US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique de l'emprise
06 Nov 2019
L'emprise de ceci ou de cela...
" Mais l'intense activité du cerveau des internautes montre aussi pourquoi ils ont plus de mal à lire en profondeur et à se concentrer durablement quand ils sont en ligne. La nécessité d'évaluer des liens et d'effectuer des choix de navigation en conséquence, tout en traitant un tas de stimuli sensoriels fugaces, exige en permanence une coordination mentale et des prises de décision, ce qui empêche le cerveau de chercher à comprendre le texte ou toute autre information "

Nicholas Carr ( Internet rend-il bête ? ) Ed : Robert Laffont

Le phénomène de l'emprise
L'emprise du phénomène
Tout le monde sous une emprise
Sous l'emprise d'une passion
Sous l'emprise d'une religion
Sous l'emprise d'une éducation
Sous l'emprise d'une obsession
Sous l'emprise d'une déception
Sous l'emprise d'une organisation
Sous l'emprise d'une association
Sous l'emprise d'une idée
Sous l'emprise du répété
Sous l'emprise d'une culpabilité
Sous l'emprise de nos regrets
Sous l'emprise de nos méfaits
Sous l'emprise d'une croyance
Sous l'emprise d'une démence
Sous l'emprise d'une secte
Sous l'emprise d'une relation infecte
Sous l'emprise de la calomnie
Pensant toujours à vous, la femme ennemie ou l'homme ennemi
Et surtout, sous l'emprise, forcément
De tous nos conditionnements
Sous l'emprise d'un homme
Sous l'emprise d'une femme
Sous l'emprise d'un groupe
Pour chacun et chacune, sa soupe
Difficile de se défaire d'une emprise
Même avec la lutte qui pratique toutes les prises
Et même en cas de maltraitance
L'on veut néanmoins payer la redevance
C'est ainsi qu'à son bourreau
L'on finit par s'attacher, c'est idiot
Malgré le mépris, malgré les gros mots !
L'emprise du couple
Quand l'autre vous casse
Sans cesse des reproches
Sans cesse des réflexions
Sans cesse des humiliations
Et puis de guerre lasse
C'est à autre chose que l'on passe
Cela peut, nonobstant, durer des années
Pour ma part, hélas, je puis en parler
Et un jour l'on fint par exploser
Devant l'injustice, devant l'incommunicabilité
De la violence physique, de la violence verbale
Toute accumulation produit son fatal
Moi, ma faiblesse, c'est l'injure, la violence verbale
Il faut pourtant mettre ma patience à mal
Mais c'est la logique du capital
De plus en plus de réactionnaires
De moins en moins de libertaires
Pas d'amour mais de la sexualité
Et comme il n'y a plus aucune gratuité
D'une façon l'autre, comme pour tout, il faut payer
De la rivalité et pas de l'amitié
Cela du couple jusqu'à la collectivité
Chaque personne étant persuadée d'avoir raison
Chaque collectivité étant persuadée d'avoir raison
Et cela est vrai d'une certaine façon
Nos expériences nous menant à la baguette
Nos expériences nous rendant méchants, méchantes, gentils, gentilles, ou bêtes
Moi, toi, ils, elles, eux, souvent dans l'infect ou l'inepte !
Sous l'emprise d'un parti
Et l'on est ainsi de parti pris
Sous l'emprise d'une organisation
Ainsi, on lui donne toujours raison
Ainsi, l'on perd toute raison
Sous l'emprise de la télévision
Lobotomisation et soumission

" En règle générale, le fait d'être exposés à des contenus audiovisuels violents amenait les enfants à ignorer les signaux précurseurs de l'agression physique et à n'agir qu'après la survenue de cette dernière "

Michel Desmurget ( TV Lobotomie, Ed : J'ai lu )

L'emprise du cinéma
Reproduisant les mêmes schémas
Des comportements de domination
Des comportements de soumission
Des comportements de répétition
L'emprise de la radio
Même si cela paraît moins sot
Avec là aussi des invités sur mesure, à la maison
Ou alors l'expert ou l'experte en fausse contestation
L'emprise de l'Internet
Avec le virtuel si inepte
De la prétendue communication
Et surtout de la vraie réaction
Et surtout de la vraie prostitution
L'emprise de la connerie
Comme ce Luc anonyme et son mépris
Qui sur mon site et par message
Comme tant d'autres dans diverses cages
Un flic, un fasciste, un gauchiste, un démocrate, un stalinien
Les cinq en même temps, peut-être bien !
Non, je n'en ai pas marre
De vous emmerder bien profond
En poussant ma gueulante d'anar
Jamais marre de faire chier les connes et les cons
Finalement
Cela m'a inspiré quelques lignes
Contre toutes les stupidités, il faut rester digne
Chaque chrononyme ayant sa dîme
Que ne peut entamer aucune lime
Avec des covariables sociodémographiques
Avec des covariables psychologiques
Avec des covariables idiosyncrasiques
Ainsi l'algorithme est un territoire
Ainsi le programme c'est la carte
C'est de la recette de cuisine
Y rajouter un peu de bibine
Et forcément aussi, dans un monde
Qui est pour le moins immonde
L'on est toujours le gentil ou la gentille d'une autre personne
L'on est toujours le méchant ou la méchante d'une autre personne
L'on est toujours le con ou la conne d'une autre personne
L'on est toujours l'ordure d'une autre personne
L'on est toujours l'injure d'une autre personne
L'on est toujours le ceci ou le cela d'une autre personne
L'emprise des puissances d'argent
Qui de tous les journaux sont le financement
Et de cette puissance d'argent sont donc les affidés
Sauf les publications libertaires et " Le Canard Enchaîné "
Être inconnu
Et oser écrire sans l'ambage
Cela devient de l'outrage
Et voilà qui met la bêtise en rage
Vite un ring, que pour le moins
L'on s'explique aux poings
Et donc l'emprise des mots
Les mots qui déstructurent, mots vrais, mots faux
Tout est donc emprise
La noradrénaline est notre entreprise
L'emprise de l'église
Qui sur toute modernité, mise
C'était l'aumônier pour que tout se dise
Et ce jusque dans les tranchées
Pour avant de crever, pouvoir se confesser
Certes, c'était pendant la guerre
Mais c'est comme si c'était hier
L'emprise de la spoliation
Les biens juifs pendant l'occupation
L'emprise de l'exclusion
La faim au ventre et sans maison
L'emprise de la frustration
Pas seulement sexuelle, mais toutes options
L'emprise des hormones sexuelles
Et toute une misère bien réelle
Sauf dans les journaux ou à la télévision
L'emprise de l'enfance
L'emprise de l'adolescence
L'emprise de la jeunesse
L'emprise de la vieillesse
Chaque emprise avec sa spécificité
Chaque emprise pour nous aliéner
Avec toute une organisation du cerveau
Qui changeant à chaque fois, tombe dans l'eau
Mais pas de libre arbitre, mais un étau
L'emprise des marqueurs physiologiques
Phasage de la réponse émotionnelle
Où il n'y a aucune cautèle
Avec cent milliards de neurones
Avec cent milliards de cellules gliales
Avec un million de milliards de synapses
Tout est emprise sous le capital
Toutes les emprises se retrouvent à son bal !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"But the intense activity of the brain of Internet users also shows why they have more difficulty reading in depth and to focus permanently when they are online.The need to evaluate links and make navigation choices accordingly. while dealing with a lot of fleeting sensory stimuli, constantly demands mental coordination and decision-making, which prevents the brain from trying to understand the text or any other information "

Nicholas Carr (Internet makes it stupid?) Ed: Robert Laffont

The phenomenon of the influence
The influence of the phenomenon
Everyone under a grip
Under the influence of a passion
Under the influence of a religion
Under the influence of an education
In the grip of an obsession
Under the influence of a disappointment
Under the influence of an organization
Under the influence of an association
Under the influence of an idea
Under the influence of the repeated
Under the guilt of guilt
Under the influence of our regrets
Under the influence of our misdeeds
Under the influence of a belief
Under the influence of dementia
Under the sect of a sect
Under the influence of an infected relationship
Under the influence of slander
Always thinking of you, the enemy woman or the enemy man
And above all, under the influence, necessarily
Of all our packages
Under the influence of a man
Under the influence of a woman
Under the influence of a group
For each and every one, its soup
Hard to get rid of a grip
Even with the struggle that practices all the catches
And even in case of abuse
We still want to pay the fee
This is how his executioner
We end up attaching, it's silly
Despite contempt, despite the big words!
The grip of the couple
When the other breaks you
Constantly reproach
Constantly reflections
Constantly humiliations
And then tired of war
It is to something else that we pass
It can, however, last for years
For my part, alas, I can talk about it
And one day we end up exploding
In the face of injustice, in the face of incommunicability
Physical violence, verbal abuse
Any accumulation produces its fatal
My weakness is insult, verbal abuse
It is necessary to put my patience to bad
But it is the logic of capital
More and more reactionaries
Less and less libertarians
No love but sexuality
And since there is no longer any free
In another way, as with everything, you have to pay
Rivalry and no friendship
From the couple to the community
Each person being persuaded to be right
Each community is convinced they are right
And this is true somehow
Our experiences leading us to the baguette
Our experiences making us mean, nasty, kind, nice, or beasts
Me, you, they, they, them, often in the foul or inept!
Under the influence of a party
And we are thus biased
Under the influence of an organization
So, we always give him reason
So, we lose all reason
Under the influence of television
Lobotomization and submission

"As a general rule, being exposed to violent audiovisual content causes children to ignore the precursors of physical aggression and to act only after the onset of the physical aggression."

Michel Desmurget ( TV Lobotomy, Ed : I read )

The influence of cinema
Reproducing the same schemas
Domination behaviors
Submission behavior
Repetition behaviors
The hold of the radio
Even if it seems less stupid
With here also bespoke guests, at home
Or, the expert or expert in false contestation
The grip of the Internet
With the virtual so inept
The alleged communication
And especially the real reaction
And especially real prostitution
The grip of bullshit
Like this anonymous Luc and his contempt
Who on my site and by message
Like so many others in various cages
A cop, a fascist, a leftist, a democrat, a Stalinist
The five at the same time, maybe good!
No, I'm not fed up
To piss you off deep
Pushing my anar's shouting
Never tired of making shit the connes and cons
Finally
That inspired me a few lines
Against all stupidities, one must remain dignified
Each chrononym having his tithe
What can not start any lime
With sociodemographic covariates
With psychological covariates
With idiosyncratic covariates
So the algorithm is a territory
So the program is the map
It's cooking recipe
Add some hoe
And inevitably too, in a world
Who is to say the least
We are always kind or nice to another person
One is always the bad guy or the bad guy of another person
One is always the con or the conne of another person
One is always the junk of another person
One is always the insult of another person
One is always this or that of another person
The hold of the silver powers
Who of all the newspapers are financing
And of this power of money are therefore the affidés
Except the libertarian publications and "Le Canard Enchaîné"
To be unknown
And dare to write without the ambience
It becomes outrageous
And that puts the stupidity into rage
Quickly a ring, that to say the least
We explain ourselves to the fists
And so the hold of words
Words that destructure, true words, false words
Everything is so
Norepinephrine is our company
The hold of the church
Who on all modernity, put
It was the chaplain for everything to be said
And this in the trenches
Before you die, be able to confess
True, it was during the war
But it's like it was yesterday
The grip of spoliation
Jewish property during the occupation
The hold of exclusion
Hungry and homeless
The grip of frustration
Not just sexual, but all options
The grip of sex hormones
And all a real misery
Except in newspapers or on television
The hold of childhood
The grip of adolescence
The grip of youth
The influence of old age
Every hold with its specificity
Every hold to alienate us
With a whole organization of the brain
Who changes every time, falls into the water
But no free will, but a vice
The influence of physiological markers
Phasing of the emotional response
Where there is no cautela
With one hundred billion neurons
With one hundred billion glial cells
With a million trillion synapses
Everything is under the capital
All rights of way are at his ball!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.