US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Ni de droite, ni de droite, AILLEURS !
06 Jan 2020
La conversation est comme morte...
" Nous savons que nous ne savons rien, mais ce rien nous rend féroces "

Docteur René Laennec - 1781 - 1826 - ( Inventeur du stéthoscope
et de l'auscultation médicale dès 1816 )

Manifestation du dix octobre 2017 à Nantes
Avec les syndicats cogestionnaires, du capital , une rente
Et toujours avec mon drapeau d'anarchie
Pour la conservation du titre, l'anarchiste est maudit
Et puis, à mon âge, le 5 janvier prochain, 67 ans, et encore de l'anarchie
Voilà qui est peu tolérable, un gus qui n'a pas changé
Jeunesse ne s'est pas passée
Comment ? Sa veste pas retournée !
Alors que la plupart des gens sont dépolitisés
Avec toute une sous-culture militée
Et voici que je fus abordé
Par un mec louche, faussement déjanté
J'eus du mal à m'en débarrasser
Qui d'astrologie et d'ésotérisme osa me parler
Puis me dit que l'homme descendait du mouton
Et pas du singe, de la connerie, le mur du son
Pas forcément un flic qui voulait m'infiltrer
Comme me le disait la copine Tara, mais peut-être un mec cinglé
Et pour paraphraser l'ami breton, Jacques P, avoir ouvert son esprit
N'est pas l'avoir ouvert à toutes les sottises et toutes les conneries
Cela dit, justement, avec la connerie ambiante
La réaction tous azimuts est devenue bouillante !
Il faut rendre la honte encore plus honteuse
En la livrant à la publicité, pour une critique houleuse
Et puis
Tout individu se définit encore par sa profession
Au lieu de se définir par ses passions
C'est toujours la profession vouée au capital
Alors que la passion peut échapper au capital
La profession rétrécit, est comme une boîte de conserve
Et c'est le capital qui se conserve
Et ainsi toutes nos actions, nos idées, deviennent de la conserve !
Pour les conserves dans des boîtes ou dans des bocaux
C'était déjà en 1795, par feu Nicolas Appert, inventeur pas idiot
Ce fut pratique pour les expéditions militaires
Contre le scorbut, excellent savoir-faire
Et pas encore de bisphénol A
Dans les boîtes de conserve, voilà
Certes
Pour paraphraser la métaphysicienne Claudine Tiercelin
Il y a : Ce qui est vrai
Il y a : Ce que nous tenons pour vrai
Ce que nous tenons pour vrai
N'est pas toujours vrai
Ce qui est vrai
N'est pas toujours ce que nous tenons pour vrai !
Maîtrise du discours logique
Discours logique de la maîtrise
Sauf des faits irréfutables
Hormis dans le détail, des massacres irrévocables
Comme le 18 novembre 1978, la secte du Temple du Peuple
Jonestown, Guyana, des centaines d'adeptes fanatiques, que le suicide, dépeuple
Toujours au nom du peuple
Toujours le peuple
Mais quel peuple ?
Si c'est le plus grand nombre... alors, c'est le peuple ?
Bref, le plus grand suicide collectif de l'histoire moderne
Avec un prétendu communisme ou socialisme, mais par une vieille baderne
Feu Jim Jones, faux guérisseur, vrai escroc, retardataire
Comme si un suicide collectif pouvait être révolutionnaire
L'on ne peut pratiquer l'humanité
Avec des pratiques d'inhumanité
Et maintenant, le désespéré
Tout seul, ne veut plus se suicider
Comme la toute récente fusillade de Las Vegas
Mais encore une tuerie de masse
Donc, le premier octobre 2017
C'est moins sympathique, qu'en Russie, octobre 1917
Route 91 Harvest, étage 32, hôtel-casino Mandalay Bay Resort
Un forcené, qui dans sa folie fit beaucoup de tort
Au moins 500 hommes et femmes blessés
Au moins 59 personnes tuées
Par Stephen Paddock, retraité aisé et joueur invétéré
Désespéré, et aux anxiolytiques, drogué !
Le capital est le royaume de la mort
Pour fabriquer de la mort, le capital est très fort
Les rythmes circadiens sont comme atomisés
Il n'y a que les divers rythmes du capital, pour nous lobotomiser
Plus le temps de dormir
Plus le temps de lire
Plus le temps de réfléchir
La conversation est comme morte
Pour elle, plus aucune porte
Les misères s'ignorent, de la sorte
Tout l'esclavage du capital, des cohortes
Chronobiologie de la marchandisation
Marchandisation de la chronobiologie
Quand nous pensons la marchandise
La marchandise nous pense, qu'on se le dise
Nonobstant
Je ne suis ni pessimiste
Je ne suis ni optimiste
Pour qui sait me lire, aucun manichéisme
Car au fond
Tout peut arriver, même la vraie révolution
Cependant aujourd'hui, une circonlocution
Car la tête sous l'eau, tout s'apeure, même la réaction
Et puis tout se copie et tout s'imite
Tout est ainsi involontaire plagiat, inévitable rite
Tout ayant été dit des millions de fois
Peut-être des milliards de fois
Bonjour, au revoir, ça va, et autres banalités
D'ailleurs, des formules de politesse, langage automatisé
Et identiquement pour de la plus grande complexité
Un peu comme pour la leptine ou la ghréline pendant le sommeil
Première humiliation de la journée, le réveil !
Bref, nous nous informons toutes et tous, une permanente interaction
De ce fait, d'une façon l'autre, nous nous plagiions
Tout ainsi, appartient à tout le monde
Rien n'appartient à personne, aucune sonde
Des autres bien avant nous
N'ont pas agi, pensé ou travaillé, pour rien
Finalement, aucune quelconquerie, rien n'est vain
Et cela est dit par un debordiste, cioranien, laboritien
En fait, un peu tout, un peu rien
Mais l'espèce humaine va droit dans le mur
Déjà les forêts tropicales vont au plus mal
Tout un cycle du carbone et de l'oxygène, se faussant au fur et à mesure
Voilà, pourquoi
C'est mon " Ce que je crois "
La société humaine du futur, sera libertaire
Ou ne sera pas, ou sera inhumaine et foncièrement réactionnaire !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"We know we know nothing, but that nothing makes us fierce"

Doctor René Laennec - 1781 - 1826 - (Inventor of the stethoscope
and medical auscultation from 1816)

Demonstration of October 10, 2017 in Nantes
With co-management unions, capital, an annuity
And always with my flag of anarchy
For the conservation of the title, the anarchist is cursed
And then, at my age, next January 5, 67, and again anarchy
This is hardly tolerable, a gus that has not changed
Youth did not happen
How? 'Or' What ? His jacket not turned over!
While most people are depoliticized
With a whole militant subculture
And here I was approached
By a shady guy, falsely crazy
I had a hard time getting rid of it
Who of astrology and esotericism dared to speak to me
Then told me that the man was descended from the sheep
And not the monkey, the bullshit, the sound barrier
Not necessarily a cop who wanted to infiltrate me
Like my girlfriend Tara said to me, but maybe a crazy guy
And to paraphrase the Breton friend, Jacques P, to have opened his mind
Isn't having opened it up to all the nonsense and all the bullshit
That said, precisely, with the ambient bullshit
The all-out reaction has become hot!
Shame must be made even more shameful
By delivering it to advertising, for a heated review
And then
Every individual still defines himself by his profession
Instead of defining yourself by your passions
It's still the profession dedicated to capital
While passion can escape capital
The profession shrinks, is like a tin can
And it's the capital that is preserved
And so all our actions, our ideas, become canned!
For preserves in boxes or in jars
It was already in 1795, by the late Nicolas Appert, not stupid inventor
It was convenient for military expeditions
Against scurvy, excellent know-how
And no bisphenol A yet
In the cans, here
Certainly
To paraphrase the metaphysician Claudine Tiercelin
There is: What is true
There is: What we take for real
What we take for real
Is not always true
What is true
This is not always what we take for real!
Mastery of logical discourse
Logical discourse of mastery
Except irrefutable facts
Except in detail, irrevocable massacres
Like November 18, 1978, the People's Temple sect
Jonestown, Guyana, hundreds of fanatical followers, that suicide, depopulates
Always in the name of the people
Always the people
But what people?
If it's the largest number ... then it's the people?
In short, the greatest collective suicide in modern history
With so-called communism or socialism, but with an old badge
The late Jim Jones, a false healer, a real crook, a latecomer
As if collective suicide could be revolutionary
One cannot practice humanity
With practices of inhumanity
And now the desperate
All alone, no longer wants to commit suicide
Like the recent Las Vegas shootout
But another mass killing
So, on October 1, 2017
It's less pleasant than in Russia, October 1917
Route 91 Harvest, floor 32, Mandalay Bay Resort hotel-casino
A madman, who in his madness did a lot of harm
At least 500 men and women injured
At least 59 people killed
By Stephen Paddock, affluent retiree and die hard gamer
Desperate, and anxiolytic, drugged!
Capital is the kingdom of death
To make death, capital is very strong
Circadian rhythms are like atomized
There are only the various rhythms of capital, to lobotomize us
More time to sleep
More time to read
More time to think
The conversation is like dead
For her, no more doors
Miseries ignore each other, so
All the slavery of capital, cohorts
Chronobiology of commodification
Commodification of chronobiology
When we think of the goods
The merchandise thinks us, let it be said
Notwithstanding
I am neither pessimistic
I am neither optimistic
For who can read me, no manichaeism
Because basically
Anything can happen, even the real revolution
However today a circumlocution
Because the head under water, everything is frightened, even the reaction
And then everything is copied and everything is imitated
Everything is thus involuntary plagiarism, inevitable rite
Everything having been said millions of times
Maybe billions of times
Hello, goodbye, it's okay, and other banalities
By the way, polite formulas, automated language
And identically for the greatest complexity
Much like leptin or ghrelin during sleep
First humiliation of the day, waking up!
In short, we all inform each other, a permanent interaction
Because of this, in a different way, we plagiarized ourselves
Everything so, belongs to everyone
Nothing belongs to anyone, no probe
Others long before us
Have not acted, thought or worked, for nothing
Finally, no nonsense, nothing is in vain
And this is said by a Debordist, Cioranian, Laboritian
In fact, a little everything, a little nothing
But the human race goes straight into the wall
Already the tropical forests are in the worst shape
A whole cycle of carbon and oxygen, distorting as you go
That's why
It's my "What I believe"
Human society of the future will be libertarian
Or will not be, or will be inhuman and fundamentally reactionary!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.