US Indymedia Global Indymedia Publish About us
Printed from Boston IMC : http://boston.indymedia.org/
Boston.Indymedia
IVAW Winter Soldier

Winter Soldier
Testimonies
Brad Presente

Other Local News

Spare Change News
Open Media Boston
Somerville Voices
Cradle of Liberty
The Sword and Shield

Local Radio Shows

WMBR 88.1 FM
What's Left
WEDS at 8:00 pm
Local Edition
FRI (alt) at 5:30 pm

WMFO 91.5 FM
Socialist Alternative
SUN 11:00 am

WZBC 90.3 FM
Sounds of Dissent
SAT at 11:00 am
Truth and Justice Radio
SUN at 6:00 am

Create account Log in
Comment on this article | Email this article | Printer-friendly version
News :: Globalization
Paraphysique du ressassement ratiociné
01 Aug 2020
Toute une inhibition de l'action...
Stonewall, USA, New York
28 juin - 3 juillet 1969
Les minorités sexuelles
Et pas seulement la minorité homosexuelle
Enfin, osent se rebiffer
Enfin, osent se rebeller
C'est d'autant plus à légitimer
Qu'il n'existe aucune forme normale de sexualité
Mais, faut-il encore le répéter
Qu'une sexualité
Pour chaque individu, adaptée
Tout est donc du blabla
Ce qu'il faut dire, voilà
Sauf pour tous les demeurés
Sauf pour toutes les attardées
Depuis la prime enfance
Tout un conditionnement en prégnance
Moi, je suis, nonobstant, dans l'hétérosexualité
Je puis donc le dire sans partialité
Et puis dans la nature
Toute normalité en déconfiture
Car, c'est en vérité
Le plus souvent, le règne de la bisexualité
De toutes façons, quelle que soit la sexualité
Trop de gens en sont privé !
Or
Rien n'appartient à personne
Je est tout le monde
Tout le monde est je
Pour toute idée
Pour toute création
Les habits de tout le monde
Les idées de tout le monde
Avec des fragmentations
Avec des séparations
Tout le monde
Volontairement
Involontairement
Plagiant tout le monde
Tout s'informant en se répétant
Tout se répétant en s'informant
Bonjour, au revoir, ça va ?
Il pleut, il fait froid, il fait beau !
Et le boulot, et le mari, et les enfants ?
Et les vacances, et la femme, et la politique ?
Et cela !
Et ceci !
Les mots de l'emprise
L'emprise des mots
Il faut parler selon son temps
Il faut s'habiller selon son temps
Selon sa région, sa ville, son pays, son conditionnement
Et comment faire autrement ?
Nous sommes les produits de divers déterminants
Aucune liberté là-dedans
Et à cette porte, nous faisons toc toc
Sinon, haro sur le loufoque
Elle n'est pas à l'heure, votre breloque !
Seuls, les génocides sont toujours fidèles
De l'histoire humaine, ils ont la part belle
Années 1980
Guatemala
Deux cent mille morts
Quarante cinq mille personnes disparues
Sur ordre des généraux
Toute une flopée de tarés et de salauds
De même en France, par des erreurs de généraux
Quand il aurait fallu agir bien plutôt
Avant que l'Allemagne ne se réarme, au tout faux
Ainsi, entre le 10 mai et le 30 juin 1940
Environ 55500 soldats français se firent tuer
Stratégie retardataire, comme génocidaire, de toute inutilité
La défaite militaire, déjà prévue, avant d'être signée
Faîtes l'amour pas la guerre
Décidément, nos hippies furent des visionnaires
D'autres avant eux, en d'autres ères
Et il faut sans cesse le ratiociner
C'est l'éducation civique et donc sexuelle
Tout cela devrait être obligatoire
Ce, dès la naissance, seul sens giratoire
Toute une éducation libertaire
Que le monde entier, enfin, puisse se plaire
Car, sinon, stases, tensions, anxiétés, dépressions
Avec des suicides en action
Toute une inhibition de l'action
Accouchant tous les rigorismes
Accouchant tous les totalitarismes
Toute démocratie indirecte, tout étatisme
Avec une soumission de l'acceptation
Avec une acceptation à la soumission !
Avec le cerveau
Non engrammé comme un idiot
Cela pourrait être le paradis sur la Terre
Alors que depuis la sédentarité, et le patriarcat, c'est l'enfer !
Et dans nos assiettes
Tous les jours, la fête
Priorité au végétarisme et au véganisme
De l'Auguste Escoffier
Pour cela, d'autres mentalités
Pour cela, d'autres priorités
Avec un autre apprentissage à la vie
Avec un autre savoir-faire à la vie
Pour d'autres objectifs et ambiances
Pour d'autres relations et fréquences
Là, c'est chacun pour soi
Là, c'est chacune pour soi
Des vélos, moins de motos et de voitures
La moto comme la voiture, cela part en guerre
Avec parfois, de la frime comme devanture
Vroum vroum, avec toute une allure guerrière
Ou alors, du transport en commun
Mais ludique, décent, partageant
Et à force de gabegie s'institutionnalisant
La gueule ouverte s'important et s'exportant
Nous allons tous et toutes crever
Bon débarras, vous me direz
Quand on voit les magasins dits bio
Souvent de l'ambiance antipathique
Hautains et hautaines, du commerce au public
Surtout en France
Où tout est coincé
Et pas seulement en sexualité
Femmes, hommes, enfants, et finalement, le monde entier
Au tout constipé !
Voilà, mon sac, j'ai vidé
Ma tête est allégée
Thérapeutique pour se sentir plus léger
En évacuant ainsi sa propre débilité
Comme après avoir dégueulé !

Patrice Faubert ( 2020 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Stonewall, USA, New York
June 28 - July 3, 1969
Sexual minorities
And not just the homosexual minority
Finally, dare to rebel
Finally, dare to rebel
It is all the more to legitimize
That there is no normal form of sexuality
But, do we have to repeat it again
That a sexuality
For each individual, adapted
So everything is blah blah
What to say, here
Except for all the remainder
Except for all the retarded
From early childhood
A whole package in pregnancy
Me, I am, notwithstanding, in heterosexuality
So I can say it without partiality
And then in nature
All normality in disarray
Because it is in truth
Most often, the reign of bisexuality
Anyway, whatever the sexuality
Too many people are deprived of it!
Gold
Nothing belongs to anyone
I is everyone
Everyone is i
For any idea
For any creation
Everyone's clothes
Everyone's ideas
With fragmentations
With separations
Everybody
Voluntarily
Involuntarily
Plagiarizing everyone
All informing oneself while repeating
Everything repeating itself while inquiring
Hello, bye, how are you?
It's raining, it's cold, it's sunny!
And the job, and the husband, and the children?
What about vacations, and women, and politics?
And that !
And this !
The words of hold
The grip of words
You have to speak according to your time
You have to dress according to your time
According to its region, city, country, packaging
And how to do otherwise?
We are the products of various determinants
No freedom in there
And at this door, we knock knock
Otherwise, haro on the wacky
It is not on time, your charm!
Alone, genocides are still loyal
Of human history, they have the best part
1980s
Guatemala
Two hundred thousand dead
Forty five thousand missing people
By order of the generals
A whole slew of nerds and bastards
Likewise in France, by mistakes of generals
When it should have done better
Before Germany rearms, all wrong
Thus, between May 10 and June 30, 1940
About 55,500 French soldiers were killed
Delayed strategy, like genocidal, of all uselessness
The military defeat, already planned, before being signed
Make love Not War
Definitely, our hippies were visionaries
Others before them, in other eras
And you have to keep it down
It is civic education and therefore sexual education
All of this should be mandatory
This, from birth, only roundabout
A whole libertarian education
That the whole world, finally, can enjoy themselves
Because, otherwise, stasis, tensions, anxieties, depressions
With suicides in action
A whole inhibition of action
Giving birth to all the rigorisms
Giving birth to all totalitarianisms
All indirect democracy, all statism
With a submission of acceptance
With an acceptance to submission!
With the brain
Not engramed like an idiot
It could be heaven on earth
While since the sedentary lifestyle, and the patriarchy, it's hell!
And on our plates
Every day, the party
Priority to vegetarianism and veganism
By Auguste Escoffier
For this, other mentalities
For this, other priorities
With another lifelong learning
With another know-how to life
For other objectives and atmospheres
For other relationships and frequencies
There, it's every man for himself
There, it's every man for himself
Bikes, less motorcycles and cars
The motorcycle like the car, it goes to war
Sometimes with a show off
Vroum vroum, with all a warlike allure
Or else, public transport
But playful, decent, sharing
And by dint of mismanagement becoming institutionalized
The open mouth importing and exporting
We are all going to die
Good riddance, you will tell me
When you see so-called organic stores
Often an unfriendly atmosphere
Haughty and haughty, from commerce to the public
Especially in France
Where everything is stuck
And not just in sexuality
Women, men, children, and ultimately the whole world
At all constipated!
Here, my bag, I emptied
My head is lightened
Therapeutic to feel lighter
By thus evacuating his own debility
As after having disgusted!

Patrice Faubert (2020) puète, peuète, pouète, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"

This work is in the public domain
Add a quick comment
Title
Your name Your email

Comment

Text Format
Anti-spam Enter the following number into the box:
To add more detailed comments, or to upload files, see the full comment form.