le mégathérium, un paresseux géant
Qui était encore là, il y a environ dix mille ans
La faculté d'oubli
Sinon, parfois, une joie infinie !
Et tous les animaux non humains
Traités comme des meubles, comme des biens
De la cage
Au déminage
Des rats et des chiens
Utilisés et dressés
Exploités et sacrifiés
Dans la guerre ou au quotidien
Il faut dire
Qu'au niveau des récepteurs olfactifs
Une sorte de méditatif
Le chien
C'est grosso modo, neuf cent
Environ deux mille pour l'éléphant
L'homo sapiens sapiens
Environ trois cent
Le rat venant juste après l'éléphant
L'oubli
Justement, car tout est très ancien
Les jeux de dés chez les romains
Bien avant, même, mais là, des dés truqués
L'oubli, toujours, sait nous devancer
L'on se dénudait dans les thermes romains
En bien des domaines, hier est ainsi demain
Du pain et des jeux
Avec la technologie c'est encore mieux
250 à 300 amphithéâtres dans l'empire romain
250 jours par an de spectacle
Tout cela, déjà, annonçant la société du spectacle !
De tous temps
Du monde et de son argent
Formation des fonctions
Des types d'esclaves différents
Chaque classe sociale y contractant
Avec parfois, des tentatives de révolution
Comme en juillet 1936, Espagne libertaire, l'économie en abolition
Et donc, comme à l'époque de Rome
Peu de changement, finalement, dans les normes
Grands aristocrates
Petits aristocrates
Diverses bourgeoisies renouvelées
Puis tous les esclaves salariés
Puis tous les esclaves allocationnés
Du gladiateur au footballeur
Lâcher du lest au peuple, quelques leurres
3 à 4 minutes de combat pour le gladiateur
10 à 20 pour cent de tués dans les combats
Le propriétaire ne dilapidait pas son beurre
L'art martial de ce temps
Prenant bonne note de son investissement
Foi, engagement, contrat
Le ballon du football remplaçant les armes, voilà
Tant que le profit de l'horreur
Ne sera pas l'horreur du profit
Notre cerveau, nos divers cerveaux
Ne faisant que reconstruire la réalité extérieure
D'opérations inconscientes
Pour une information consciente !
La réalité de la construction extérieure
La construction extérieure de la réalité
De tout l'engrammé, de tout l'automatisé, de tout le conditionné
La matière noire des galaxies
La matière noire des bactéries
De la propriété mécanique
Jamais en berne, comme le frileux antibiotique
De ce qui permet toute datation
De principe, mastication, érosion, dentition
Donc, la faculté d'oubli
Comme une fois, en vadrouille à Paris
Me rendant à la librairie Publico
Rue Amelot, jadis, c'était rue Ternaux
Pour y prendre un peu de carburant
C'est-à- dire quelques autocollants
J'y vois un vendeur
De la toute première heure
Je le revois tout jeune, lui, m'a oublié
Des gens, il en voit tellement passer
Et à un moment
Il s'occupait même d'un restaurant
Oh oui, vraiment, la faculté d'oubli, c'est étonnant
Anarchiste à vingt ans
Mais au moins, encore anarchiste à soixante ans
De ma trajectoire, un peu ressemblant
L'oubli de l'adaptation
L'adaptation à l'oubli
Des guerres, des génocides, des féminicides, des tueries
Des individus aux nations, jamais de pénurie
Mais quand le dernier antibiotique
Ne résiste plus aux bactéries
Retour à l'oubli, retour au passé, jamais de fini !
Des antibiotiques devenus
Sans effet face à l'armée des bactéries
La faculté d'oubli
Sinon, peut-être la folie
En France, ainsi
Jadis, pour une manifestation de 200.000 personnes
De nos jours, il faut compter 20.000 personnes
Tout ceci étant relatif
Tout cela étant approximatif
Mais rien qu'avec l'extrême gauche du capital
Et les anars et autres hors le capital
Cela représentait
Plusieurs milliers de personnes
Rien qu'à Paris, avec aujourd'hui, cela détonne
Mais de soumission en acceptation
L'acceptation de la soumission
Le monde entier
Impossible de s'exiler
Comme une maltraitance
Avec l'oubli comme une confidence
De la conserve en boîte comme résilience
De la maltraitance dès la naissance
Diverses humiliations
Diverses compétitions
Diverses hiérarchisations
Diverses frustrations
Diverses séparations
Diverses fausses contestations
Du capital et de ses prisons !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"Since I do not keep the memory of anything, not even what I wrote myself, I sometimes repeat myself annoyingly, in order to escape this inconvenience I would need to re-read myself before starting what work. "

E.M Cioran (Cahiers, 1957 - 1972)

The faculty of oblivion
Otherwise, an infinite sadness
Lower Miocene
More or less twenty million years
Middle Miocene
More or less thirteen million years
Upper Miocene
More or less seven million years
Pliocene
More or less three million years
All forgotten species
All forms of life, dead
Like the megatherium, a giant lazy
Who was still there, about ten thousand years ago
The faculty of oblivion
Otherwise, sometimes, an infinite joy!
And all non-human animals
Treated as furniture, as property
From the cage
Demining
Rats and dogs
Used and trained
Exploited and sacrificed
In war or everyday
You have to say
Only at the level of the olfactory receptors
A kind of meditative
The dog
That's roughly nine hundred
About two thousand for the elephant
Homo sapiens sapiens
About three hundred
The rat coming right after the elephant
forgetfulness
Precisely because everything is very old
Roman dice games
Long before, even, but here, rigged dice
Forgetfulness always knows how to get ahead
We were stripping in the Roman baths
In many areas, yesterday is so tomorrow
Bread and games
With technology it's even better
250 to 300 amphitheatres in the Roman Empire
250 days a year of show
All this already, announcing the society of the show!
At all times
The world and its money
Training of functions
Different types of slaves
Each social class contracting
With sometimes, attempts to revolution
As in July 1936, libertarian Spain, the economy abolished
And so, as in the time of Rome
Little change, finally, in the standards
Great aristocrats
Little aristocrats
Various bourgeoisie renewed
Then all salaried slaves
Then all allocated slaves
From gladiator to footballer
Let go of the ballast to the people, some lures
3 to 4 minutes of fight for the gladiator
10 to 20 percent killed in the fighting
The owner did not squander his butter
The martial art of this time
Taking note of his investment
Faith, commitment, contract
The soccer ball replacing weapons, that's it
As long as the profit of the horror
Will not be the horror of profit
Our brain, our various brains
Just rebuilding the external reality
Unconscious operations
For a conscious information!
The reality of outdoor construction
The external construction of reality
Of all the engram, all the automated, all the conditioning
The dark matter of galaxies
The dark matter of bacteria
Mechanical property
Never at half-mast, like the chilly antibiotic
From which allows any dating
In principle, chewing, erosion, teething
So, the faculty of oblivion
Like once, on a mop in Paris
Going to the Publico bookstore
Rue Amelot, formerly, it was rue Ternaux
To take some fuel
That is to say a few stickers
I see a seller
From the very first hour
I see him young, he forgot me
People, he sees so much
And at one time
He even took care of a restaurant
Oh yes, really, the faculty of oblivion is amazing
Anarchist at twenty
But at least, still anarchist at sixty
From my trajectory, a little resembling
Forgetting the adaptation
Adaptation to oblivion
Wars, genocides, feminicides, killings
Individuals to nations, never shortages
But when the last antibiotic
No longer resistant to bacteria
Back to oblivion, return to the past, never finished!
Antibiotics become
No effect against the army of bacteria
The faculty of oblivion
Otherwise, maybe madness
In France, as well
Formerly, for a demonstration of 200,000 people
Today, there are 20,000 people
All this being relative
All this being approximate
But nothing but the extreme left of capital
And the anars and others out of the capital
This represented
Several thousand people
In Paris alone, with today, it detonates
But submission in acceptance
Acceptance of the submission
The whole world
Impossible to exile
Like a mistreatment
With forgetfulness as a confidence
Canned food as a resilience
Abuse from birth
Various humiliations
Various competitions
Various hierarchies
Various frustrations
Various separations
Various false challenges
Capital and its prisons!

Patrice Faubert (2019) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.