US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Ma mère est morte
17 Aug 2019
Et tous les mondes obligatoires de l'infini...
Ma mère ( 28-06-1925 - 15-08-2019 )
Née Eugénie, Lucienne, DUCK, FAUBERT
Veuve de feu mon père ( 09-06-1925 - 07-09-2016 )
Emile, Léon, FAUBERT
Est donc morte à 94 ans
Les inséparables ne sont jamais séparés, bien longtemps
Elle avait humée des temps plus bienveillants
Quand on savait encore se dire
Quand on savait encore se lire
Tout un temps oublié
Où l'on savait se respecter
Où l'on avait de la dignité
Où il y avait de la solidarité
Avec de la vraie culture populaire
Avec de notre temps, le faux air
Quand de nos pauvres jours
Au tout réactionnaire et qui rend le monde, sourd
Comme un froid nucléaire, tout pétrifié, tout gourd
Et plus aucune sortie de secours !
Ma mère est morte
Et à son chevet, toutes mes larmes qui sortent
Mes dernières paroles pour lui ouvrir les portes
En mécanique quantique
D'autres mondes parallèles, d'autres mathématiques
L'on ne naît pas
L'on ne meurt pas
Tout est en nous
Rien n'est en nous
Mondes sosies de feu Auguste Blanqui
Et tous les mondes obligatoires de l'infini
Tout s'y est réalisé
Tout s'y réalise
Tout s'y réalisera
Toutes les bifurcations
Tous les effets papillon
Milliards, milliards, milliards
Milliards, multipliant des milliards
Chaque monde et son information
Ma mère est morte
Toutes les larmes de mon corps, de la sorte
Elle se souvenait des grèves de 1936
Quand pour la solidarité ouvrière
L'on se mettait non par deux, mais par six
Ce qui compensait les pertes du salaire
Avec des caisses de grève
Avec des semaines de grève
Qui ne connaissaient aucune trêve
Avec des acquis obtenus de haute lutte
Malgré le gangstérisme politique
Partis et syndicats, corruption par le fric
Ma mère est morte
Mais incluse en moi, donc, pas vraiment morte
Deux états à la fois
Du chat de l'équation de feu le physicien Erwin Schrödinger, ma foi
Mais pas de déni
Mais la physique des hautes énergies
De la science spéculative, d'aujourd'hui
Pas de tour de passe-passe
Pour que son chagrin passe
Ma mère est morte
Elle connut une autre époque
Beaucoup moins équivoque
Beaucoup moins univoque
Avec encore de la culture
Avec encore de la nature
Alors
Que d'un instant l'autre
Tout peut sauter
Dans les gouvernements du monde, tant de tarés
Du biologique
Du chimique
Du feu nucléaire
De la guerre totale
De la fin fatale
Et ma mère est morte
Devançant une fin d'espèce humaine programmée, de la sorte
Plus le temps de se répandre
Dans le cosmos, de s'expandre
Tant mieux, paix à nos cendres
Mur de Kardachev pour le comprendre
Ma mère est morte
Incluse en moi, pas vraiment morte
De la sorte
Ma mère, je l'ai tant aimée
Pour elle, de sincères baisers
De mains encore chaudes doucement caressées
Avec d'étranges paroles prononcées
Et qui feront notre éternité !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

My mother (28-06-1925 - 15-08-2019)
Born Eugénie, Lucienne, DUCK, FAUBERT
Widow of the late father (09-06-1925 - 07-09-2016)
Emile, Leon, FAUBERT
So is dead at 94
The inseparable are never separated, long time
She had smelled more benevolent times
When we still knew how to say
When we still knew how to read
A long time forgotten
Where we knew how to respect each other
Where we had dignity
Where there was solidarity
With real popular culture
With our time, the false air
When of our poor days
At all reactionary and that makes the world deaf
Like a nuclear cold, all petrified, all gourd
And no more emergency exit!
My mother is dead
And at his bedside, all my tears coming out
My last words for him open the doors
In quantum mechanics
Other parallel worlds, other mathematics
We are not born
We do not die
Everything is in us
Nothing is in us
Worlds lookalike Auguste Blanqui
And all the obligatory worlds of infinity
Everything is realized
Everything is realized
Everything will come true
All bifurcations
All butterfly effects
Billions, billions, billions
Billion, multiplying billions
Every world and its information
My mother is dead
All the tears of my body, so
She remembered the 1936 strikes
When for workers solidarity
We put ourselves not by two, but by six
What compensated for the losses of the salary
With strike banks
With weeks of strike
Who knew no truce
With achievements obtained from hard struggle
Despite political gangsterism
Parties and unions, corruption by the money
My mother is dead
But included in me, so, not really dead
Two states at a time
From the cat of the fire equation physicist Erwin Schrödinger, my faith
But no denial
But high energy physics
From speculative science, today
No sleight of hand
For his grief to pass
My mother is dead
She knew another era
Much less ambiguous
Much less unambiguous
With more culture
With still nature
So
What a moment the other
Everything can jump
In the governments of the world, so many foolish
Biological
Of the chemical
Nuclear fire
From total war
From the fatal end
And my mother is dead
Anticipating a programmed end of the human species, in this way
More time to spread
In the cosmos, to expel
All the better, peace to our ashes
Kardachev wall to understand it
My mother is dead
Included in me, not really dead
In this way
My mother, I loved her so much
For her, sincere kisses
Still warm hands gently caressed
With strange words spoken
And who will make our eternity!

Patrice Faubert (2019) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.