US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique du fricotage
05 Sep 2019
Une abstention révolutionnaire, comme une insurrection...
Et voici
Le temps des expulsions
Le capital et ses pulsions
En France
Du 01/04 au 31/10
Chaque jour des expulsés
Chaque jour des êtres brisés
Et c'est ainsi
Que 490.000 personnes
Vivent chez des relations, dans la famille
Que chez soi, c'est une autre donne
Ou alors
Pour à personne ne faire du tort
Dormir dans sa voiture
Dehors, il fait froid, même avec des couvertures
Et donc, en France, tous les jours
Soixante ménages sont expulsés
Heureusement, il y a le printemps, il y a l'été
Et dix ans d'attente, pour à Paris
Obtenir un logement social, tout est dit
Huissiers, policiers
Tout le marché de l'immobilier
Des machines à expulser
Voilà le monde de la propriété !
Le fonctionnement
De l'ensemble de notre société
Est à l'image de nos pensées
Qui sont complètement conditionnées
Et absolument, sans aucune liberté
Ce, dans n'importe quel village
Ce, dans n'importe quelle ville
Ce, dans n'importe quel pays
Et puisqu'il y a surpopulation
Avec tout un égocentrisme en action
Alors que même la reine fourmi
Pond en fonction, justement, de sa population
Pour de la nourriture toujours à disposition
Mais toute une propagande d'enfantement, si pénible
Pourtant
La fourmi au cerveau si petit
Nous donne des leçons, c'est ainsi
Avec quand même, un million de neurones
Cent mille connexions
Jamais les fourmis ne sont embouteillées
Et ce en toute quantité
Avec toute une stratégie pour se déplacer
Et donc aussi, des algorithmes pour les copier
Les fourmis aux yeux à facettes
En certains domaines, que nous, moins bêtes !
Aucune fourmi
Et il y a au moins douze mille espèces de fourmis
Aucune donc, ne meurt du diabète
Alors qu'un être humain
Qui se croit si malin
Meurt du diabète
Toutes les huit secondes
Certes, c'est dans le monde
Car finalement
C'est toute l'humanité
Qui est empoisonnée
Par toute une productivité irraisonnée
Et cela influe même sur la puberté
Comme chez les filles
Perturbateurs endocriniens sont leurs billes
13 ans en 1860
11 ans en 1960
9 et 10 ans en 2017
Toute une précocité pubertaire
En contradiction avec des mentalités réactionnaires
Mentalités reconduites comme des fonctionnaires
L'adolescence bien plus influencée
Par sa socioculture, par le capital
Que par même tout un bouleversement hormonal !
Si l'on arrivait un jour
De force ténacité, à l'immortalité, de faire la cour
Et en réussissant
D'inactiver les gènes du vieillissement
Qui en profiterait dans un premier temps ?
Et peut-être même tout le temps !
Sinon, les grandes puissances d'argent
Sinon, tous les tyrans
Et cela ferait un tel surpeuplement
Que l'on ne pourrait même plus faire d'enfants
Quand l'on ne meurt plus
Plus le besoin de naître, non plus
Et ce qui prime en nos jours tronqués
C'est toute une information manipulée
Des fascistes qui ne veulent plus être des fascistes
Et qui traitent les autres de fascistes
Comme les lepénistes ou fillonistes en France
Des staliniens qui ne veulent plus être des staliniens
Et qui traitent les autres de staliniens
Partisans, partisanes, de Mélenchon ou autre, en France
Des capitalistes qui ne veulent plus être des capitalistes
Et qui traitent les autres de capitalistes
Les Macron, les Hamon, les Fillon, d'autres, en France !
Une seule solution
Une abstention révolutionnaire, comme une insurrection
Contre toute cette confusion savamment organisée
Ainsi, difficile de s'y retrouver
Et de bien des contextes
Des mots sont détournés
Et de bien des contextes
Des mots sont manipulés, trafiqués, maquillés
Des idéologies s'en réclament
Des religions s'en réclament
Des gens sans conscience globale, s'en réclament
Rien de plus trivial
Qu'un cerveau humain, c'est banal
L'on peut toujours dénoncer
Mais personne ne peut y échapper
Sauf à vouloir tout mythologiser
Comme feu le grand philosophe indien
( 1895-1986 ) Jiddu Krishnamurti, et c'est ni mal ni bien
Pendant 25 ans, de la sexualité, il eut envie
Vrai ou pas vrai, je crois que c'est vrai
Et alors ? Et après ?
Moi, j'aimais bien les hippies
Comme un visage sexuel de l'anarchie
Car quand l'on ne sexe pas
L'on se fait souvent la guerre, n'est-ce pas ?
Cela n'est pas le processus d'une pensée amère
Mais bien la réalité historique, toujours sévère
La sexualité n'est pas sale
C'est seulement et surtout l'idée que l'on s'en fait
Qui peut en effet être sale
Voilà le seul vrai fait !
Enfin
Pour en venir aux machines
Et nous vivons dans un monde de machines
Or, rien n'est plus bête qu'une machine
C'est de la mémoire artificielle
Qui copie des fonctions naturelles
Il faut sans cesse le répéter
Une pourtant si simple vérité
Sauf pour les scientifiques de la maison
Qui du capitalisme sont les larrons
Cela passe à la télévision
Cela passe à la radio
Avec des pantins
Qui se croient malins
Qui pourtant, ne dupent, que les crétines et les crétins
Il n'y aurait donc pas de surpopulation
Il y aurait donc l'intelligence artificielle
Alors que l'artificiel
N'est ni intelligent
Ni pas intelligent
Mais simplement artificiel
Certes, c'est du pognon
Croissance zéro contre la surpopulation
Fin de la procréation
Adopter les enfants sans parents
Et ce dans un premier temps
Contraception, stérilisation, avortement, dernier espoir
Mais sans violence, par la conscience globale, en toute acceptation
Si dans un autre monde, l'on veut croire !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.index "

And here
The time of expulsions
Capital and its impulses
In France
From 01/04 to 31/10
Every day expellees
Every day broken beings
And it is so
490,000 people
Live in relationships, in the family
That at home, it's another
Or
For no one to do wrong
Sleep in your car
Outside, it's cold, even with blankets
And so, in France, every day
Sixty households are evicted
Fortunately, there is spring, there is summer
And ten years of waiting, for Paris
Get social housing, everything is said
Bailiffs, police officers
Whole real estate market
Machines to expel
This is the world of property!
Operation
From all of our society
Is in the image of our thoughts
Who are completely conditioned
And absolutely, without any freedom
This, in any village
This, in any city
This, in any country
And since there is overpopulation
With a whole egocentrism in action
While even the ant queen
Pond in function, precisely, of its population
For food always available
But all propaganda of birth, so painful
However
The ant with such a small brain
Give us lessons, that's how
With all the same, a million neurons
One hundred thousand connections
Never ants are bottled
And in any quantity
With a whole strategy to move
And so, too, algorithms to copy them
Ants with faceted eyes
In some areas, we, less stupid!
No ant
And there are at least twelve thousand species of ants
No, therefore, does not die of diabetes
While a human being
Who thinks so smart
Dies of diabetes
Every eight seconds
Certainly it's in the world
Because finally
It's all humanity
Who is poisoned
By a whole irrational productivity
And that even influences puberty
As with girls
Endocrine disruptors are their marbles
13 years old in 1860
11 years old in 1960
9 and 10 years in 2017
All a precocious puberty
In contradiction with reactionary mentalities
Mentalities renewed as civil servants
Teen more influenced
By his socioculture, by the capital
That even a hormonal upheaval!
If we arrived one day
From strength tenacity, to immortality, to make the court
And by succeeding
To inactivate aging genes
Who would benefit first?
And maybe even all the time!
Otherwise, the great powers of money
Otherwise, all the tyrants
And that would make such overcrowding
That we could not even do more children
When we do not die anymore
No more need to be born, either
And what matters in our day truncated
It's all information manipulated
Fascists who do not want to be fascists anymore
And who treat others as fascists
Like Lepenists or Fillonists in France
Stalinists who no longer want to be Stalinists
And who treat others as Stalinists
Partisans, partisans, of Mélenchon or other, in France
Capitalists who no longer want to be capitalists
And who treat others as capitalists
The Macron, the Hamon, the Fillon, others, in France!
One solution
A revolutionary abstention, like an insurrection
Against all this cleverly organized confusion
So, difficult to navigate
And many contexts
Words are diverted
And many contexts
Words are manipulated, tampered with, made up
Ideologies call for it
Religions claim to be
People without global consciousness, claim it
Nothing more trivial
That a human brain is banal
We can always denounce
But nobody can escape
Except to want to mythologize everything
As the late Indian philosopher
(1895-1986) Jiddu Krishnamurti, and it's neither bad nor good
For 25 years, of sexuality, he wanted
True or not true, I think it's true
So what ? And after ?
I liked the hippies
Like a sexual face of anarchy
Because when we do not sex
We often fight each other, do not we?
This is not the process of a bitter thought
But the historical reality, still severe
Sexuality is not dirty
It is only and above all the idea that one has
Who can be dirty
That's the only real fact!
Finally
To come to the machines
And we live in a world of machines
But nothing is stupider than a machine
It's artificial memory
Who copies natural functions
It must be constantly repeated
One yet so simple truth
Except for the scientists of the house
Who of capitalism are thieves
This goes on TV
This goes on the radio
With puppets
Who think themselves clever
Who, however, do not deceive, that the cretins and the morons
There would be no overpopulation
So there would be artificial intelligence
While the artificial
Is not smart
Not smart
But simply artificial
Sure, it's cash
Zero growth against overcrowding
End of procreation
Adopt children without parents
And at first
Contraception, sterilization, abortion, last hope
But without violence, by the global conscience, in all acceptance
If in another world, we want to believe!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway.index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.