US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Les métiers du capital
03 Aug 2019
Opprobre et prévarication...
Le bio industriel
La vérité est rarement miel
Car
Une grande partie des céréales
Des fruits et des légumes, c'est fatal
Poussent avec des fertilisants
Qui par le capital qui ne connaît que le rendement
Sont donc en production avec des fertilisants
Malgré tout un tapage affriandant
Provenant de porcheries
Provenant de poulaillers
Opprobre et prévarication
Mais le capital ne fonctionne qu'ainsi
C'est le Titanic qui sait sa condamnation
Nourrissant même sa fausse contestation
Ne laissant comme seule impression
Que l'on ne peut rien y faire
Qu'il n'y a plus rien à faire
D'une façon l'autre, tout le sert
La surpopulation rimant
Pour lui, avec croissance
Et non pas avec décroissance
Tout ceci étant l'évidence
Se ressentant ainsi toute une impuissance
Que Faire ?
Comment agir ?
Mais, il n'y a pas de petits actes de résistance
Quand tout est devenu de la démence
Un monde à feu et à sang, ne mérite aucune clémence !
Tout y est schlass
Tout y est dégueulasse
Comme dans les trains en France
De plus, d'une indécente cherté
Lieux d'aisance bouchés
De l'eau qui ne veut pas couler
Des bagages que l'on ne peut plus ranger
Et donc, en plus, sa place qu'il faut payer
L'été, les tarifs qui ne font qu'augmenter
C'est contre cela aussi
Que les cheminots devraient manifester
Mais du capital, je le redis
Sont ineptes tous les métiers
Qui sont justement là, pour le faire fonctionner
Voilà pourquoi
Certes, il y a le relatif et l'absolu
Mais la cohérence, c'est pour mon cul ?
Plutôt chômeur
Que contrôleur
Plutôt chômeuse
Que contrôleuse
Plutôt clocharde
Que saloparde
Plutôt sans domicile fixe, clochard
Que salopard
Et donc, plutôt rien
Que policier, que militaire
Que banquière, que gangster
Et pas tout, je n'énumère
C'est à souhaiter des champs phlégréens
Pas seulement ceux de Naples avec ses trois millions de gens
C'est à souhaiter
De la coulée pyroclastique
Et du spasme cadavérique !
Il n'y a de consensus
Que dans la réification de ce processus
Tout un summum
Dans l'organisation du pensum
Diviser, régner, tromper, dresser
Exploiter, uniformiser, conformer, falsifier
Tant de gens
Seront toujours pour
Cela désangoisse de faire partie d'une cour
Tant de gens
Seront aussi contre, toujours
Mais c'est le contre du pour
Mais c'est le pour du contre
C'est la loi des grands nombres
La tyrannie organisant ses coins d'ombre
L'on en voit partout les décombres
Tout pouvoir politique aux affaires
Ne faisant qu'obéir aux lois du marché
Avec, en priorité, le programme du capital à imposer
D'ailleurs
Voilà qui en dit long sur ce malheur
Celle, celui, qui veut ou voudrait s'y opposer
Dans cette zone d'obscuration
Par exemple, dans la députation
Serait contrainte, serait contraint, à la démission
Mais avec les probabilités
Laniakea, d'autres mondes inversés
Se réalisant d'autres possibilités
Déjà, sur la planète système Terre
De la résistance au froid, tardigrades, nématodes, rotifères
Une sorte d'immortalité
Pouvant se congeler
Mais tel quel
C'est la Terre planète système des cartels
Pas seulement des Pablo Escobar
Partout, mafia des putains, des députés, des divertissements, des sports, des bars
Des radios et des télévisions, de toute la numérisation
Par les diverses bourgeoisies, tout en confiscation
Avec plus ou moins d'habileté
Avec plus ou moins de dureté
C'est ainsi que le monde est gouverné !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Industrial bio
The truth is rarely honey
Because
A large part of cereals
Fruits and vegetables, it's fatal
Grow with fertilizers
Who by capital who knows only the return
So are in production with fertilizers
Despite all the hype
From pigsty
From chicken coops
Opprobers and prevarication
But capital only works
It's the Titanic who knows his conviction
Nourishing even his false challenge
Leaving only impression
That nothing can be done
That there is nothing more to do
One way the other, all serves
Overpopulation rhyming
For him, with growth
And not with decay
All this being the obvious
Feeling all helplessness
What to do ?
How to act?
But, there are no small acts of resistance
When everything became dementia
A world with fire and blood, deserves no clemency!
Everything is schlass
Everything is disgusting
As in trains in France
In addition, an expensive price
Clogged places of comfort
Water that does not want to flow
Luggage that can not be put away
And so, in addition, its place that must be paid
In the summer, the prices that only increase
It's against that too
That railway workers should manifest
But capital, I repeat
Are inept all trades
Who are there to make it work?
that's why
Of course, there is the relative and the absolute
But the consistency is for my ass?
Somewhat unemployed
What controller
Rather unemployed
What a controller
Rather trocharde
That bastard
Rather homeless, tramp
That bastard
And so, rather nothing
That policeman, that military
What banker, that gangster
And not everything, I do not list
It is to wish phlegrean fields
Not just those of Naples with its three million people
It is to wish
From the pyroclastic flow
And cadaverous spasm!
There is no consensus
What in the reification of this process
All a pinnacle
In the organization of the pensum
Divide, reign, deceive, train
Exploit, standardize, conform, falsify
So much people
Will always be for
It's disgusting to be part of a court
So much people
Will also be against, always
But it's the counter to
But it's the pros
It's the law of big numbers
Tyranny organizing its shadowy corners
We see everywhere the rubble
All political power to business
Just obeying the laws of the market
With, as a priority, the program of capital to be taxed
Moreover
That says a lot about this misfortune
The one who wants or wants to oppose
In this dark zone
For example, in the deputation
Would be constrained, would be forced, to resign
But with the probabilities
Laniakea, other reversed worlds
Realizing other possibilities
Already, on the planet Earth system
Cold resistance, tardigrades, nematodes, rotifers
A kind of immortality
Freezing
But as it is
This is the planet Earth cartel system
Not only Pablo Escobar
Everywhere, mafia whores, deputies, entertainment, sports, bars
Radios and televisions, all digitization
By the various bourgeoisies, while confiscation
With more or less skill
With more or less hardness
This is how the world is governed!

Patrice Faubert (2019) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.